Pouzzoles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec la commune languedocienne de Pouzolles
Pouzzoles
Le temple de Sérapis à Pouzzoles
Le temple de Sérapis à Pouzzoles
Noms
Nom italien Pozzuoli
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Campania.svg Campanie 
Province Provincia di Napoli-Stemma.svg Naples 
Maire Vincenzo Figliolia
2012-2017
Code postal 80078
Code ISTAT 063060
Code cadastral G964
Préfixe tel. 081
Démographie
Gentilé puteolani
Population 83 459 hab. (31-12-2010[1])
Densité 1 941 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 49′ 00″ N 14° 07′ 00″ E / 40.81667, 14.11667 ()40° 49′ 00″ Nord 14° 07′ 00″ Est / 40.81667, 14.11667 ()  
Altitude Min. 28 m – Max. 28 m
Superficie 4 300 ha = 43 km2
Divers
Saint patron San Procolo
Fête patronale 16 novembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Campanie

Voir sur la carte administrative de Campanie
City locator 14.svg
Pouzzoles

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Pouzzoles

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Pouzzoles
Liens
Site web http://www.comune.pozzuoli.na.it/

Pouzzoles (parfois Putéoles, en italien Pozzuoli) est une ville située en bord de mer, immédiatement à l'ouest de Naples en Campanie (Italie). La ville est connue dès l'Antiquité et ses environs sont caractérisés par une grande activité volcanique. De son port à l'extrémité nord du golfe de Naples partent les bateaux pour les îles de Ischia et Procida. Pouzzoles compte aujourd'hui environ 82000 habitants.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le nom latin de Pouzzoles est Puteoli qui signifie puits. Les « puits » d’eau volcanique (les eaux de Pouzzoles) sont réputées depuis l’Antiquité notamment pour vaincre la stérilité.
Une autre explication veut que le nom de la ville vienne de l'italien puzzola qui signifie putois à cause des émanations de soufre. Celles-ci étaient censées guérir de l'asthme et des maladies respiratoires.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 531 av. J.-C., des colons de l'île de Samos en Mer Égée alliés à des habitants de Cumes (à l'ouest de Naples) fondent Dikaiarkheia (Dicéarchie autrement dit "la Cité" du commandement par la Justice) à l'origine de la ville de Puteoli. Elle sert alors de port commercial à la colonie grecque de Cumes, en Campanie.

Pouzzoles devient une colonie romaine en 194 av. J.-C. La ville était dotée d’un excellent port, avec une série de bassins communiquant (comparables à une écluse), une jetée, à partir du IIe siècle av. J.-C., protégeait les vents du Sud. Ce fut un important port de commerce et de voyageurs. Les vestiges du port romain sont disséminés dans la cité moderne.

Sur les hauteurs se dresse l'amphithéâtre flavien, le troisième plus important d'Italie. Bâti au Ier siècle, il pouvait accueillir 40 000 spectateurs. Une partie des gradins et des souterrains se visitent. En revanche, le promeneur doit se contenter d'admirer le temple de Sérapis depuis un belvédère[2].

Emmené comme prisonnier à Rome (et après son naufrage à Malte) Saint Paul y débarque vers l'an 61. Il y est reçu par une petite communauté chrétienne (Actes 28:13-14).

On peut y voir un ancien marché aux comestibles (macellum), dit « temple de Sérapis », et l'amphithéâtre Flavius, construit au temps de Vespasien (empereur romain de 69 à 79).

Au XVIIe siècle, l'évêque de la ville fait construire une cathédrale en utilisant la structure du temple d'Auguste, afin d'effacer les vestiges «païens».

Volcanisme[modifier | modifier le code]

Le volcanisme a produit la pouzzolane, granulat de scories volcaniques entrant dans la composition du mortier romain.

La ville a subi entre 1982 et 1984 un bradyséisme qui obligea à évacuer la vieille ville en 1983 ; le sol se souleva de 1,87 m en trois ans. Ce phénomène révéla de nombreux vestiges antiques. Le phénomène est dû à une poche magmatique située sous la ville.

Le volcanisme est également à l'origine des Champs Phlégréens situés aux alentours.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
28 mai 2001 23 décembre 2005 Vincenzo Figliolia Centro-Sinistra  
23 décembre 2005 en cours Pasquale Basso Centro-Sinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Arco Felice, Campana Annunziata, Licola Centro, Licola Lido, Lucrino, Montenuovo, Monterusciello, Pisciarelli, Toiano

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bacoli, Giugliano in Campania, Naples, Quarto

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Grèce Agios Dimitrios (Grèce)

Personnalités[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. GEO N°398 d'avril 2012 p.94

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :