Atlantic Bird 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

0° N 5° O / 0, -5

Atlantic Bird 3

Caractéristiques
Organisation Eutelsat
Domaine Télécommunications
Masse 4 050 kg (au lancement)
Lancement 5 juillet 2002 à 23:21 UTC
Lanceur Ariane 5
Durée de vie Estimée à 12 ans
Autres noms Stellat 5
Orbite Orbite géostationnaire (5° W)
Index NSSDC 2002-035A

Atlantic Bird 3 devenu EUTELSAT 5 WEST A (ou AB 3) est un satellite de télécommunications appartenant à l'opérateur Eutelsat. Situé à 5° ouest, il diffuse des chaînes de télévision, des radios ainsi que d'autres données numériques.

Il est entré en service opérationnel début septembre 2002. Sa durée de vie estimée est de 12 ans.

Historique[modifier | modifier le code]

Satellite Atlantic Bird 3

Ce satellite a été construit et lancé par l'opérateur de satellite Stellat (70 % Orange, 30 % Europe*Star) sous le nom de Stellat 5.

Il a été lancé le 5 juillet 2002 à 23 h 21 TU par une fusée Ariane 5 ECA depuis le port spatial de Kourou avec le satellite japonais N-STAR c. Il avait une masse au lancement de 4 050 kg.

Le 9 juillet 2002, un accord entre Orange (France Télécom) et Eutelsat prévoit la vente de la société Stellat à l'opérateur européen.

Début septembre 2002, le satellite entre en service opérationnel.

Le 25 septembre 2002, Eutelsat termine l'acquisition pour un montant de 183,9 millions d'euros et renomme le satellite en Atlantic Bird 3.

AB 3 se situe dans la lignée des satellites Telecom 1 et 2 ayant été opérationnels, entre 1983 et 2002, sur la position historique française, 5° de longitude Ouest.

Eutelsat introduit une nouvelle appellation à partir du 1er mars 2012 pour cette position orbitale Eutelsat 5 West A.

Technique[modifier | modifier le code]

Atlantic Bird 3 a été assemblé par Alcatel Space, devenu Alcatel Alenia Space, sur une plate-forme Spacebus 3000 B3. Il est équipé de 35 transpondeurs en bande Ku diffusant sur l'Europe, l'Afrique du nord et le Moyen-Orient ainsi que de 10 transpondeurs en bande C.

Les transpondeurs en bande Ku ont une puissance de 94 W. Les 12 transpondeurs en bande C ont une puissance de 55 W, mais seuls 10 peuvent être activés simultanément.

Pendant la période d'éclipses d'équinoxe de printemps 2004, le satellite a été victime d'une perte de 6 éléments de batterie sur un total de 108, ce qui a entraîné une réduction de ses performances globales.

Diffusions[modifier | modifier le code]

Analogique à destination du public français[modifier | modifier le code]

Atlantic Bird 3 a été lancé pour remplacer le satellite Télécom 2C. Il a donc reçu comme mission de continuer la diffusion analogique des chaînes nationales françaises pour :

  • alimenter les émetteurs terrestres hertziens de TDF ;
  • atteindre les récepteurs dans les zones non couvertes par les réseaux terrestres.

En France, Atlantic Bird 3 permettait d'après Eutelsat de desservir 1,6 million de foyers (sur près de 23 millions possédant la télévision) qui ne recevaient pas (signal inexistant), ou qui recevaient mal (« neige », échos, interférences, brouillage, pannes répétitives des réémetteurs de montagne après orages), la télévision analogique terrestre (TAT) en raison de contextes locaux. Il n'existait pas d'alternative analogique gratuite pour les zones d'ombre terrestres. Ces diffusions se sont faites en SÉCAM, standard utilisé en France.

La réception de la TV analogique peut se faire au moyen d'un kit de base :

  • parabole monotête de 80 cm,
  • démodulateur analogique sélectionnant la polarisation verticale et le 22 kHz.

Comme l'extinction du dernier service analogique terrestre français est intervenu le 29 novembre 2011, sa diffusion dupliquée via AB 3 à cessé également à cette date sauf pour les chaines TF1 et Canal+ qui ont continué à être diffusées en analogique jusqu'au 13/12/2011.

Numérique à destination du public français[modifier | modifier le code]

Avec l'arrivée de la Télévision numérique terrestre en France, notamment 18 puis 19 chaînes nationales gratuites attribuées par le CSA, ce satellite a été choisi pour l'alimentation des émetteurs hertziens à partir de mars 2005.

Les particuliers peuvent aussi utiliser AB3 pour recevoir les chaînes de la TNT française :

  • La majorité des chaînes publiques françaises (France 2, France 3 par le signal « France 3 Sat », France 5, La Chaîne parlementaire, France Ô) peuvent être reçues avec n'importe quel terminal numérique compatible DVB-S ;
  • Les programmes régionaux de France 3, l'accès à Arte et à France 4 sont disponibles uniquement dans le cadre du bouquet Fransat avec un démodulateur labellisé Fransat spécifique ou bien dans le cadre des bouquets payants Bis ou Orange.
  • De nombreuses chaînes locales ont choisi ce satellite pour émettre gratuitement leurs programmes : Télé Grenoble Isère, Mirabelle TV, TV8 Mont Blanc, Télé Locale Provence (TLP), Normandie TV, Vosges Télévision et NRJ Paris Sat.
  • Quelques chaînes privées françaises émettent également gratuitement : Télé Monte Carlo (TMC), BFM Business, KTO, Dieu TV, Demain TV ainsi que la chaîne TV5 Monde (version France Belgique Suisse).
  • Les chaînes nationales de la TNT sont également diffusées selon un codage, ou encapsulage, particulier (Newtec) ; elles sont uniquement recevables avec un terminal disposant d'une fonction de démultiplexage.

Des démodulateurs hybrides analogique/numérique ont permis pendant quelques années d'accéder à l'offre en clair analogique et numérique des chaînes nationales historiques. Depuis la fin de l'année 2011 et l'extinction de la diffusion analogique sur Atlantic Bird 3, il faut désormais un abonnement à l'un des deux bouquets présents sur le satellite ou bien un terminal labellisé FranSat.

Les différentes offres proposant des bouquets de chaînes numériques sont :

Les terminaux compatibles avec ces bouquets emploient MPEG-2, ou MPEG-4 (donc rétrocompatible 2) pour les diffusions codées.

Obligations réglementaires du bouquet FRANSAT[modifier | modifier le code]

Dans le projet de loi de « la télévision du futur », les sénateurs ont voté un article obligeant les éditeurs de chaînes TV de la TNT de mettre gratuitement (sans abonnement) leurs chaînes à la disposition des téléspectateurs, via au moins un distributeur satellite ou éditeur de chaines, et cela dans un délai maximum de 3 mois à partir de la date de promulgation de la loi, courant 2007, confirmée par le vote des Députés. Cette loi a fait l'objet d'un passage devant la commission paritaire fixe des 2 chambres, car le texte a été modifié puis adopté définitivement. Le Groupe PS qui l'avait contestée auprès du Conseil Constitutionnel a été débouté le 28 février 2007.

Dans un rapport du Secrétariat d'État chargé de la prospective[1], il est prévu la création d'une 2e offre satellitaire gratuite par satellite pour plus de 1,5 million de foyers déjà orientés vers Atlantic Bird 3 sans réorientation de leur parabole existante, en plus de l'offre TNTSAT gérée par le Groupe Canal +. Annoncée le 8 avril 2009 par Eutelsat, cette offre désignée FRANSAT rejoint AB 3 en juin 2009.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 02/03/2005 : début des transmissions « TNT »
  • 10/05/2007 : le projet de bouquet TNT par satellite géré par le Groupement de la TNT est abandonné.
  • 13/09/2007 : réorganisation des multiplex, France 4 quitte le GR1 et de ce fait n'est plus accessible directement*.
  • 20/09/2007 : évocation d'un bouquet sous l'égide de AB Groupe avec Eutelsat.
  • 25/09/2007 : apparition du logo Bis TELEVISIONS bouquet géré par AB SAT.
  • 01/12/2007 : arrivée des chaînes de la TNT algérienne (ENTV, Canal Algérie, Algérie 3) sur le faisceau (orientable) centrée sur le Maghreb.
  • 02/12/2007 : CNES TV est observée sur AB 3.
  • 05/12/2007 : annonce officielle de l'arrivée de Bis Télévisions sur AB 3.
  • 18/12/2007 : début de la diffusion du bouquet Bis Télévisions.
  • 28/12/2007 : Fox Life est observée sur AB 3 puis, à partir de mi-avril, cryptée en BISS.
  • 11/04/2008 : Orange (France Télécom) annonce avoir choisi AB 3 pour la diffusion de son bouquet.
  • 09/09/2008 : arrêt de la diffusion TMC DVB-S clair (SCPC).
  • 13/11/2008 : offre TV d'Orange disponible.
  • 07/04/2009 : Eutelsat annonce le prochaine mise en service du bouquet gratuit FRANSAT.
  • 23/06/2009 : lancement de FRANSAT, bouquet des chaînes en clair de la TNT, y compris HD, ainsi que France Ô.
  • 21/07/2009 : restructuration de la composition des transpondeurs, mutualisation Fransat, Bis TV et TV Orange.
  • 28/10/2009 : ajout des 24 décrochages régionaux de France 3 en qualité numérique dans l'offre FRANSAT.
  • 08/06/2010 : le changement de fréquence d'Arte sur la TNT entraine la disparition d'Arte numérique en clair au profit de France Ô.
  • 01/08/2011 : arrivée d'un bouquet crypté de 3 chaînes berbères : Berbère Jeunesse, Berbère Music, Berbère Télévision
  • 29/11/2011 : coupure définitive de la diffusion analogique qui était opérationnelle depuis le milieu des années 1980.
  • 1.3.2012 : nouvelle appellation pour AB 3 : EUTELSAT 5 WEST A
  • 30.5.2012: Diffusion bouquet BeIn Sport 1 HD et SD (BeIN Sport 2 courant août)
  • 12.12.2012: Diffusion en HD des 6 dernières nouvelles chaînes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plan de développement de l'économie numérique France 2012, page 23

Liens externes[modifier | modifier le code]