Sanche IV de Castille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanche IV et Sanche.


Sanche IV de Castille, Le Brave
Sancho IV de Castilla, "El Bravo"
Sanche IV de CastilleStatue de Francisco de Vôge (1753)Parc du Buen Retiro, Madrid
Sanche IV de Castille
Statue de Francisco de Vôge (1753)
Parc du Buen Retiro, Madrid

Titre Roi de Castille et de León
(12841295)
Couronnement 19 juin 1284
Prédécesseur Alphonse X
Successeur Ferdinand IV
Biographie
Dynastie Maison d'Ivrée
Naissance 12 mai 1258 (ou 1257)
Séville
Décès 25 avril 1295
Tolède
Père Alphonse X
Mère Violante d'Aragon
Conjoint Marie de Molina
Enfants - Isabelle (1283 - 1328)
- Ferdinand IV (1285 - 1312)
- Pierre (1290-1319)
- Philippe (?-1330)
- Béatrice (1293-1359)

Sanche IV de Castille dit Sanche le Brave, né le 12 mai 1258 (ou en 1257 selon d'autres sources), mort le 25 avril 1295 à Tolède, a été roi de Castille et de León de 1284 à 1295. Il était le fils d'Alphonse X de Castille et frère puîné de Ferdinand de la Cerda.

Il repoussa une offensive menée par le sultan du Maroc et l'émir de Grenade.

En 1275, à la mort de son frère aîné Ferdinand de la Cerda, qui laissait deux héritiers mâles en bas âge – Alphonse, âge de 4 ans, et Ferdinand, âge de quelques mois –, il profite de l'absence de son père Alphonse X, parti en Allemagne se faire reconnaître roi des Romains, pour réunir les Cortès à Ségovie et se faire reconnaître héritier, en lieu et place de l'aîné de ses neveux, au mépris de la loi de primogéniture (avec préférence masculine à degré égal) qui réglait habituellement la succession de la couronne de Castille.

En 1275, il se révolte ouvertement contre Alphonse X, et se fait reconnaître régent de Castille et León par une assemblée de complaisance réunie à Valladolid. La rivalité entre le roi légitime et le régent menace un temps l'unité du royaume, mais Alphonse X meurt en 1284, ouvrant la voie à une reconnaissance de son usurpation par les Cortès, puis à son couronnement à Tolède au cours de l'été 1284.

Il s'allie à la France contre l'Aragon et se consacre aux guerres de la Reconquista contre les Maures du Maroc. En 1292, appuyé par les Génois, il est victorieux à la bataille de Tarifa, en Andalousie. Il réussit à faire régner la paix en Castille et en León, ses deux royaumes après qu'il eut lui-même créé le désordre.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

Sanche IV épouse, en juillet 1282 à Tolède, Maria Alfonso de Molina y Mesa (née après 1260, morte le 1er juillet 1321 à Valladolid), qui exerça la régence du royaume à deux reprises :

  • de 1295 à 1301, pendant le règne de son fils aîné, conjointement avec Henri de Castille (oncle de Sanche IV),
  • de 1312 à 1321, au nom de son petit-fils, conjointement avec ses deux fils cadets Pierre et Philippe (oncles du jeune roi).

On connaît sept enfants de l'union de Sanche IV et Maria de Molina :

Sources[modifier | modifier le code]

  • C.E.D.R.E. (cercle d'études des dynasties royales européennes)
  • Larousse encyclopédique en couleurs, France Loisirs 1979.
  • Les Rois qui ont fait la France Philippe le Bel de Georges Bordonove Edit.Pygamlion (1985)

Articles connexes[modifier | modifier le code]