Albert Edelfelt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albert Edelfelt

Description de cette image, également commentée ci-après

autoportrait d'Albert Edelfelt.

Nom de naissance Albert Edelfelt
Naissance
Porvoo
Décès (à 51 ans)
Porvoo
Nationalité Finlandaise
Activités arts visuels
Masque mortuaire de Albert Edelfelt.

Albert Edelfelt, né le à Kiiala, Porvoo, et mort à Haikko, Porvoo, est un peintre finlandais de la fin du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un architecte suédois, Albert Edelfelt suit les cours de dessin de Carl Eneas Sjöstrand puis étudie à l’Université d'Helsinki. Il visite la Suède et rencontre le peintre d’histoire Georg von Rosen, ancien élève d’Henri Leys.

En 1873 il se perfectionne à Anvers pendant un an ; il s'y lie d’amitié avec Émile Claus.

En 1874, il part pour Paris et suit les cours de Jean-Léon Gérôme. Son intérêt pour la peinture naturaliste va grandissant.

Lors de son deuxième séjour, en 1881, il rencontre Gustave Courtois, puis Jules Bastien-Lepage pour qui il éprouve une véritable admiration, le considérant comme un merveilleux coloriste. Il est alors bien introduit dans le milieu artistique parisien et est souvent invité à des dîners, où il rencontre Émile Zola, Alphonse Daudet ou Pierre Puvis de Chavannes. Son succès incitera d’autres artistes finlandais à venir s’installer à Paris.

Vers la fin du siècle, il illustre des récits patriotiques finlandais en réponse à une expression toujours croissante venue de Russie.

Il a eu pour élève Léon Bakst.

Louis Pasteur, 1885, Musée d'Orsay, Paris.
Le Jardin du Luxembourg, 1887, Ateneum, Helsinki.

Quelques œuvres dans les musées[modifier | modifier le code]

  • Funérailles d’un enfant, 1879, 120 × 205 cm, Musée Ateneum, Helsinki.
  • Louis Pasteur, 1885, 154 × 126 cm, musée d’Orsay, Paris.
  • Femmes près de l’église de Ruokolahti[1], 1887, 131 × 159 cm, Musée Ateneum, Helsinki.
  • Service divin au bord de la mer, 1888, 122 × 180 cm, préfecture du Haut-Rhin, Colmar, France.
  • Journée de décembre, 1888, 52 × 87 cm, musée d’Orsay, Paris.n
  • Larin Paraske, 1893, 70 × 107 cm, Hämeenlinnan Taidemuseo, Hämeenlinna.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ruokolahti se trouve en Carélie, d’où sont originaires les héros du Kalevala

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Pages web évoquant Albert Edelfelt

Pages web évoquant les peintures de Albert Edelfelt