Maison de Lippe-Biesterfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Biesterfeld.

Maison de Lippe-Biesterfeld

Description de cette image, également commentée ci-après

Armoiries de la maison de Lippe, portées par les Lippe-Biesterfeld

Pays Lippe, Allemagne et Pays-Bas
Lignée Maison de Lippe
Titres Prince de Lippe
Princesse de Lippe-Biesterfeld
Comte de Lippe-Biesterfeld
Chef actuel Armin de Lippe
Fondation Josse-Herman de Lippe

La maison de Lippe-Biesterfeld est une branche cadette de la maison de Lippe de 1762 à 1905, un titre morganatique depuis 1916, et un titre de la maison royale des Pays-Bas créé en 1937.

Histoire[modifier | modifier le code]

La branche de Lippe-Biesterfeld a été fondée par le comte Josse-Herman de Lippe (1625-1678), fils cadet de Simon VII de Lippe-Detmold. Une autre branche, celle des comtes de Lippe-Weissenfeld, en est issue de cette branche et désigne les cadets de la maison de Lippe-Biesterfeld. Cependant, les comtés de Lippe-Biesterfeld et de Lippe-Weissenfeld ont été vendus le à la branche aînée et princière des Lippe-Detmold. Le chef de famille de la maison de Lippe-Biesterfeld porte depuis les 27 août et le prédicat d’altesses illustrissimes.

Lorsqu’en 1895 Alexandre de Lippe, atteint d’un handicap mental, devient prince de Lippe, la régence est confiée à un lointain cousin du prince, Adolphe de Schaumbourg-Lippe selon un décret pris par son frère Valdemar de Lippe et jusqu’alors gardé secret. Alexandre était le dernier descendant mâle de la branche aînée des Lippe-Detmold si bien que les branches supérieures de la maison de Lippe étaient la suivante :

  1. les comtes de Lippe-Biesterfeld ;
  2. les comtes de Lippe-Weissenfeld ;
  3. les princes de Schaumbourg-Lippe.

Seigneurs de Lippe-Biesterfeld[modifier | modifier le code]

Comtes de Lippe-Biesterfeld[modifier | modifier le code]

  • Charles-Frédéric de Lippe-Biesterfeld (en) (1706-1781), comte de Lippe-Biesterfeld de 1762 à 1781
  • Charles (1735-1810), comte de Lippe-Biesterfeld de 1781 à 1810
  • Ernest Ier (1777-1840), comte de Lippe-Biesterfeld de 1810 à 1840
  • Jules de Lippe-Biesterdeld (en) (1812-1884), comte de Lippe-Biesterfeld de 1840 à 1884
  • Ernest II (1842-1904), comte de Lippe-Biesterfeld de 1884 à 1904
  • Léopold (1871-1949), comte de Lippe-Biesterfeld de 1904 à 1905

Le , le comte Léopold devient prince de Lippe, à la succession de son cousin Alexandre de Lippe.

Titre morganatique[modifier | modifier le code]

Le , le titre de « comtesse de Biesterfeld » (sans lien direct avec le précédent titre de comte de Lippe-Biesterfeld) a été créé pour Armgard de Sierstorpff-Cramm (1883-1971) et ses descendants, étant l’épouse de Bernard de Lippe-Biesterfeld (1872-1934), frère du prince Léopold IV de Lippe. Le , Armgard et ses deux fils Bernard (1911-2004) et Aschwin (1914-1988) ont été faits princes et princesse de Lippe-Biesterfeld, avec le prédicat d’altesse sérénissime. Cependant, ils n’appartiennent pas à la maison de Lippe du fait du mariage morganatique d’Armgard et de Bernard.

Titre de la monarchie néerlandaise[modifier | modifier le code]

Par l’arrêté royal du , la titulature de « prince des Pays-Bas et de Lippe-Biesterfeld », avec le prédicat d’altesse royale, a été créée au royaume des Pays-Bas pour les descendants du prince Bernard de Lippe-Biesterfeld[1]. Par cet arrêté, le titre de Lippe-Biesterfeld est devenu de facto un titre néerlandais. Le , Bernard de Lippe-Biesterfeld épouse la princesse Juliana des Pays-Bas et 4 filles sont issues de ce mariage (portant toutes le titre de « princesse de Lippe-Biesterfeld ») :

Le titre n’étant pas transmissible en ligne féminine, il disparaîtra avec elles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]