Beatrix des Pays-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Béatrix des Pays-Bas)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Béatrix.

Béatrix des Pays-Bas

Beatrix
Béatrix
La reine Beatrix, en avril 2013.
La reine Beatrix, en avril 2013.
Titre
Reine des Pays-Bas
30 avril 198030 avril 2013
(33  an s, 0 mois et 0  jour)
Couronnement 30 avril 1980
Premier ministre Andreas van Agt
Rudolphus Lubbers
Willem Kok
Jan Pieter Balkenende
Mark Rutte
Prédécesseur Juliana
Successeur Willem-Alexander
Princesse héritière des Pays-Bas
6 septembre 194830 avril 1980
(31  an s, 7 mois et 24  jours)
Monarque Juliana
Prédécesseur Juliana des Pays-Bas
Successeur Willem-Alexander des Pays-Bas, prince d'Orange
Biographie
Titre complet Voir Titulature
Hymne royal Wilhelmus van Nassouwe
Dynastie Maison d’Orange-Nassau (branche de Lippe-Biesterfeld)
Nom de naissance Beatrix Wilhelmina Armgard van Oranje-Nassau
Date de naissance 31 janvier 1938 (76 ans)
Lieu de naissance Baarn (Pays-Bas)
Nationalité néerlandaise
britannique
Père Bernhard de Lippe-Biesterfeld
Mère Juliana des Pays-Bas
Conjoint Claus von Amsberg
Enfant(s) Willem-Alexander Red crown.png
Friso van Oranje-Nassau van Amsberg
Constantijn van Oranje-Nassau
Résidence Palais Noordeinde (1984-2013)
Huis ten Bosch
château de Drakensteyn
(1963-1981 et 2014-)

Signature

Beatrix des Pays-Bas
Monarques des Pays-Bas

Beatrix Wilhelmina Armgard d’Orange-Nassau (en néerlandais, prinses Beatrix van Oranje-Nassau, francisée en Béatrix ou beaucoup plus rarement en Béatrice), née le 31 janvier 1938 au palais de Soestdijk de Baarn (Pays-Bas), est reine des Pays-Bas du 30 avril 1980 au 30 avril 2013.

Fille aînée de la reine Juliana et du prince Bernhard des Pays-Bas, Beatrix est née princesse des Pays-Bas, d’Orange-Nassau et de Lippe-Biesterfeld. Devenue reine par l’abdication de sa mère le 30 avril 1980, elle abdique le 30 avril 2013, après 33 ans de règne, en faveur de son fils aîné, le prince Willem-Alexander, prince d’Orange.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une dynastie féminine[modifier | modifier le code]

Beatrix, bébé, avec sa mère la princesse Juliana.

La princesse Beatrix est née le 31 janvier 1938 au palais de Soestdijk à Baarn, aux Pays-Bas.

Elle est l'aînée des petite-filles de la reine Wilhelmine, étant la fille aînée de la princesse héritière Juliana et du prince Bernhard zur Lippe-Biesterfeld.

Dès sa naissance, elle est seconde dans l'ordre de succession. Un ordre qu'aucune naissance masculine ne viendra changer sinon l'abdication de sa grand-mère qui la fait princesse héritière à l'âge de 10 ans.

En effet, la princesse Juliana et le prince Bernhard auront encore trois filles : Irene, née en 1939, Marguerite (Margriet), née en exil au Canada en 1943, et Christine (Christina), née en 1947.

La princesse Beatrix reçoit deux parrains — le roi Léopold III de Belgique et le duc Adolphe-Frédéric de Mecklembourg — et trois marraines : la princesse Alice, la comtesse d'Athlone, la princesse Elisabeth de Waldeck-Pyrmont et la comtesse Allene de Kotzebue.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La reine Wilhelmine en 1942.

Quand la Seconde Guerre mondiale éclate aux Pays-Bas en mai 1940, la famille royale néerlandaise se réfugie à Londres.

La reine Wilhelmine devient l'âme de la résistance à l'occupant.

Un mois plus tard, le Blitzkrieg pousse la princesse Juliana à se réfugier à Ottawa au Canada avec ses deux filles. Une troisième fille naît en 1943.

La famille revient aux Pays-Bas le 2 août 1945.

Études et apprentissage[modifier | modifier le code]

Béatrix va à l'école primaire progressive Werkplaats à Bilthoven. Sa troisième sœur Christina nait en 1947.

Le 6 septembre 1948, sa mère Juliana succède à sa grand-mère Wilhelmine comme reine des Pays-Bas et Béatrix devient alors l'héritière présomptive au trône des Pays-Bas à l'âge de dix ans.

En avril 1950, la princesse Beatrix entre à l'Incrementum, une partie du Baarnsch Lyceum, où, en 1956, elle passe ses examens et reçoit un diplôme dans les domaines art et littérature antique.

