Cascade (monument)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cascade.
Cascade
La Cascade depuis la place Tamanyan.
La Cascade depuis la place Tamanyan.
Présentation
Période ou style Art déco, arménienne
Type Musée
Architecte Jim Torosyan
Alexandre Tamanian
Date de construction depuis 1976
Dimensions 78 m
Géographie
Pays Arménie
Localité Erevan
Localisation
Coordonnées 40° 11′ 29″ N 44° 30′ 56″ E / 40.191375, 44.515522 ()40° 11′ 29″ Nord 44° 30′ 56″ Est / 40.191375, 44.515522 ()  

Géolocalisation sur la carte : Arménie

(Voir situation sur carte : Arménie)
Cascade

Géolocalisation sur la carte : Erevan

(Voir situation sur carte : Erevan)
Cascade

La Cascade est un monument d'Erevan en Arménie construit dans les années 1970.

Elle abrite depuis le 7 novembre 2009 un centre d'Art contemporain, le Cafesjian Center of Arts.

Description[modifier | modifier le code]

Le monument est composé à l'extérieur de jardins en terrasse, de fontaines et d'un large escalier de haut en bas. Large de 50 mètres, la Cascade fait 118 mètres de haut ; l'escalier, incliné à 15°, comporte 572 marches sur 302 mètres[1].

À l'intérieur, une série d'escalators et d'ascenseurs permet d'atteindre l'esplanade située à 78 mètres de haut ; la presque totalité de la surface est occupée par le centre d'Arts Cafesjian[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de la Cascade d'Erevan, imaginée par Alexandre Tamanian et dessinée par l'architecte en chef de la ville, Jim Torosyan, débute dans les années 1970[2],[1]. À l'origine, ce devait être un monument ornemental à la « soviétique » qui devait permettre, soit par un escalator en intérieur, soit par les 572 marches qui composent le monument, de se déplacer du centre de la ville — et notamment de la place Tamanyan, près de l'Opéra — vers une esplanade où se dresse un monument d'une vingtaine de mètres de haut célébrant le 50e anniversaire de l'Arménie soviétique et le parc de la Victoire situé dans les quartiers de Zeytoun et d'Arabkir.

Les travaux sont ralentis après le séisme du 7 décembre 1988, puis arrêtés après la chute de l'URSS en 1991. Le monument fait alors 78 mètres de haut et n'est pas directement relié à l'esplanade à 118 mètres[1].

Dans les années 1990, le « monument » devient peu à peu, à l'instar de la Place de la République, un lieu de spectacles, concerts et rassemblements. De nombreux touristes y viennent également pour la vue sur la ville et le mont Ararat, d'autant que l'escalator est alors récemment rénové.

En avril 2002, la République d'Arménie et la Cafesjian Museum Foundation of America créent la Cafesjian Museum Foundation of Armenia, ce qui entraîne entre autres la privatisation du monument et le début de la construction du centre d'Arts Cafesjian.

Situation[modifier | modifier le code]

Le monument se trouve adossé à une des collines d'Erevan, tout près de la place de France juste derrière l'Opéra, dans la perspective de l'avenue du Nord et de la place de la République. Avec une dénivellation de 78 mètres, le haut de la Cascade offre un panorama sur la ville, de l'Ararat et sa plaine.

Le centre d'Arts Cafesjian[modifier | modifier le code]

Le rachat par Gérard Cafesjian de la Cascade entraine également, dans ses entrailles, la construction d'un centre d'Art contemporain dessiné par le bureau d'architecte de l'audacieux David Hotson. Il s'agit alors du plus grand projet architectural en Arménie depuis la chute du régime soviétique avec notamment le projet de réaménagement du monument actuel et la construction d'une grande tour en verre au sommet[3]. L'ouverture partielle du centre a lieu les 7 et 8 novembre 2009[4]. La construction du bâtiment prévu à l'origine en haut de la Cascade est pour l'heure ajourné.

La place Tamanyan, située devant l'entrée du centre, abrite un jardin de sculptures où sont notamment exposés des œuvres de Fernando Botero, Barry Flanagan, Lynn Chadwick et Jaume Plensa[5].

Collection[modifier | modifier le code]

Une grande partie des œuvres du musée provient de la collection privée du riche entrepreneur américain d'origine arménienne. Elle est composée de 1 200 œuvres d'art, et principalement de pièces de sculptures en verre[6].

En outre, le musée présente des peintures de John Altoon, Jennifer Bartlett, Marc Chagall et Arshile Gorky, des sculptures de Fernando Botero, Barry Flanagan, Lynn Chadwick, Bob Tuffin et Jaume Plensa, et des dessins ou des reprographies de Georges Braque, Roy Lichtenstein, James Rosenquist, Victor Vasarely, Andy Warhol et Tom Wesselmann[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « The Cascade », Cafesjian Center for the Arts,‎ 2009 (consulté le 5 décembre 2009).
  2. (en) « A history of the Cascade », sur Armenian Reporter,‎ 14 novembre 2009 (consulté le 17 novembre 2009).
  3. Projet et photos sur (en) « Cafesjian Center for the Arts » (consulté le 17 novembre 2009).
  4. (en) Vincent Lima et Armine Amiryan, « Cafesjian Center for the Arts opens in Yerevan », sur Armenian Reporter,‎ 13 novembre 2009 (consulté le 17 novembre 2009).
  5. (en) « Cafesjian Sculpture Garden », Cafesjian Center for the Arts,‎ 2009 (consulté le 5 décembre 2009).
  6. a et b (en) « Collection », Cafesjian Center for the Arts,‎ 2009 (consulté le 5 décembre 2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]