Institut de recherche en astrophysique et planétologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP) est un nouveau laboratoire d’astrophysique situé à Toulouse, en France. Il résulte de la fusion au 1er janvier 2011 de plusieurs laboratoires toulousains : le Centre d'étude spatiale des rayonnements (CESR), le Laboratoire astrophysique de Toulouse - Tarbes (LATT), une partie du laboratoire de Dynamique terrestre et planétaire (DTP) et quelques chercheurs du LMTG. Il comprend environ 300 personnes. L'IRAP est une Unité mixte de recherche (UMR 5277) du CNRS et de l'Université Paul-Sabatier.

Historique[modifier | modifier le code]

L'IRAP résulte de la fusion de plusieurs laboratoires toulousains

Centre d'étude spatiale des rayonnements[modifier | modifier le code]

Le Centre d'étude spatiale des rayonnements (CESR) était une Unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université Toulouse III (Paul Sabatier), rattachée à deux des UFR : l’UFR de Physique, Chimie et Automatique et l’UFR dérogatoire Observatoire Midi-Pyrénées. Le CESR était organisé autour de trois départements :

  • Astrophysique des hautes énergies (DST Hautes énergies),
  • Exploration du système solaire par des mesures in situ (DST Système solaire),
  • Infra-rouge pour l’observation de l'Univers froid (DST Univers froid).

Activité[modifier | modifier le code]

Les domaines de recherche de l'IRAP portent sur l’étude et la compréhension de lUnivers et de son contenu : la Terre en tant que planète, l'environnement spatial ionisé de la Terre, le Soleil et ses planètes, les systèmes planétaires, les galaxies, les premières étoiles et le big bang.

Organisation[modifier | modifier le code]

La recherche au sein de l'IRAP est structurée autour de cinq thèmes :

  • Galaxies, astrophysique des hautes énergies et cosmologie (GAHEC)
  • Géophysique planétaire et plasmas spatiaux (GPPS)
  • Milieu interstellaire, cycle de la matière, astro-chimie (MICMAC)
  • Physique du Soleil et des étoiles (PSE)
  • Signal-Images en sciences de l'Univers (SISU)

Participations aux réalisations spatiales[modifier | modifier le code]

Les équipes de l'ex-CESR travaillent à l'élaboration des modèle et des théories mais développent également des instruments scientifiques embarquées sur des satellites, sondes interplanétaires ou ballons stratosphériques dans ses domaines de recherche. Parmi ces instruments on peut citer :

Exploration du système solaire[modifier | modifier le code]

Domaine Hautes énergies[modifier | modifier le code]

  • En exploitation :
    • INTEGRAL responsable du développement du télescope gamma SPI
  • En préparation :

Domaine Univers froid[modifier | modifier le code]

  • Odin (satellite d'observation submillimétrique) : réalisation du spectromètre acousto-optique (AOS)
  • Herschel (observatoire spatial en infra-rouge lointain) : réalisation du spectromètre HSR de l'instrument HIFI
  • Planck (Satellite pour l’observation du fond micro-onde cosmologique) : contribution à l'instrument HFI
  • Futurs :
    • SPICA (2018 ?) (Observatoire spatial en infra-rouge lointain et submillimètrique):

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]