Le 31 janvier 1956, la princesse Beatrix célèbre son dix-huitième anniversaire. À cette date, conformément à la Constitution des Pays-Bas, elle a le droit d'assumer la Prérogative royale. Elle intègre alors le Conseil d'État.

La même année, elle commence ses études à l'Université de Leyde. Pendant ses premières années à l'université, elle étudie la sociologie, la jurisprudence, l'économie, l'histoire parlementaire et le droit constitutionnel. Au cours de ses études, elle suit aussi des cours sur les cultures du Suriname et les Antilles néerlandaises, la Charte du Royaume des Pays-Bas, les affaires internationales, les lois internationales, l'histoire et les lois européennes.

La princesse visite également des organisations européennes et internationales diverses à Genève, Strasbourg, Paris et Bruxelles. Elle est par ailleurs un membre actif du VVSL (Union féminine des Étudiantes de Leiden). À l'été 1959, elle passe ses examens préliminaires en loi dont elle obtient le diplôme en juillet 1961.

Mariage[modifier | modifier le code]

Le prince Claus en 1970.

Son apparition sur la scène politique est presque immédiatement marquée par la controverse.

En 1962 la princesse avait fait la rencontre d'un membre de la petite noblesse allemande Klaus-Georg von Amsberg, diplomate travaillant pour le ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne. L'année suivante, il emménagea avec elle à Lage Vuursche dans la commune de Baarn, au château de Drakensteyn, qu'elle avait acheté quatre ans auparavant[1]. Ils y vivent jusqu'en 1981.

Un photographe prit secrètement le couple en photo en 1965 et fit publier le cliché dans la presse.

La princesse Béatrix annonça alors son intention d'épouser le jeune homme. À peine vingt ans après la guerre et l'occupation, ce choix fut impopulaire. Le prince Claus avait servi dans les Jeunesses hitlériennes et la Wehrmacht et a été, donc, associé par une partie de la population néerlandaise avec le nazisme.
Tandis que la rue s'agitait, des débats houleux eurent lieu au parlement avant qu'un historien démontre que le jeune homme n'avait en aucun cas participé de façon active aux exactions nazies.

Cependant le mariage est l'objet de nombreuses protestations durant le jour des noces à Amsterdam le 10 mars 1966. Parmi les protestations on peut lire des slogans tels que « Claus eruit ! » (« Claus dégage ! ») et « Mijn fiets terug ! » (« Rends-moi mon vélo ! »), une référence aux soldats allemands confisquant les bicyclettes hollandaises durant l'occupation du pays. Une bombe fumigène est jetée sur le carrosse royal par un groupe de Provos, ce qui cause de violents affrontements avec la police.

Avec le temps cependant, le prince Claus devient l'un des membres les plus populaires de la monarchie néerlandaise et sa mort, en 2002, est largement pleurée dans tout le pays.

Le couple donne le jour à trois fils :

  1. S.A.R. le prince Willem-Alexander, né en 1967, qui épouse en 2002 Máxima Zorreguieta (née en 1971), d'où trois filles ;
  2. S.A.R. le prince Friso, né en 1968 et mort en 2013, qui épouse en 2004 sans l'autorisation du parlement — ce qui lui fait perdre ses droits au trône — Mabel Wisse Smit (née en 1968), d'où deux filles ;
  3. S.A.R. le prince Constantijn né en 1969, qui épouse en 2001 Laurentien Brinkhorst (née en 1966), d'où un garçon et deux filles.

Règne[modifier | modifier le code]

La reine Juliana des Pays-Bas abdique le 30 avril 1980 laissant le trône à Beatrix âgée de 42 ans.

À cette occasion, des émeutes encore plus violentes que le jour de son mariage se produisent durant la cérémonie d'intronisation. Quelques personnes, y compris des squatters socialistes, profitent de l'occasion pour protester contre les mauvaises conditions de logement aux Pays-Bas et contre la monarchie en général. Ces événements sont aujourd'hui considérés comme l'un des pires épisodes d'émeutes ayant eu lieu en temps de paix dans l'Histoire du pays[2].

La nouvelle reine travaille au palais Noordeinde, autrement dit « la Vieille Cour », mais réside au Huis ten Bosch, près de La Haye depuis 1981.

En 1996, elle reçoit le prix international Charlemagne d'Aix-la-Chapelle pour ses efforts pour l'unification de l'Europe. Elle est membre honoraire de l'association humaniste du Club de Rome[3].

La reine perd son mari en 2002 puis ses deux parents en 2004. Elle est hospitalisée le 30 décembre 2005 à l'hôpital Haga de La Haye pour y subir une opération : pose de prothèse du genou gauche.

