Musée Georges-Garret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Georges-Garret
Image illustrative de l'article Musée Georges-Garret
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Ville Vesoul
Adresse 1, rue des Ursulines 70000 Vesoul
Coordonnées 47° 37′ 59″ N 6° 08′ 24″ E / 47.633098602295, 6.1401200294495 ()47° 37′ 59″ Nord 6° 08′ 24″ Est / 47.633098602295, 6.1401200294495 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1882
Superficie 1200 m²

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Vesoul]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Vesoul|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Vesoul]])]]
Musée Georges-Garret

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée Georges-Garret

Le Musée Georges-Garret est un musée d'archéologie et des beaux-arts situé dans le quartier historique de Vesoul, en Haute-Saône. Créé en 1882 par les peintres Victor Jeanneney et Jean Gigoux, ils y installent les premières œuvres dans la chapelle du couvent des Annonciades. Il se compose de quatorze salles d'exposition réparties sur 2 niveaux pour un total de 3000 œuvres exposées.

Le musée possède de nombreuses œuvres du célèbre peintre et sculpteur, natif de Vesoul, Jean-Léon Gérôme et de Pascal Dagnan-Bouveret décédé à Quincey dans l'agglomération de Vesoul.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée de Vesoul est créé en 1882, à l'initiative des peintres Victor Jeanneney et Jean Gigoux qui y installent leurs premières collections. Le musée s'installa dans les années 1970 dans l'ancien couvent des ursulines, un bâtiment construit à la fin du XVIIe siècle. Il se compose aujourd'hui de deux salles, qui montrent chacune une thématique différente. Au rez-de-chaussée sont exposées des stèles gallo-romaines découvertes en Haute-Saône. Le musée expose en tout plus de 3000 œuvres. Parmi celles-ci, une grande place est faites aux travaux de Jean-Léon Gérôme. Celui-ci offrit de son vivant plusieurs de ses toiles et de ses sculptures au musée, de même que ses amis et ses élèves. Après la mort du peintre, la famille de celui-ci offrit des œuvres de l'artiste au musée Georges-Garret. À la fin du XIXe siècle, le musée réunit déjà bon nombre de peintures et sculptures achetées par la municipalité ou qui ont été offertes par les artistes. Vers 1938, le musée municipal est transféré dans une annexe du nouvel Hôtel de Ville. Il y prend le nom de "Musée Georges-Garret", en hommage à l’ancien maire qui avait œuvré pour réunir des collections dispersées au fil des décennies en divers lieux de la ville. Dans les années 1970, la municipalité a conscience de la nécessité d’offrir aux visiteurs un cadre à la mesure des collections présentées, elle entreprend de restaurer l’ancien couvent des Ursulines, vaste bâtiment du XVIIe siècle situé dans le quartier historique de Vesoul. Les collections d’Art et d’Histoire sont déployées dans les quatorze salles du nouveau musée qui ouvre ses portes en 1981. Les espaces muséographiques présentent désormais une partie du fonds propre du musée ainsi que des expositions temporaires[1].

Patrimoine historique[modifier | modifier le code]

Il est également possible d'y découvrir le patrimoine historique, en particulier la riche collection de stèles funéraires gallo-romaines, la plus importante de la région.

Sections[modifier | modifier le code]

Les salles sont distribuées sur deux niveaux :

Avec ses quatorze salles réparties sur deux niveaux, le musée Georges-Garret offre aux visiteurs de multiples possibilités de contempler les sections beaux-arts, archéologie et patrimoine historique.

Archéologie[modifier | modifier le code]

En 1964, le musée[2] instaure une nouvelle section d’Archéologie présentant des objets de l’Antiquité et du Moyen Âge. Ces objets ont été découverts sur le territoire de la Haute-Saône.

Beaux-Arts[modifier | modifier le code]

Le musée possède une section Beaux-Arts. Le premier étage y est entièrement consacré, avec principalement des œuvres du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle.

Rénovation[modifier | modifier le code]

C'est en 1981 que le musée est rénové, les œuvres qui étaient aux Annonciades seront dès 1981 à l'ancien Couvent des Ursulines de Vesoul. Depuis son transfert en 1981 au couvent des Ursulines, le musée Garret présente un ensemble unique de peintures, sculptures et dessins de l'artiste académique Jean-Léon Gérôme, célèbre pour ses toiles orientalistes (Femmes au bain) et ses compositions historiques souvent inspirées de l'Antiquité (Cave canem) ou de textes bibliques (L'entrée du Christ à Jérusalem). Les collections archéologiques et historiques évoquent le passé local depuis les origines (le site préhistorique de la Baume-Noire à Frétigney, les outils en silex issus des sites d'extraction d'Etrelles…) à l'époque moderne (vues de Vesoul et portraits de Vésuliens célèbres de la Révolution à la fin du XIXe siècle).

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée abrite de nombreux tableaux faisant référence à la ville, notamment à Jean-Léon Gérôme. C'est un célèbre peintre et sculpteur français, membre de l'Académie des beaux-arts (fauteuil 3), natif de la ville en 1824. Les œuvres peintes et sculptées de Jean-Léon Gérôme (Vesoul, 1824 - Paris, 1904) se trouvent à l’étage. La section permet de pénétrer dans l’univers de ce grand artiste, de l’Histoire ancienne à l’Orient contemporain. À travers une sélection de quelques œuvres représentatives de chaque section, le musée permet de découvrir toute la richesse de ses collections d’art et d’histoire. Jean-Léon Gérôme laissa au musée quelques-unes de ses œuvres :

  • La Danse, marbre, h. 87 cm, (inspirée de Loïe Fuller (1862-1928), fameuse danseuse et chorégraphe américaine), Musée Garret, Vesoul.
  • Femmes au bain, huile sur toile, 66 x 55 cm, Musée Garret, Vesoul.
  • Les Mouettes, vers 1902, huile sur toile, 60 x 92 cm, Musée Garret, Vesoul.
  • Paysages d’Orient, 1868, huile sur toile, 24 x 32 cm, Musée Garret, Vesoul.
  • Prisonnier de guerre à Rome, dit aussi Cave Canem, 1880, huile sur toile, 108 x 91 cm, Musée Garret, Vesoul.
  • Saint Vincent de Paul, 1847, huile sur toile, 175 x 135 cm, Musée Garret, Vesoul.
  • Anachréon, Bacchus et l'Amour, 1881, bronze, 75 x 28,5 x 18,9 cm, Musée Garret, Vesoul.
  • Nominor Leo, Musée Garret, Vesoul.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Peintures de Jean-Léon Gérôme[modifier | modifier le code]

Ces photographies sont des œuvres exposées au musée Geroges-Garret. Plusieurs œuvres du musée sont de Jean-Léon Gérôme et de Pascal Dagnan-Bouveret, tous deux ayant un lien très proche à la ville.

Sculptures de Jean-Léon Gérôme[modifier | modifier le code]


Peintures de Pascal Dagnan-Bouveret[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Ces objets historiques ont pour la plupart été découverts à Vesoul.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Historique du musée », sur www.musees-franchecomte.com (consulté le 19 juillet 2012)
  2. « Section du musée », sur www.vesoul.fr (consulté le 19 juillet 2012)