Ascalaphe et Ialmène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ascalaphe.

Dans la mythologie grecque, Ascalaphe et Ialmène (en grec ancien Ἀσκάλαφος καὶ Ἰάλμενος / Askálaphos kaì Iálmenos) sont deux frères, fils d'Arès et d'Astyoché[1], ou bien de Lycos et Pernis[2].

Ils règnent sur Orchomène[3] et font partie des meneurs de la guerre de Troie, où ils conduisent trente nefs béotiennes d'Asplédon et d'Orchomène[4]. Ascalaphe est tué au combat par Déiphobe[5] tandis qu'Ialmène fera partie des guerriers présents dans le cheval de Troie[6]. Selon Strabon[7], lors du retour de Troie, Ialmène conduit une troupe d'Orchoméniens qui se fixe dans la région du Pont.

Les deux frères sont aussi comptés parmi les Argonautes[8] et les prétendants d'Hélène[9].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Homère, Iliade [détail des éditions] [lire en ligne], II, 513 et Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], IX, 37, 7. Arès est aussi mentionné comme père par le pseudo-Apollodore, cf. notes infra.
  2. Hygin, Fables [détail des éditions] [(la) lire en ligne], XCVII.
  3. Pausanias, ibid.
  4. Iliade, II, 511-516. Hygin (XCVII), dans sa reprise du Catalogue des vaisseaux, les fait plutôt venir d'Argos.
  5. Iliade, XIII, 518-530.
  6. Quintus de Smyrne, Suite d'Homère [détail des éditions] [lire en ligne], XII, 314.
  7. Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], IX, 2, 42.
  8. Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne], I, 9, 16.
  9. Apollodore, III, 10, 8. Hygin (LXXXI) cite uniquement Ascalaphe.