Aéroport international Zvartnots

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zvartnots (homonymie).
Zvartnots
Image illustrative de l'article Aéroport international Zvartnots
Localisation
Pays Drapeau de l'Arménie Arménie
Ville Erevan
Coordonnées 40° 08′ 55″ N 44° 23′ 45″ E / 40.148635, 44.395838 ()40° 08′ 55″ Nord 44° 23′ 45″ Est / 40.148635, 44.395838 ()  
Superficie 9,9 ha
Altitude 865 m (2 838 ft)

Géolocalisation sur la carte : Erevan

(Voir situation sur carte : Erevan)
Zvartnots

Géolocalisation sur la carte : Arménie

(Voir situation sur carte : Arménie)
Zvartnots
Pistes
Direction Longueur Surface
09/27 3 849 m (12 628 ft) Asphalt
Informations aéronautiques
Code AITA EVN
Code OACI UDYZ
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Armenian International Airports

L’aéroport international Zvartnots (en arménien Զվարթնոց միջազգային օդակայան) est un aéroport arménien, situé à 12 km à l'ouest de la capitale, Erevan. C'est le premier aéroport du pays et le hub de la compagnie Armavia. Le code AITA de l'aéroport est EVN.

Le nom Zvartnots vient de l'arménien Zvart (զվարթ) qui signifie « joyeux ». Ce nom signifie donc l'endroit où l'on devient joyeux.

Présentation[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

L'aéroport se situe sur le territoire de la commune de Parakar, petite ville située à une dizaine de kilomètres d'Erevan, capitale de l'Arménie. Il est construit dans la grande plaine de l'Ararat, un des rares endroits d'Arménie à être plat et à moins de 1 000 mètres d'altitude.

Fréquentation[modifier | modifier le code]

En 2006, la fréquentation est de 1 125 698 passagers, soit une hausse de 1,3% par rapport à 2005[1].

En 2007, la fréquentation a augmenté à 1 387 002 passagers, soit une hausse de 23,2% par rapport à l'année précédente[1]. 10 000 tonnes de marchandises ont transité par l'aéroport qui a vu un total de 7 953 décollages et atterrissages[2].

2008 : Zvartnots enregistre 1 469 690 passagers, 10 774 tonnes de fret pour un total cumulé 8 624 vols[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aéroport est inauguré en 1961 au moment où l'Union soviétique veut rapprocher ses républiques de Moscou à l'aide de l'aviation. L'objectif de l'aéroport Zvartnots est clair : opérer sur le territoire de l'Union soviétique.

En 1985, des travaux de modernisation et d'agrandissement sont effectués.

L'architecture du bâtiment - assez typique de l'architecture soviétique des années 1960 - s'appuie sur celle de la cathédrale du VIIe siècle de Zvartnots avec sa tour de contrôle centrale et le reste du bâtiment s'enroulant autour.

En juin 2002, la République d'Arménie cède la gestion de l'aéroport à la société argentine Corporation America dirigée par l'argentino-arménien Eduardo Eurnekian. La signature eut lieu six mois avant. Dès lors, des travaux de rénovation en profondeur débutent : réfection des pistes, restauration du terminal VIP et surtout construction d'un nouveau terminal dont les travaux se sont achevés en 2011 pour un coût total de 160 000 de dollars[3].

Les aérogares[modifier | modifier le code]

Aérogare 1[modifier | modifier le code]

Il s'agit de l'aéroport originel. Les départs s'effectuaient dans un hall étroit et tout en longueur (arrondi autour de la tour de contrôle).

L'arrivée se faisait jusqu'en septembre 2006 par un tunnel bas et sombre qui menait au sous-sol de la tour de contrôle. L'espace était amplement suffisant sous l'ère soviétique, mais les contrôles de passeports et autres guichets de visas obligeaient à trouver une solution plus permanente que le réaménagement.

Même s'il a complètement été restauré à partir de 2002, à cause de son exiguïté, il ne correspondait pas aux normes internationales et fut peu à peu abandonné pour le nouveau terminal. Le transfert des zones d'arrivées vers le nouveau terminal 2 a lieu en septembre 2006, celui des halls d'embarquement en mai 2007 et finalement, en totalité en septembre 2011.

Hall d'embarquement du nouveau terminal.

Aérogare 2[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction de l'aérogare 2 — pour le moment dénommé New Terminal — ont débuté en 2003.

En septembre 2006, une aire d'arrivée neuve, moderne et lumineuse est ouverte au public et remplace définitivement celle de l'aérogare 1. Le 25 mai 2007, est inauguré le hall d'embarquement. Derrière un mur de verre ouvert sur les pistes, se trouvent près de 10 000 m² d'espace ouvert avec cafés, boutiques et salles d'attente, le tout sous un plafond de 8 mètres.

En octobre 2008, débute la construction du bâtiment principal de l'aérogare. Le 16 septembre 2011, le nouveau terminal high-tech est inauguré. Occupant une superficie de 34 000 m², il abrite la zone d'arrivées au rez-de-chaussée et celui des enregistrements et des départs au premier étage. Les quarante-six guichets d'enregistrements, remplaçant les vingt-et-un de l'ancienne aérogare, sont équipés de la technologie informatique CUTE ; la capacité d'accueil est passée d'1,1 million de passagers à trois millions. Un nouveau parking de 20 000 m² de 800 places est également construit, ce qui pousse le nombre de places de l'aéroport à plus de 1500, et les accès routiers à l'aéroport modifiés[3]. Le nouveau terminal peut accueillir des avions de code ICAO 4E tels des Boeings 747, Airbus A340, Tupolev 154, etc.

Aérogare VIP[modifier | modifier le code]

Le bâtiment servit un temps d'aéroport après la chute du communisme, l'aérogare principal coûtant trop cher à exploiter. Il fut complètement restauré et sert aujourd'hui à l'accueil des personnalités importantes.

Accès à l’aéroport[modifier | modifier le code]

  • En voiture : l'autoroute M1 2x2 voies passant par plusieurs banlieues relie la route 2x2 voies qui va jusqu'à l'aéroport.
  • En bus : les lignes 108 et 201 mènent au centre-ville.
  • En taxi : à la sortie du hall d'arrivées, seule la compagnie de taxi Aerotaxi est autorisé à transporter des passagers.

Le 3 novembre 2011, le projet d'une extension du réseau routier ainsi que de la ligne 1 du métro d'Erevan jusqu'à l'aéroport est validé par le gouvernement. Le prolongement du métro doit permettre de mieux desservir le nouvel aéroport ; le coût des travaux est estimé à 25 millions de dollars et la durée des travaux à trois ans[4].

Parkings
  • Parking du terminal 1 : le parking du terminal 1 se trouvait sous la zone d'enregistrement et la tour de contrôle. Il avait une capacité de 250 places et la station de taxi de la zone d'arrivées se trouvait devant. Il fut abandonné en 2011 après l'ouverture intégrale du terminal 2.
  • Parking du terminal 2 no 1 : avant l'ouverture intégrale du terminal 2, il y avait un parking de 200 places pour la zone d'arrivées. Il est toujours ouvert aujourd'hui mais les passagers sont reliés vers le parking à niveaux.
  • Parking du terminal 2 no 2 : c'est le parking qui est utilisé aujourd'hui. Il a une capacité de 650 places pour 20 000 m2 répartis sur 3 niveaux. Un jardin fleuri traversant les trois niveaux en leur milieu a été construit.
  • Parking autobus : il est situé en dehors de l'aérogare. Il peut accueillir jusqu'à 20 autobus (autobus de tourisme).
  • Dépose-minutes : il y a deux dépose-minutes : un pour la zone d'embarquement situé au premier étage et un pour la zone d'arrivée situé au rez-de-chaussée.
  • Dépose-minute autobus : il est situé au premier étage. Il accueille aussi les autobus de la ville.