En 2005 également, elle fête à l'âge de 67 ans son jubilé d'argent (25 ans de règne), journée nationale aux Pays-Bas. Le pays est transformé pour l'occasion en gigantesque brocante. Le Jubilé est célébré par la reine et sa famille à Scheveningen, une station balnéaire de La Haye, puis par une tournée dans 12 provinces des Pays-Bas et de l'outre-mer néerlandais (Jubilé d'argent de la reine Beatrix des Pays-Bas).

Le 17 février 2012, le prince Johan Friso, second fils de la reine, est victime d'une avalanche alors qu'il skie en Autriche en compagnie d'un ami dans la station de Lech. Plongé dans un profond coma duquel il n'est jamais sorti, il est transféré le 1er mars 2012 dans un hôpital de Londres où demeure son épouse et ses enfants. Il y décède le 12 août 2013.

Abdication[modifier | modifier le code]

Les deux précédentes reines des Pays-Bas, Wilhelmine et Juliana, ont toutes deux abdiqué après leurs longs règnes respectifs. Le 28 janvier 2013, lors d'un discours radiotélévisé[4], la reine Beatrix a annoncé officiellement abdiquer le 30 avril 2013 (fête de la Reine aux Pays-Bas et date anniversaire de son accession au trône en 1980), en faveur de son fils ainé, le prince Willem-Alexander[5],[6]. En 2009, la date du 30 avril avait déjà été évoquée mais le projet d'abdication avait été reporté sine die, en raison du drame survenu lors de la tentative d'attentat contre le convoi royal au cours des festivités cette même année[7].

L'année suivante, en 2014, elle emménage au château de Drakensteyn à Lage Vuursche sur la commune de Baarn, où elle avait vécu avec le prince Claus et leurs fils de 1963 à 1981[8].

Double nationalité[modifier | modifier le code]

Selon le professeur de droit des migrations Ulli d'Oliveira, la reine des Pays-Bas a deux nationalités. Du fait qu'elle descend de l’électrice Sophie de Hanovre, elle est automatiquement citoyenne britannique. Celle-ci découle de The Act for the Naturalization of the Most Excellent Princess Sophia, Electress and Duchess Dowager of Hanover, and the Issue of her Body, de 1705. Cette loi n'est plus en vigueur depuis 1948 (ses descendants n'ont donc pas la double nationalité), mais Beatrix est née en 1938[9].

Titulature[modifier | modifier le code]

Armoiries personnelles de la princesse Beatrix (1938-1980 et depuis 2013)
  • 31 janvier 1938 - 30 avril 1980 : Son Altesse royale la princesse Beatrix des Pays-Bas, princesse d’Orange-Nassau, princesse de Lippe-Biesterfeld ;
  • 30 avril 1980 - 30 avril 2013 : Sa Majesté la reine des Pays-Bas, princesse d’Orange-Nassau, princesse de Lippe-Biesterfeld
  • Depuis le 30 avril 2013 : Son Altesse royale la princesse Beatrix des Pays-Bas, princesse d’Orange-Nassau, princesse de Lippe-Biesterfeld.

La Maison royale a publié un communiqué[10] sur les conséquences de l'abdication de la reine :

« Son Altesse royale le prince d’Orange deviendra, dès l’instant de l’abdication, le roi Willem-Alexander.
Son Altesse royale la princesse Máxima des Pays-Bas deviendra dès cet instant la reine Máxima. Leur traitement sera celui de Majesté. La reine Beatrix, dès son abdication, sera appelée « Son Altesse royale la princesse Beatrix des Pays-Bas, princesse d’Orange-Nassau, etc. ». À partir de l’accession au trône du prince d’Orange, sa fille aînée, Son Altesse royale la princesse Catharina-Amalia des Pays-Bas, deviendra première dans l’ordre de succession et, par conséquent, princesse héritière. Elle deviendra dès cet instant princesse d’Orange (art. 7 de la loi d’appartenance à la maison royale).
Les titres et dénominations des autres membres de la famille royale demeureront inaltérés après l’abdication de la reine Beatrix. Les changements porteront, en revanche, sur la composition de la maison royale et de l’ordre de succession. Dès l’instant de l’abdication s’ouvrira l’ordre de succession de Sa Majesté le roi : Son Altesse royale la princesse d’Orange, Son Altesse royale la princesse Alexia et Son Altesse royale la princesse Ariane. Son Altesse royale le prince Constantijn et ses enfants, ainsi que Son Altesse royale la princesse Margriet, demeurent successeurs potentiels.
Dès l’instant de l’abdication, les enfants de Son Altesse royale la princesse Margriet et du professeur Pieter van Vollenhoven ne seront plus successibles au trône. Ils ne seront ainsi plus membres de la famille royale. »

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]