La Chaîne Info

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « LCI » redirige ici. Pour les autres significations, voir LCI (homonymie).
Image illustrative de l'article La Chaîne Info

Création
Disparition (Uniquement la TV d'Orange)
Propriétaire Groupe TF1
Slogan « LCI : mieux que savoir, comprendre »
Format d'image 16:9, 576i et 1080i
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Thématique nationale privée
Siège social Boulogne-Billancourt
Site web lci.tf1.fr/chaine-lci
Diffusion
Diffusion TNT payante , satellite, câble et IPTV.

La Chaîne Info, plus connue sous le sigle LCI, est une chaîne de télévision française d'information en continu créée le . Filiale du groupe TF1, cette chaîne à péage est accessible notamment par le satellite, le câble, les réseaux de télécommunication à haut débit (IPTV, xDSL, ADSL, fibre optique, Wimax, etc.) et par la TNT payante.

Première chaîne d'information lancée en France, LCI est initialement conçue pour s'adresser prioritairement aux téléspectateurs de la catégorie « CSP+ », cible spécifique haut de gamme des publicitaires. Ses concurrentes i>Télé (1999) et BFM TV (2005) diffusent sur la TNT gratuite alors que LCI est restée payante depuis sa création.

Le CSA ayant refusé le 29 juillet 2014 que LCI passe de la TNT payante à la TNT gratuite, le groupe TF1 a envisagé de cesser sa diffusion au 31 décembre 2014, mais l'échéance a été finalement repoussée à mi-2015, permettant ainsi l'examen d'un recours devant le Conseil d'État[1].

Historique[modifier | modifier le code]

LCI est lancée le  : l'antenne est inaugurée en direct sur le câble à 20 h 30 par Étienne Mougeotte, vice-président du groupe TF1 et président de LCI, invité au journal de 20 heures de TF1 présenté par Claire Chazal[2]. Françoise-Marie Morel présente le tout premier journal de LCI[3]. Filiale du groupe TF1, LCI est la première chaîne d'information en continu en France, quatorze ans après la création de Cable News Network (CNN) aux États-Unis. Le concept est imaginé par Christian Dutoit, alors directeur général adjoint de l'antenne de TF1, et Jérôme Bellay, créateur de la radio d'information en continu France Info en 1987[4].

En , LCI diffuse Le Grand Jury, interview dominicale de la station de radio RTL en partenariat avec le quotidien Le Monde[5]. De septembre à décembre 2008[6], Pierre-Luc Seguillon est l'intervieweur pour LCI. En janvier 2009[7], Éric Revel lui succède.

En 2002, le Groupe TF1 se porte candidate avec LCI pour émettre sur la TNT Payante. Après une audition au CSA le 26 juin 2002, elle est sélectionnée aux côtés d'une autre chaîne d'information en continu, I>Télé du Groupe Canal+. Cependant, le Groupe TF1 conteste les choix du CSA par une demande au Conseil d'État, concernant les chaînes autorisées du Groupe Canal+ et de Lagardère SCA, cette dernière étant actionnaire du Groupe Canal+ : ceux-ci possèdent ensemble sept chaînes (TNT gratuite et payante) au lieu des cinq autorisées. Un nouvel appel à candidature pour des chaînes gratuites et payantes diffusées sur la TNT est alors effectué. Deux chaînes de télévision d'informations en continu sont autorisées à émettre: I>Télé, désormais candidate sur le gratuit; ainsi que BFM TV, projet pour le gratuit créée pour l'occasion par NextRadio[8].

En , Jean-Claude Dassier supprime de l'antenne l'émission dominicale Le Monde des idées, créée en 1997 en partenariat avec le quotidien Le Monde et présentée par Edwy Plenel, alors directeur de la rédaction, puis par Laurent Greilsamer, rédacteur en chef[9]. Le directeur général de LCI reproche la publication dans Le Monde d'une citation anonyme qualifiant LCI d'« annexe de l'UMP »[9],[10]. Jusqu’en septembre 2005, Le Monde est aussi partenaire de l'émission Le Grand Jury diffusé sur LCI et RTL jusqu'à être remplacé par Le Figaro, à la demande de RTL[11],[9].

Le , le groupe TF1 lance une version radio de LCI diffusée sur Internet : LCI Radio. Par cette opération, la chaîne vise à obtenir une fréquence sur la future Radio numérique terrestre[12]. Misant sur l'interactivité avec ses auditeurs, LCI Radio reprend des contenus de la chaîne LCI et les complète en produisant des programmes spécifiques et inédits[13],[14]. Toutefois, au début de 2011, le groupe TF1 décide de fermer la station[15].

En , le site Web de LCI devient TF1 News[16].

En septembre 2012, LCI opère une refonte totale de sa matinale, et en confie les rênes à Jean-Baptiste Marteau et Rebecca Fitoussi, avec comme objectif principal de moderniser et dynamiser la tranche.

En janvier 2014, le groupe TF1 demande au CSA de faire passer LCI sur la TNT gratuite[17]. Cette demande est rapidement suivie de celles du Groupe M6 avec Paris Première et du Groupe Canal+ avec Planète+. Le 29 juillet 2014, le CSA annonce que les trois requêtes sont rejetées[18], ce qui devrait entraîner la fermeture de la chaîne dès le 1er janvier 2015. Faute d'avoir pu devenir gratuite, et écartant toute offre de reprise ou de partenariats notamment avec Le Figaro ou Le Monde, la direction de LCI a annoncé le 23 septembre 2014 son intention d'abandonner le hard news (info en continu dominée par ses concurrents BFM-TV et i-Télé.) au profit de l'analyse. Avec un effectif réduit à 54 personnes, LCI nouvelle formule pourrait être diffusée sur le Box des opérateurs ainsi que via Internet[19].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Slogan[modifier | modifier le code]

  • 1994-2012 : « L'information continue sur LCI »
  • Depuis 2012 : « LCI : mieux que savoir, comprendre »[21]

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Président
Directeur général
Directeur de la rédaction
  • juin 2008-juillet 2010[24] : Éric Revel
  • juillet 2010[25] : Laurent Drezner
  • juillet 2013 : Anne de Coudenhove

Capital et budget[modifier | modifier le code]

Le capital de LCI est détenu à 100 % par le groupe TF1 SA.

En 2007, la chaîne dispose d'un budget de 55 millions d'euros[26].

LCI devient rentable à partir de 2004[2], soit dix ans après son lancement. Mais la crise de la publicité a érodé ce modèle économique, et la chaîne a perdu des recettes, devenant déficitaire: le groupe TF1 fait valoir une perte cumulée de quelque 70 millions d'euros depuis 2005, et un déficit de 7 millions d'euros pour l'année 2013 (AFP, 25 juillet 2014).

Rumeurs de rapprochement[modifier | modifier le code]

Au printemps 2007, selon certains médias, les dirigeants de TF1 et de Canal+ étudient la possibilité d'une fusion de leurs chaînes d'information en continu respectives, LCI et i>Télé[27]. La montée en puissance de BFM TV inquiète les dirigeants des deux groupes et i>Télé est alors la seule chaîne gratuite du groupe Canal+, groupe spécialisé dans la télévision payante (aujourd'hui le groupe Canal+ possède aussi D8, anciennement Direct 8, et D17, anciennement DirectStar). Patrick Le Lay, président du groupe TF1, dément l'information[28] : « La fusion avec i>Télé n'est pas à l'ordre du jour. Il n'y a pas de projet de fusion aujourd'hui ».

Toutefois, après le départ de Patrick Le Lay du groupe TF1, ce projet refait surface : « certains à TF1 n'excluent pas de relancer des discussions pour un rapprochement de LCI avec l'une ou l'autre de ses concurrentes de la TNT gratuite, i>Télé ou BFM TV », écrit ainsi Le Monde en [29].

En juin 2009, Nonce Paolini, successeur de Patrick Le Lay, se prononce sur la situation de LCI : alors déficitaire, la chaîne doit être rapprochée de la direction de l'information de TF1, sans être ni fondue dans TF1 ni fusionnée avec i>Télé[30].

Début 2011, le terme imminent du contrat d'exclusivité entre Canalsat et LCI relance les rumeurs de fusion avec une autre chaîne d'information, de transformation en chaîne gratuite ou encore de fermeture d'antenne[31].

Moyens[modifier | modifier le code]

En , LCI emploie 250 collaborateurs dont 140 journalistes et dispose de dix-huit bureaux en province ainsi que de six bureaux à l'étranger[26].

À la fin de l'année 2006, une partie des moyens éditoriaux, de production et techniques de LCI sont mis à contribution à parité avec ceux du groupe France Télévisions dans la chaîne d'information française internationale France 24. Toutefois, cette participation croisée est abandonnée par le groupe TF1 en [32].

Siège[modifier | modifier le code]

Les studios de la chaîne sont initialement situés dans l'ancien siège de Canal+ au sein de la tour Olivier-de-Serres dans le 15e arrondissement de Paris[33].

En , LCI déménage pour intégrer le siège de TF1 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)[34].

Programmes[modifier | modifier le code]

La grille des programmes de LCI est construite autour des journaux, avec cinquante-cinq éditions par jour, autour desquels sont diffusés des débats et magazines.

LCI retransmet chaque dimanche, en direct à 18h30, Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI qui reçoit une personnalité du monde politique ou économique.

La matinale de la chaîne LCI Matin est présentée de à [réf. souhaitée] par Thierry Gilardi et Mélissa Theuriau. Depuis [réf. souhaitée], elle est animée par Audrey Crespo-Mara, laquelle présente tous les journaux, les rappels des titres et s'entretient avec l'invité culture à 8 h 45) et Jean-François Rabilloud qui anime la tranche et dirige toutes les interviews. En , le directeur de la rédaction de L'Express Christophe Barbier rejoint la chaîne pour présenter un édito à 7 h 45 et interroge un invité politique à 8 h 15[35]. Au cours de l'été 2011, Christophe Barbier quitte LCI pour revenir sur i>Télé[36]. À partir de [réf. souhaitée], le rendez-vous LCI Matin est prolongé d'une heure pour être diffusé de 6 h 30 à 10h au lieur de 9 h, précédemment. Depuis septembre 2011, LCI Matin est animé du lundi au jeudi par Philippe Ballard et Sylvia Amicone[37]. À partir de septembre 2012, Jean-Baptiste Marteau et Rebecca Fitoussi présentent désormais la matinale du lundi au jeudi[38]. En septembre 2013 c'est Magali Lunel et Christophe Pallée qui reprennent la matinale désormais de 6H à 9H du lundi au vendredi, à noter l'arrivée d'Arlette Chabot, de Michel Field et de de Guillaume Durand dans la matinale[39]. Depuis septembre 2014 c'est Nicolas Herbeaux qui coprésente la matinale avec Magali Lunel. En janvier 2015 Nicolas Herbeaux coprésente désormais la matinale en semaine avec Hélène Lecomte du lundi au jeudi désormais de 6H à 9H30.

LCI Matin Week-end, l'édition du week-end est présentée du vendredi au dimanche par Jean-Maurice Potier avec Bénédicte Le Chatelier (début 2008) puis avec Christine Kelly (septembre 2008) et enfin avec Rebecca Fitoussi (depuis janvier 2009). En septembre 2010, Jean-Maurice Potier cède sa place à Jean-Baptiste Marteau. En septembre 2012, Philippe Ballard et Sylvia Amicone reprennent la présentation de la matinale du vendredi au dimanche. Depuis septembre 2013 uniquement les samedis et dimanches.[réf. souhaitée], avec la chronique des "Coups de coeur Culture" de Christophe Combarieu. En janvier 2015 c'est Damien Givelet et Aurélie Casse qui récupère la présentation de la matinale du week-end désormais à nouveau le vendredi de 6H à 9H30 ainsi que les samedis et dimanches de 7H à 10H.

Le 12-14 est animé par Philippe Ballard et Katherine Cooley puis depuis septembre 2011 par Jean-François Rabilloud et Bénédicte Le Chatelier[40] puis par Bénédicte Le Chatelier seule depuis 2012.

En janvier 2015 est créé le 14/17 présenté par Katherine Cooley du lundi au vendredi.

Le 5 à 7 est présenté par Michel Field du lundi au vendredi.

La Newsroom est présentée par Romain Hussenot du lundi au vendredi de 19H à 21H.

