Bailleul (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bailleul.
Bailleul
La mairie-école.
La mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Hallencourt
Intercommunalité Communauté de communes de la Région d'Hallencourt
Maire
Mandat
Fabrice Frion
2014-2020
Code postal 80490
Code commune 80051
Démographie
Population
municipale
278 hab. (2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 48″ N 1° 51′ 02″ E / 50.03, 1.850650° 01′ 48″ Nord 1° 51′ 02″ Est / 50.03, 1.8506  
Altitude Min. 7 m – Max. 112 m
Superficie 14,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bailleul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bailleul

Bailleul est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village picard implanté à l'Ouest du département de la Somme, au croisement de l'axe Nord-Sud reliant Bray-lès-Mareuil (direction Abbeville) à Airaines (par la Route Départementale « RD 13 »), et d'Est-Ouest entre Érondelle (Direction Longpré-les-Corps-Saints) et Limeux.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Un grand nombre d'antiquités romaines ont été trouvées au hameau de Bellifontaine. Ernest Prarond évoque une source située sous les arbres derrière l'église de Bellifontaine et où, pense-t-il en se basant sur la proximité du "camp de César" (le camp de Liercourt, situé au-dessus de la ferme du Becquerel), les soldats romains venaient s'approvisionner en eau.
  • Il y avait à Bailleul un château avec seigneurie dont est issu au XIIIe Siècle Enguerrand de Bailleul, amiral de France. Le château qui appartint aux rois d'Ecosse (Jean de Bailleul, roi d'Écosse détrôné, y revint mourir en 1305) fut finalement détruit par les ducs de Bourgogne[1].
  • Menant sa campagne de France, le roi Henry V d'Angleterre vint camper à Bailleul le 13 octobre 1415 (soit douze jours avant la bataille d'Azincourt).
  • En juin 1940, de violents combats se sont déroulés sur le territoire communal.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'argent à la bande de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Etienne Dallery    
mars 2008 en cours
(au 5 mai 2014)
Fabrice Frion   Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Le village dépend du Canton d'Hallencourt et de la Communauté de communes de la Région d'Hallencourt [3],[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 278 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
615 641 683 712 842 788 872 917 915
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
906 1 000 1 016 1 015 629 604 546 507 512
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
454 466 441 361 319 315 301 252 251
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
240 255 226 248 223 232 255 262 278
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

La famille Balliol, d'importance dans l'histoire d'Angleterre et Ecosse, porte son nom d'ici.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Florentin Lefils: Géographie historique et populaire des communes de l'arrondissement d'Abbeville, Imprimerie J. Gamain, Abbeville, 1868. Voir pages 251 et 252
  2. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 8 avril 2014, p. 10.
  3. Intercommunalité
  4. Communauté de commune d'hallencourt
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  7. Source:Mémorial morts pour la France (80): nombres de morts

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :