Maison de Lippe-Biesterfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Biesterfeld.

Maison de Lippe-Biesterfeld

Description de cette image, également commentée ci-après

Armoiries de la maison de Lippe, portées par les Lippe-Biesterfeld

Pays Lippe, Allemagne et Pays-Bas
Lignée Maison de Lippe
Titres Prince de Lippe
Princesse de Lippe-Biesterfeld
Comte de Lippe-Biesterfeld
Chef actuel Armin de Lippe
Fondation Josse-Herman de Lippe

La maison de Lippe-Biesterfeld est une branche cadette de la maison de Lippe de 1762 à 1905, un titre morganatique depuis 1916, et un titre de la maison royale des Pays-Bas créé en 1937.

Histoire[modifier | modifier le code]

La branche de Lippe-Biesterfeld a été fondée par le comte Josse-Herman de Lippe (1625-1678), fils cadet de Simon VII de Lippe-Detmold. Une autre branche, celle des comtes de Lippe-Weissenfeld, en est issue de cette branche et désigne les cadets de la maison de Lippe-Biesterfeld. Cependant, les comtés de Lippe-Biesterfeld et de Lippe-Weissenfeld ont été vendus le 24 mai 1762 à la branche aînée et princière des Lippe-Detmold. Le chef de famille de la maison de Lippe-Biesterfeld porte depuis les 27 août et 1er octobre 1844 le prédicat d’altesses illustrissimes.

Lorsqu’en 1895 Alexandre de Lippe, atteint d’un handicap mental, devient prince de Lippe, la régence est confiée à un lointain cousin du prince, Adolphe de Schaumbourg-Lippe selon un décret pris par son frère Valdemar de Lippe et jusqu’alors gardé secret. Alexandre était le dernier descendant mâle de la branche aînée des Lippe-Detmold si bien que les branches supérieures de la maison de Lippe étaient la suivante :

  1. les comtes de Lippe-Biesterfeld ;
  2. les comtes de Lippe-Weissenfeld ;
  3. les princes de Schaumbourg-Lippe.

Seigneurs de Lippe-Biesterfeld[modifier | modifier le code]

  • Josse-Herman (1625-1678), seigneur de Lippe-Biesterfeld de 1654 à 1678
  • Rodolphe-Ferdinand (1671-1736), seigneur de Lippe-Biesterfeld de 1678 à 1736
  • Frédéric (1706-1781), seigneur de Lippe-Biesterfeld de 1736 à 1762

Comtes de Lippe-Biesterfeld[modifier | modifier le code]

  • Frédéric (1706-1781), comte de Lippe-Biesterfeld de 1762 à 1781
  • Charles (1735-1810), comte de Lippe-Biesterfeld de 1781 à 1810
  • Ernest Ier (1777-1840), comte de Lippe-Biesterfeld de 1810 à 1840
  • Jules (1812-1884), comte de Lippe-Biesterfeld de 1840 à 1884
  • Ernest II (1842-1904), comte de Lippe-Biesterfeld de 1884 à 1904
  • Léopold (1871-1949), comte de Lippe-Biesterfeld de 1904 à 1905

Le 25 octobre 1905, le comte Léopold devient prince de Lippe, à la succession de son cousin Alexandre de Lippe.

Titre morganatique[modifier | modifier le code]

Le 8 février 1909, le titre de « comtesse de Biesterfeld » (sans lien direct avec le précédent titre de comte de Lippe-Biesterfeld) a été créé pour Armgard de Sierstorpff-Cramm (1883-1971) et ses descendants, étant l’épouse de Bernard de Lippe-Biesterfeld (1872-1934), frère du prince Léopold IV de Lippe. Le 24 février 1916, Armgard et ses deux fils Bernard (1911-2004) et Aschwin (1914-1988) ont été faits princes et princesse de Lippe-Biesterfeld, avec le prédicat d’altesse sérénissime. Cependant, ils n’appartiennent pas à la maison de Lippe du fait du mariage morganatique d’Armgard et de Bernard.

Titre de la monarchie néerlandaise[modifier | modifier le code]

Par l’arrêté royal du 6 janvier 1937, la titulature de « prince des Pays-Bas et de Lippe-Biesterfeld », avec le prédicat d’altesse royale, a été créée au royaume des Pays-Bas pour les descendants du prince Bernard de Lippe-Biesterfeld[1]. Par cet arrêté, le titre de Lippe-Biesterfeld est devenu de facto un titre néerlandais. Le 7 janvier 1937, Bernard de Lippe-Biesterfeld épouse la princesse Juliana des Pays-Bas et 4 filles sont issues de ce mariage (portant toutes le titre de « princesse de Lippe-Biesterfeld ») :

Le titre n’étant pas transmissible en ligne féminine, il disparaîtra avec elles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]