Lycomède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie grecque, Lycomède (en grec ancien Λυκομήδης / Lukomếdês) est le fils d'Apollon et de Parthénope[1]. Il règne sur Skyros, une île de la mer Égée.

Selon une légende post-homérique, après l'enlèvement d'Hélène par Pâris, Thétis lui confie son fils Achille. Celui-ci est déguisé en jeune fille et répond au nom de « Pyrrha » (Πύρρα / Púrra, « la rousse »). Thétis a recours à ce subterfuge pour empêcher le jeune homme de partir pour la guerre de Troie, où elle sait qu'il doit périr. Achille en profite pour séduire Déidamie, la fille de Lycomède, qui lui donnera Néoptolème[2]. Après le départ, d'Achille, Lycomède élève son petit-fils jusqu'à ce que les Grecs demandent à Néoptolème de se battre à leurs côtés.

Par la suite, Lycomède reçoit chez lui Thésée fuyant Athènes, gouvernée par l'usurpateur Ménesthée. Selon certains auteurs, Lycomède pousse Thésée du haut d'un précipice[3]. Pour Pausanias et le pseudo-Apollodore, la chute est accidentelle.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], VII, 4, 1.
  2. Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne], III, 13, 8.
  3. Pausanias, I, 17, 6.