Monokini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Femme portant un monokini moderne

Le monokini était à l'origine une culotte avec bretelles dévoilant les seins de la femme[1],[2], conçu au milieu des années 1950 et lancé au début des années 1960 par Rudi Gernreich[3]. Dans sa forme moderne, le monokini est un slip de bain porté en laissant les seins découverts[4]. L'expression faire du monokini signifie n'avoir que la culotte du maillot de bain et laisser sa poitrine à l'air. Faire du monokini sur la plage évite les marques du bronzage sur la peau. Le terme peut également désigner la culotte du bikini[5] qui est également parfois appelée unikini.

Historique[modifier | modifier le code]

Design original du monokini

Ce concept a été conçu par Rudi Gernreich en 1963 comme une protestation contre la société répressive. À la base il ne voulait pas commercialiser ce produit[6], mais Susanne Kirtland de Look l'a persuadé de le rendre disponible au public. La première photographie de ce maillot de bain porté par Peggy Moffitt (en) est publiée dans Women's Wear Daily le 4 juin 1962 et crée une grande controverse aux États-Unis et dans le monde. Le maillot est porté publiquement pour la première fois par Carol Doda à San Francisco au Condor Club (en). Cet évènement marque le début des bars topless aux États-Unis.

En France, l'apparition du monokini en 1964 est indissociable de l'émancipation des Françaises, amplifiée par la mouvance post-68. De nos jours, le monokini semble passé de mode, notamment auprès des jeunes. La réticence vient d'un souci de se protéger du soleil, mais aussi du fait que le monokini est tout simplement devenu «moins tendance», en se banalisant. Ce geste n'a plus la portée symbolique qu'il avait pour leurs mères. «Dans un monde jeune qui valorise la beauté», le fait de ne pas enlever le haut est «moins une question de pudeur que de peur du jugement des autres, moins une question morale que de préséance esthétique». «Beaucoup de femmes ont intériorisé l'idée que pour montrer ses seins, il faut être belle»[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Concise Oxford Dictionary,‎ 2004
  2. (en) « Bikini Styles: Monokini », Everything Bikini,‎ 2005 (consulté le 13 janvier 2013)
  3. Noël Palomo-Lovinski (trad. Lise-Éliane Pomier), Les plus grands créateurs de mode : de Coco Chanel à Jean Paul Gaultier, Paris, Eyrolles,‎ 2011, 192 p. (ISBN 978-2-212-55178-5), « Rudi Gernreich », p. 124 à 125
  4. (en) « Monokini Swimsuit », Your Swimsuit Guide
  5. (en) « Bikini Science », Bikini Science (consulté le 12/11/2012)
  6. (en) Cody Bay, « The Story Behind the Lines »,‎ 16 juin 2010 (consulté le 22 janvier 2013)
  7. Anthropologie du corps et modernité par David Le Breton

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :