Édouard Ier de Portugal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Édouard Ier.
Édouard Ier
Le roi Édouard Ier
Le roi Édouard Ier
Titre
Roi de Portugal et des Algarves
14 août 143313 septembre 1438
&&&&&&&&&&&018565 ans, 0 mois et 29 jours
Prédécesseur Jean Ier de Portugal
Successeur Alphonse V de Portugal
Biographie
Dynastie Dynastie d'Aviz branche directe
Date de naissance 31 octobre 1391
Lieu de naissance Viseu
Date de décès 9 septembre 1438 (à 46 ans)
Lieu de décès Tomar
Père Jean Ier de Portugal
Mère Philippa de Lancastre
Conjoint Aliénor d'Aragon
Enfant(s) Jean de Portugal
Philippa de Portugal
Alphonse V de Portugal
Marie de Portugal
Ferdinand de Portugal
Éléonore de Portugal
Edouard de Portugal
Catherine de Portugal
Jeanne de Portugal

Édouard Ier de Portugal
Rois de Portugal

Édouard Ier (Duarte I en portugais, où l'équivalent habituel du prénom est Eduardo), onzième roi de Portugal, naquit à Viseu le 31 octobre 1391 et mourut de la peste à Tomar le 9 septembre 1438[1]. Il était le fils de Jean Ier de Portugal et de Philippa de Lancastre et succéda à son père en 1433. Il avait pour surnom l’Éloquent à cause de son style dans les œuvres qu’il écrivit. On l’appela aussi le Roi-Philosophe.

Très tôt, il accompagna son père dans les affaires du royaume et fut donc un héritier bien préparé (en 1412, il fut associé au gouvernement avec son père devenant ainsi son bras droit). Contrairement à son père Jean Ier, il recherchait le consensus et durant son court règne, convoqua cinq fois les Cortes pour discuter des affaires de l’État. Il fit reconnaître héritier de la couronne dès son avènement son fils Alphonse, alors âgé de vingt mois[2]. Édouard continua à favoriser les explorations maritimes et les conquêtes en Afrique. Durant son règne, son frère Henri inaugura l’école de navigation de Sagres et Gil Eanes dépassa le Cap Bojador.

En 1437, ses frères Henri et Ferdinand le convainquirent d'attaquer le Maroc afin de consolider la présence portugaise au nord de l’Afrique et pour le transformer en une base pour l’exploration de l’Atlantique. L’idée n’était pas partagée par tous : Pierre de Portugal, duc de Coimbra, et le connétable Jean y étaient opposés. La campagne se termine en désastre, avec les Portugais encerclés devant Tanger. Pour se sauver, les Portugais promettent de livrer Ceuta aux Maures et doivent laisser Ferdinand en otage. Le prince Henri s'opposant à la livraison de la ville conquise en 1415, Ferdinand, "l'Infant Saint", mourut en captivité à Fès en 1443. Le roi lui-même mourut de la peste en 1438.

À part la politique, Édouard fut un homme intéressé par la culture et les connaissances. Il écrivit des livres de poésie, sur la chasse et aussi un traité politique Le conseiller loyal. Lors de sa mort, il allait préparer une révision du code civil portugais, achevée pourtant durant le règne de son fils Alphonse V. Il fut le seul roi de Portugal à avoir été enterré dans les chapelles du panthéon octogonal du Monastère de Batalha qui sont restées inachevées.

Descendance[modifier | modifier le code]

Par sa femme, la princesse Éléonore d’Aragon (1402-1445), fille de Ferdinand Ier, roi d’Aragon, et d’Éléonore de Castille-Albuquerque. Épousée le 22 septembre 1428 et décédée le 18 février 1445. :

Titre complet[modifier | modifier le code]

Roi de Portugal et des Algarves et duc de Ceuta par la grâce de Dieu

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • La wikipédie en langue portugaise
  • L’encyclopédie Britannica
  • Les Cahiers de l’Histoire nº 12
  • Joaquim Ferreira, História de Portugal

Notes et références[modifier | modifier le code]