LCI Soir de 22 h à h est animé du lundi au jeudi par Damien Givelet avec Bénédicte Le Chatelier[réf. souhaitée] puis avec Katherine Cooley (depuis septembre 2011)[41]. Cette tranche inclut LCI est @ vous, une émission de douze minutes évoquant l'actualité vue sur le Web lancée en septembre 2006. En janvier 2015 c'est Philippe Ballard et Marie-Aline Méliyi qui récupèrent la tranche LCI Soir du lundi au jeudi, et cette tranche est également crée pour les vendredis, samedis et dimanches et animée par Rebecca Fitoussi et Julien Dommel.

Habillage[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, la chaîne modifie successivement cinq fois son habillage graphique, ses plateaux et ses décors : en lors de son arrivée dans les locaux de TF1[42], en [43] puis en [réf. souhaitée] lors de son passage au format 16/9, en lors de l'inauguration de son nouveau studio principal[réf. souhaitée] et en , lors de son arrivée dans les bouquets des fournisseurs d'accès à Internet[20].

Audience[modifier | modifier le code]

Depuis qu'elle existe, LCI est en tête des audiences parmi les chaînes d'information payantes en France ; Euronews ayant été créée un an plus tôt.

Selon l’étude « Mediacabsat » de l'insitut de mesure d'audience Médiamétrie pour le câble et le satellite, sa part d'audience c'est-à-dire le pourcentage des personnes regardant la chaîne par rapport au nombre total de personnes regardant la télévision à la même période représente 0,8 % en moyenne en juillet 2006, sur l'univers câble, satellite et xDSL TV. Ce résultat part d'audience peut être mis en perspective avec ceux obtenus par les chaînes d'information en continu à l'étranger, lesquelles atteignent 1 %, à l'instar de CNN aux États-Unis dont la part moyenne de marché représente 0,8 %.

Jusqu'en 2004, LCI reste donc la première[réf. nécessaire] chaîne d'information payante en continu sur le câble, le satellite et l'IPTV. En revanche, sur la TNT gratuite, la bataille fait rage entre BFM TV et I>Télé, lancées toutes les deux à l'automne 2005.

Le constat que les cadres supérieurs et dirigeants seraient deux fois plus équipés que le reste de la population en technologie mobile (smartphone, PDA, ordinateur portable), conduit en 2005 les dirigeants de la chaîne à lancer « LCI Mobile »[44]. Ce service est censé être consultable à tout moment par les CSP+ (Catégories socio-professionnelles).

Le 29 janvier 2012, lors de la diffusion d'une interview du président de la République Nicolas Sarkozy, LCI décroche son record historique en réunissant 250 000 téléspectateurs au quart d'heure moyen, soit cinq fois son audience habituelle[45]. L'intervention du Président de la République française, également diffusée sur sept autres chaînes[46], réunit au total plus de 16,5 millions de téléspectateurs[47].

Diffusion[modifier | modifier le code]

LCI est diffusée[48] dans l'offre payante de la Télévision numérique terrestre française, sur les réseaux câblés français et francophones européens (Belgique, Luxembourg et Suisse), certains bouquets satellitaires (Canalsat France, Réunion, Calédonie, Caraïbes, Parabole Réunion, TNS Tahiti, Nui Satellite, MultiTV Afrique), les offres xDSL et IPTV, la téléphonie mobile (Orange, Bouygues Telecom, SFR et Proximus) ainsi que via Internet.

En , la chaîne inaugure une déclinaison de ses programmes, baptisée LCI Mobile. Ce média retransmet en boucle, le dernier journal diffusé sur son antenne, à l'intention des abonnés UMTS et EDGE de l'opérateur Orange SA. Une offre similaire est lancée par l'opérateur Bouygues Telecom à l'automne 2005.

Depuis , LCI est disponible sur internet dans une nouvelle version intitulée « LCI Intégrale ».

Depuis , LCI diffuse la totalité de son antenne au format 16/9 contre 4/3 auparavant.

À partir de , LCI est disponible sur les bouquets optionnels des fournisseurs xDSL TV (Orange, SFR et Bouygues Telecom)[49].

À partir d', LCI est disponible en Haute définition sur les réseaux de La TV d'Orange et de Bouygues Telecom[50].

