Huppy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Huppy
Le château.
Le château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Hallencourt
Intercommunalité Communauté de communes de la Région d'Hallencourt
Maire
Mandat
Aymerick Cœuilte
2014-2020
Code postal 80140
Code commune 80446
Démographie
Population
municipale
805 hab. (2011)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 35″ N 1° 46′ 00″ E / 50.0264, 1.766750° 01′ 35″ Nord 1° 46′ 00″ Est / 50.0264, 1.7667  
Altitude Min. 60 m – Max. 113 m
Superficie 10,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Huppy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Huppy

Huppy est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Huppy est une commune rurale située à une douzaine de km au sud d'Abbeville. Située en bordure de l'ancienne route nationale 28, elle est maintenant bien desservie par l'A 28 avec deux échangeurs à proximité.

À 104 m d'altitude, elle est sur le plateau calcaire du Vimeu vert, aux terres riches et bien arrosées. Les vents dominants sont d'ouest à sud-ouest. Les éoliennes s'implantent aujourd'hui sur ces sites d'anciens moulins à vent.

On peut aussi y accéder du nord par Abbeville, au sud par Oisemont et d'est à l'ouest d'Érondelle à Grébault-Mesnil par la « RD 13 ».

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Huppy
Béhen Béhen Huchenneville
Grébault-Mesnil Huppy Doudelainville
Grébault-Mesnil Doudelainville Doudelainville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Hupi est mentionné en 1160 dans une charte du comte Jean de Ponthieu. En 1163, ce sera Huppi[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château est fini en 1692 par Augustin de Grouches, Marquis de Chépy[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur au chevron d'argent accompagné de trois huppes du même.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1910   Ferdinand Sangnier    
1912   Gustave Joly    
1919   Louis Mellier    
1944   Armand Thibault    
1952   Damase Daquet    
1959   Jacques Buiret    
1983 1985 Alain Patrick Hurdequint    
1985 1989 Jean-Marie Lepage    
mars 1989 1995 Pierre Boutroy    
juin 1995 2008 Jean-Marie Lepage    
mars 2008[4] Juillet 2011[5] Michel Pignel   Décédé en fonction
septembre 2011 en cours
(au 6 mai 2014)
Aymerick Cœuilte   Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 805 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
875 726 904 996 899 960 1 028 1 030 1 075
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 054 1 059 1 133 1 119 1 096 1 071 1 047 1 011 1 004
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
972 922 867 774 754 740 701 608 600
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
614 631 579 592 590 694 761 780 805
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Le village dépend du Canton d'Hallencourt[9] et de la Communauté de communes de la Région d'Hallencourt [10],[11]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église
  • Un Buste du général de Gaulle, situé près du portail du château, sur la place du village, honore sa mémoire.
  • Le Monument commémoratif de la Bataille d'Abbeville s'élève à l'entrée ouest du village. Ce monument, inauguré le 2 juin 1990, commémore à la fois les victimes des combats et la réconciliation franco-allemande. On peut lire cette dédicace gravée sur le monument : " Bataille d'Abbeville 20 mai -7 juin 1940 - À la mémoire des soldats alliés et adversaires tombés en ce lieu de Picardie ". Avec en-dessous cette supplique :" Que leurs descendants fassent l'Europe et que leur sacrifice nous enseigne à défendre ensemble la Patrie de la vie".

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site Huppy.net
  2. http://www.huppy.net/articles.php?lng=fr&pg=63
  3. « Huppy », sur le site de Quiélire,‎ 2008 (consulté le 6 septembre 2008)
  4. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 9 juin 2008 (consulté le 5 septembre 2008)
  5. http://www.courrier-picard.fr/courrier/Picardie-Express/Aymerick-Coeuilte-elu-maire
  6. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 11 avril 2014, p. 11.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  9. Canton d'Hallencourt [1]
  10. Intercommunalité[2]
  11. Communauté de commune d'Hallencourt[3]
  12. « Château à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
  13. « Jardin d'agrément du château d'Huppy à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
  14. « Église à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
  15. « Verrières à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
  16. « Croix à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
  17. Source : Mémorial morts pour la France (80): nombre de morts[4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]