États généraux de 1560

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gravure de Jacques Tortorel datant de 1570 représentant les états généraux de 1560[1]

Les état généraux de 1560 sont des états généraux qui s'ouvrent à Orléans, dans la province de l'Orléanais du Royaume de France, le 13 décembre 1560, dans une salle construite à cet effet sur la place de l'Étape, convoqué par la reine-mère, et régente, Catherine de Médicis.

Le Chancelier Michel de l'Hospital va alors obtenir que les questions religieuses soient débattues lors d'un prochain Concile. La reine va, quant à elle, empêcher la noblesse et le tiers état de discuter des limites du pouvoir royal.

L'assemblée discute également des lois commerciales qui furent en vigueur jusqu'au début de la Révolution française (1789).

Les états sont clos le 31 janvier 1561.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'assemblée des trois estats tenus à Orléans au mois de Janvier 1561 disponible sur Gallica

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Picot, Histoire des États généraux : considérés au point de vue de leur influence sur le gouvernement de la France de 1355 à 1614, t. 2, Genève, Mégariotis reprints,‎ 1872, 586 p. (lire en ligne), p. 9-295.
  • A. Dupré, « Discours d'un député de Bordeaux aux États généraux tenus à Orléans en 1560 », Bulletin de la société archéologique et historique de l'Orléanais, vol. XI, no 156,‎ 1895, p. 136-138.
  • Paul Guillaume, « La mort de François II à l'Hôtel Groslot, le 6 décembre 1560 et l'ouverture des États-Généraux d'Orléans par Charles IX le 13 décembre 1560 », Bulletin de la société archéologique et historique de l'Orléanais, vol. XVII, no 6 bis,‎ 1960.

Liens internes[modifier | modifier le code]