Cébrion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cébrion (homonymie).

Dans la mythologie grecque, Cébrion ou Cébrionès (en grec ancien Κεβριόνης / Kebriónês) est un prince troyen, fils illégitime de Priam[1].

Prenant part aux combats lors de la guerre de Troie, il est principalement cité dans l’Iliade. Lorsqu'Archeptolème, conducteur du char d'Hector, est tué au combat, Cébrion le remplace[2]. Lors de la charge sur le campement achéen, il est le troisième chef (après Hector et Polydamas) du principal contingent troyen, « car Hektôr avait laissé à la garde du char un moins brave guerrier[3] ». Il est finalement tué d'une pierre lancée par Patrocle lors de son aristie :

« cette pierre aiguë frappa au front le conducteur de chevaux Kébrionès (…). Et la pierre coupa les deux sourcils, et l'os ne résista pas, et les yeux du Troien jaillirent à ses pieds dans la poussière. Et, semblable au plongeur, il tomba du char, et son âme abandonna ses membres[4]. »

Sa mort est suivie d'un combat entre Hector et Patrocle pour récupérer son corps, finalement gagné par les Achéens au soir tombant[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dès Homère, Iliade [détail des éditions] [lire en ligne] (XVI, 738), Cébrion est un « bâtard ». Voir aussi Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne] (III, 12, 5), où Cébrion est cité parmi « fils que Priam eut d'autres femmes », et Hygin, Fables [détail des éditions] [(la) lire en ligne] (XC), où il est cité parmi les fils de Priam.
  2. Iliade, VIII, 317-319. Voir aussi le rôle qu'il joue au chant XI, 521 et suiv.
  3. Iliade, XII, 92. Traduction de Leconte de Lisle, 1866.
  4. Iliade, XVI, 738-744. Traduction de Leconte de Lisle, 1866.
  5. Iliade, XVI, 750-783.