États généraux de 1560

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les états généraux s'ouvrent à Orléans, le , dans une salle construite à cet effet sur la place de l'Étape, convoqué par la reine-mère, et régente, Catherine de Médicis.

Le Chancelier Michel de l'Hospital va alors obtenir que les questions religieuses soient débattues lors d'un prochain Concile. La reine va, quant à elle, empêcher la noblesse et le tiers de discuter des limites du pouvoir royal en leur ordonnant[Quoi ?].

Ils préparèrent aussi des lois commerciales qui furent en vigueur jusqu'en 1789.

Les états sont clos le .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Picot, Histoire des États généraux : considérés au point de vue de leur influence sur le gouvernement de la France de 1355 à 1614, t. 2, Genève, Mégariotis reprints,‎ 1872, 586 p. (lire en ligne), p. 9-295.
  • A. Dupré, « Discours d'un député de Bordeaux aux États généraux tenus à Orléans en 1560 », Bulletin de la société archéologique et historique de l'Orléanais, vol. XI, no 156,‎ 1895, p. 136-138.
  • Paul Guillaume, « La mort de François II à l'Hôtel Groslot, le 6 décembre 1560 et l'ouverture des États-Généraux d'Orléans par Charles IX le 13 décembre 1560 », Bulletin de la société archéologique et historique de l'Orléanais, vol. XVII, no 6 bis,‎ 1960.