Chryséis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chrysès offrant à Agamemnon une rançon pour Chryséis, cratère apulien à figures rouges du Peintre d'Athènes 1714, v. 360350 av. J.-C., musée du Louvre
Claude Gellée, circa 1644.- Grèce, Ulysse rend Chryséis à son père Chrysès, personnages du premier plan, musée du Louvre.

Chryséis (en grec ancien Χρυσηΐς / Khrusêîs) est une jeune captive mysienne originaire de Chrysè, ville de Mysie. Fille de Chrysès, prêtre d'Apollon, après qu'on eut tué son époux Épistrophe[réf. nécessaire], elle fut prise comme captive par les Grecs partis pour Troie pendant leurs raids d'approvisionnement, lorsqu'ils pillèrent Thèbe sous le Placos. Lors du partage, elle échoit à Agamemnon.

« Chryséis » signifie simplement « fille de Chrysès » ; quelques auteurs tardifs la nomment Astynomé (Ἀστυνόμη / Astunnómê, « la protectrice de la ville »)[1].

Mythe[modifier | modifier le code]

Une légende grecque tardive, relatée par Hygin, raconte qu'elle eut un fils d'Agamemnon, lui-même dénommé Chrysès.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scholie sur l'Iliade (I, 392) ; Hésychios d'Alexandrie, Lexique ; Jean Malalas, Chronographia (100) ; Eustathios de Thessalonique, Commentaire sur l'Iliade (I, 123, 9).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Grands dictionnaires »,‎ 1999 (1re éd. 1951) (ISBN 2-13-050359-4), s.v. « Chryséis ».