Diffusion en clair[modifier | modifier le code]

La nouvelle loi sur l'audovisuel français comporte un volet permettant aux chaînes de la TNT payante de demander au CSA de passer en clair. Ce volet a été voté par les députés.

La France, en matière d'infos, pourrait disposer alors de 5, voire 6 chaînes en langue française sur les réseaux, satellite, Internet et câble, 3 sur le réseau TNT, sachant que France 24 pourrait être diffusée en mode terrestre, mais seulement en Île-de-France.

LCI et Paris Première, qui avaient fait une première fois la demande au CSA, mais refusée, devait pouvoir obtenir gain de cause (si décision favorable du CSA) et donc ces 2 chaînes seraient proposées gratuitement sur tout le réseau national hertzien terrestre, mais également sur les bouquets satellitaires gratuits, Fransat, Tntsat et bouquets payants, tels que Canalsat, la TV d'Orange, Bis TV et SFR-SAT. Idem pour la TV par xDSL et les réseaux câblés.

En janvier 2014, LCI avait donc demandé au CSA l'autorisation d'émettre en clair sur la TNT. Le CSA rejeta la demande de LCI le 29 juillet 2014[51].

Image de la chaîne[modifier | modifier le code]

LCI choisit un traitement de l'information voisin de celui des journaux comme Le Figaro, Les Échos ou La Tribune. Les débats y sont nombreux, l'actualité économique est très présente en journée et rares sont les reportages sur le terrain, notamment en régions. Autant parisienne que sa concurrente I>Télé, En 2005, LCI doit désormais tenir compte de l'arrivée de la nouvelle chaîne d'information gratuite, BFM TV, diffusée en TNT, satellite, câble et xDSL, dont le format à légère dominante économique n'est pas sans rappeler son aînée, avec toutefois un contenu moins politisé que LCI.

Principaux présentateurs de LCI[modifier | modifier le code]

Présentateurs de la chaîne[modifier | modifier le code]