Équipements[modifier | modifier le code]

L'aéroport est équipé des équipements suivants :

  • 5 passerelles télescopiques permettant aux passagers d'embarquer directement dans l'avion sans sortir à l’extérieur ;
  • 2 grandes boutiques Duty Free « Zone détaxée », une en salle d'embarquement et une en zone d'arrivées ;
  • une vingtaine de boutiques (détaxées) et restaurants (ancien): elles étaient dans le terminal 1 qui a fermé en 2011 ;
  • une trentaine de boutiques (détaxées) et restaurants (nouveau): elles sont dans le nouveau terminal. De nouvelles boutiques vont ouvrir afin de dépasser le nombres de boutiques de l'ancien terminal ;
  • 7 ascenseurs pour relier les différents niveaux de l'aéroport ;
  • 4 ascenseurs pour le parking ;
  • 8 escaliers mécaniques.

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Russie Russie : Moscou, Cheremetyevo
Ukraine Ukraine : Kharkiv
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis : Charjah
Drapeau de la Géorgie Géorgie : Tbilissi
Drapeau de la Russie Russie : Astrakhan, Saratov, Zaporizhzhia
Drapeau de la France France : Paris-Charles de Gaulle,
Drapeau de la Russie Russie : Astrakhan
Drapeau de l'Autriche Autriche : Vienne (en partage de code avec Austrian Airlines)
Drapeau de la République tchèque République tchèque : Prague (en partage de codes avec Czech Airlines)
Drapeau de l'Autriche Autriche : Vienne
Drapeau de la Russie Russie : Oufa
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie : Minsk
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Londres-Heathrow
Drapeau de l'Iran Iran : Tehéran-Imam Khomeini
Ukraine Ukraine : Zaporozhia
Drapeau de la République tchèque République tchèque : Prague
Ukraine Ukraine : Donetsk, Kiev-Boryspil
Drapeau de la Russie Russie : Adler/Sotchi
Drapeau de la Russie Russie : Mineralnye Vody
Drapeau de la Russie Russie : Krasnoïarsk
Drapeau de la Russie Russie : Krasnodar
Drapeau de la Pologne Pologne : Varsovie
Drapeau de la Russie Russie : Voronej
Drapeau de la Russie Russie : Orenburg
Drapeau de la Russie Russie : Kaliningrad, Perm, Kazan
Drapeau de la Russie Russie : Voronej
Drapeau de la Russie Russie : Saint-Pétersbourg-Pulkovo
Drapeau de la Russie Russie : Tcheliabinsk, Moscou Domodedovo, Novossibirsk, Perm
Drapeau de la Russie Russie : Samara
Drapeau de la Russie Russie : Saratov
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan : Aktaou
Syrie Syrie : Alep
Drapeau de la Russie Russie : Kazan
Drapeau de la Géorgie Géorgie : Tbilissi
Drapeau de la Russie Russie : Iekaterinbourg
Drapeau de la Russie Russie : Adler/Sotchi
Drapeau de la Russie Russie : Volgograd
Drapeau de la Russie Russie : Tioumen

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) General Department of Civil Aviation of Armenia - Statistiques 2006-2007.
  2. a et b « 1,5 million de passagers ont transité par l’aéroport de Zvartnots en 2008 », Les Nouvelles d'Arménie,‎ 22 février 2009 (lire en ligne).
  3. a et b (en) « New Passenger Terminal Opens At Zvartnots Airport In Yerevan », Arka News Agency,‎ 17 septembre 2011 (consulté le 19 septembre 2011).
  4. Krikor Amirzayan, « Projet de relier le métro d’Erévan à l’aéroport « Zvartnots » », Les Nouvelles d'Arménie,‎ 6 novembre 2011 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]