Alphonse de Portugal (1263-1312)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alphonse de Portugal.
Alphonse de Portugal
Titre Seigneur de Portalegre
Biographie
Dynastie Maison de Bourgogne
Naissance 8 février 1263
Lisbonne
Décès 2 novembre 1312 (à 49 ans)
Lisbonne
Père Alphonse III de Portugal
Mère Béatrice de Castille
Conjoint Yolande de Castille
Enfants Alphonse
Marie
Isabelle
Constance
Béatrice

Arms of Infante Afonso of Portugal, Lord of Portalegre.svg

Alphonse de Portugal (1263 - 1312), infant de Portugal, seigneur de Portalegre, est un fils du roi Alphonse III de Portugal et de sa deuxième femme, l'infante Beatrice de Castille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du roi Alphonse III de Portugal et de sa seconde épouse, Béatrice de Castille, Alphonse de Portugal est né le 8 février 1263 à Lisbonne. Par son père, il était le petit-fils d'Alphonse le Gras et d'Urraque de Castille, fille d'Alphonse VIII de Castille. Par sa mère, il était le petit-fils d'Alphonse X de Castille et de sa maîtresse, Marie de Guzman.

Son père lui donne les seigneuries de Portalegre, Vide, Arronches, Marvão et Lourinhã.

Lorsque son père le roi Alphonse III meurt en 1279, dom Alphonse, incité par quelques nobles mécontents[1], essaie de remettre en cause la légitimité de son frère, Denis en alléguant que ce dernier était né avant la validation papale du mariage de ses parents. Ainsi, bien qu'étant l'aîné, Denis devait être considéré comme fils adultérin, puisque le mariage de ses parents n'a pu être légalisé qu'après la mort de la première épouse du roi, Mathilde de Dammartin, en 1259. Étant né en 1263, Alphonse s'estimait légitime.

Le nouveau roi ne craint cependant pas les prétentions de son frère, le pape ayant donné son consentement, le second mariage était parfaitement légitime aux yeux des catholiques portugais. Alphonse tente de faire construire une muraille autour de la ville de Vide, dont il est le seigneur ; mais son frère le roi s'y oppose vigoureusement. Alphonse, craignant la colère du roi, se rend en Castille, en laissant certains de ses partisans négocier avec son frère.

Finalement, Alphonse ne rentre pas en Portugal et participera à la guerre entre l'infant Sanche de Castille et son père le roi Alphonse X de Castille. À la mort de ce dernier en 1284, Denis contraint son frère à rentrer en Portugal et lui interdit de se mêler des affaires castillans. Cependant, les seigneuries qu'Alphonse avait reçu de son père, Portalegre, Vide, Arronches et Marvão, situées sur les frontières avec la Castille, sont rapidement devenues un lieu de refuge pour les nobles castillans mécontents.

Alphonse continuera à aider les opposants de Sanche IV, facilitant leurs raids à travers la Castille. Ce dernier se plaindra régulièrement au roi de Portugal. Furieux, Denis marcha contre son frère, qu'il assiégea dans Arronches. Le roi de Castille vient le soutenir, mais Alphonse parvient à s'enfuir à Badajoz. La reine Isabelle est alors intervenue et réussit à obtenir la réconciliation des deux frères, forçant Alphonse à céder au roi certains de ses villages de l'Alentejo, en échange d'autres terres dans le pays, et d'une rente versée annuellement.

Il est mort à Lisbonne le 2 novembre 1312 et inhumé dans l'église Saint-Jean d'Alpoaro à Santarém.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

En 1287, Alphonse a épousé Yolande Emmanuelle de Castille, fille de l'infant Emmanuel de Castille et demi-sœur de Jean Emmanuel de Castille, prince et écrivain médiéval.

De son mariage, il eut cinq enfants :

  • Alphonse, né en 1288, seigneur de Leiria ;
  • Marie, née en 1290, mariée avec Tello de Molina puis à Ferdinand de Haro ;
  • Isabelle, née en 1292, dame de Penela et de Biscaye par son mariage avec Jean de Castille fils d'Alphonse X ;
  • Constance, née en 1294, mariée avec Gonzalez Nunez de Lara ;
  • Beatrice, née en 1298, dame de Lemos, mariée avec Pierre Fernandez de Castro.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Écartelé de Portugal ancien (I et IV) et de Castille (II et III)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Alfonso », sur Portugal - Dicionário histórico,‎ 2011 (consulté le 5 avril 2013).
  2. Faustino Menéndez-Pidal de Navascués, A Monarquia Portuguesa, Reader's Digest-Lisbonne,‎ 1999 (ISBN 972-609-261-2), p. 368.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pt) Nobreza de Portugal e do Brasil, vol. I, Lisbonne, Representações Zairol Lda.,‎ 1989, p. 152.

Liens externes[modifier | modifier le code]