Anciens présentateurs[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « LCI, ça continue ! », chronique du 31 décembre 2014 sur Europe 1
  2. a et b (fr) Antoine Morin, « La Saga 100 % info > LCI, celle qui a ouvert la voie », sur Toutelatele.com,‎
  3. (fr) « Françoise-Marie Morel », sur lci.tf1.fr (consulté le 27 août 2012)
  4. (fr) Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, « LCI, soyeux anniversaire », Libération,‎ (lire en ligne)
  5. (fr) Pierre-Luc Seguillon, « Suite et fin... », sur blog-pl-seguillon.lci.fr,‎
  6. (fr) « La direction de LCI va se séparer de Pierre Luc Séguillon », sur JeanMarcMorandini.com,‎
  7. (fr) « Pierre-Luc Séguillon remercié de LCI », sur Ozap.com,‎
  8. Pourquoi LCI n'est-elle pas déjà une chaîne gratuite ?, sur ozap.com, le 13 mai 2014
  9. a, b et c (fr) Augustin Scalbert, « Le Monde-LCI : divorce en coulisses », sur Rue89,‎
  10. « Du côté d'Europe 1 aussi, les invités se font plus rares que le 22 avril. (...) "Je file à LCI, lance dans les couloirs l'un des invités. Je fais les deux annexes de l'UMP."[1] »
  11. (fr) Philippe Cohen, « Le Figaro: 1 - Le Monde : 0 », Marianne,‎ (lire en ligne)
  12. (fr) « EXCLUSIF : Lancement de « LCI Radio » fin novembre », sur JeanMarcMorandini.com,‎
  13. (fr) Julien Lalande, « "LCI radio" lancée le 15 janvier 2009 », sur Ozap.com,‎
  14. (fr) Julien Lalande, « TF1 a lancé "LCI Radio" aujourd'hui (vidéo) », sur Ozap.com,‎
  15. (fr) Grégoire Poussielgue, « TF1 confirme l'arrêt de LCI Radio », sur lesechos.fr,‎
  16. (fr) Julien Lalande, « Internet : TF1 a inauguré son nouveau site « TF1 News » », sur Ozap.com,‎
  17. TF1 demande officiellement au CSA le passage de LCI en gratuit sur www.lesechos.fr, article du 28 janvier 2014.
  18. Demandes de passage en TNT gratuite : le CSA rend ses décisions, sur CSA.fr, le 29/07/2014
  19. « LCI renonce à l'info en continu, TF1 va supprimer 148 postes », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  20. a et b (fr) « LCI : au plus près de la politique en 2012 », sur premiere.fr,‎
  21. (fr) Sophie Lutrand, « Nouvelles émissions et nouvel habillage pour LCI », sur tf1.fr,‎
  22. (fr) Conseil supérieur de l'audiovisuel, « Christian Dutoit », sur csa.fr (consulté le 2 septembre 2012)
  23. (fr) Sylvie Briet, « Jérôme Bellay, créateur du concept France Info et LCI, arrive à Europe 1 », Libération,‎
  24. a et b (fr) « Éric Revel », sur groupe-tf1.fr (consulté le 2 septembre 2012)
  25. (fr) « Laurent Drezner », sur lci.tf1.fr (consulté le 2 septembre 2012)
  26. a et b (fr) [PDF] LCI, « Dossier de presse 2007/2008 », sur tf1,‎ , p. 25
  27. (fr) « Et si LCI et i>Télé fusionnaient ? », sur Le Journal du dimanche,‎
  28. (fr) « TF1 dément la fusion des rédactions entre i>Télé et LCI », sur JeanMarcMorandini.com,‎
  29. (fr) « TF1 veut compenser la baisse de son audience en se diversifiant », sur Le Monde,‎
  30. (fr) « TF1 dément la fusion des rédactions entre i>Télé et LCI », sur JeanMarcMorandini.com,‎
  31. (fr) E. S., « Vers une fermeture de LCI ? », sur tradingsat.com,‎
  32. (fr) Renaud Revel, « France 24, TF1 et France Télévisions se séparent à l'amiable », sur L'Express,‎
  33. (fr) « Les indiscrets - Médias », sur lexpress.fr,‎
  34. (fr) Isabelle Roberts, « LCI occupe le vide laissé par TF1 », Libération,‎ (lire en ligne)
  35. (fr) « LCI - BFM TV - i>Télé : la guerre des chaînes 100 % info », sur Toutelatele.com,‎
  36. (fr) Julien Mielcarek, « Christophe Barbier quitte LCI pour i-Télé », sur PureMédias,‎
  37. (fr) « Sylvia Amicone et Philippe Ballard s'emparent de la matinale de LCI », sur teleobs.nouvelobs.com,‎
  38. (fr) « A la rentrée, LCI veut tester François Hollande », sur teleobs.nouvelobs.com,‎
  39. Chabot, Field et Durand arrivent à la rescousse de LCI
  40. (fr) « LCI 12-14 dès 29 août 2011 -vidéo- Bénédicte Le Chatelier et J.F Rabilloud », sur lemag-vip.com,‎
  41. (fr) « LCI fait sa rentrée : les duos en place, dès lundi 29 août », sur leblogtvnews.com,‎
  42. (fr) « Délicate mutation pour LCI », Stratégies,‎
  43. (fr) « Nouvel habillage et nouvelles émissions pour LCI », sur Strategie,‎
  44. (fr) [PDF] « LCI Mobile », sur tf1pub.fr,‎ 2005
  45. (fr) Emmanuel Schwartzenberg, « LCI décroche un record avec Sarkozy », sur TV Magazine,‎
  46. (fr) Hélène Bry, « Sarkozy : huit chaînes mobilisées ce soir, du jamais-vu », sur Le Parisien,‎
  47. (fr) Julien Bellver, « Carton plein pour le SarkoShow ! », sur PureMédias,‎
  48. (fr) « Recevoir LCI », sur LCI (consulté le 21 janvier 2009)
  49. (fr) « Les chaînes thématiques de TF1 arrive enfin sur les box ADSL », sur Ariase,‎
  50. (fr) Satellifax, « LCI fait sa rentrée en HD à partir d'aujourd'hui », sur hdnumerique.com,‎
  51. « Demandes de passage en TNT gratuite : le CSA rend ses décisions », sur csa.fr,‎ (consulté le 29 juillet 2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Soirée sans suspense à la télévision, dépassée par la blogosphère », Le Monde,‎ , p. 14