Paul Meilhat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paul Meilhat
Image illustrative de l’article Paul Meilhat
Lors du Record SNSM 2015
Contexte général
Sport Voile
Période active depuis 2000
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (39 ans)

Paul Meilhat, né le , est un navigateur français. De 2015 à fin 2018 [1], il est le skipper du 60 pieds IMOCA SMA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un début de carrière en voile olympique, notamment en Laser et 49er, Paul Meilhat se tourne vers la course au large en 2008, avec la course Cap Istanbul du circuit Figaro. L'année suivante, il participe à sa première Solitaire du Figaro où il termine 19e et deuxième bizuth.

Fin 2010, il est sélectionné par Macif pour porter ses couleurs en Figaro pour les saisons 2011 et 2012[2]. Il termine sixième de la Solitaire en 2011, neuvième en 2012.

Après une saison en demi-teinte en 2013 (30e du Figaro mais deuxième du Spi Ouest-France et de la Solo Basse-Normandie[3]), Paul Meilhat s'associe en 2014 au groupe d'assurances SMA. Il remporte alors la Transat AG2R en double avec Gwénolé Gahinet en avril, puis la Solo Basse-Normandie, puis obtient la cinquième place de la Solitaire du Figaro. Il termine l'année à la quatrième place du championnat de France de course au large. Toujours avec SMA, il s'engage sur le circuit IMOCA avec pour objectif le Vendée Globe 2016-2017 qu'il courra sur l'ancien 60 pieds de François Gabart, précédent vainqueur du tour du monde[4]. Il bénéficie du soutien sportif et technique de Michel Desjoyeaux et de son écurie Mer Agitée. Pour sa première course en IMOCA, Paul Meilhat remporte le Record SNSM – qu'il court avec « le Professeur » – le , en 37 heures, 4 minutes et 23 secondes[5]. Il est arrivé 4e sur 14 dans la Transat New York-Vendée jeudi en 10 jours, 12 heures, 19 minutes et 27 secondes sur le 60 pieds IMOCA SMA.

Sur le Vendée Globe, il n'atteint pas son objectif, un problème de quille le contraignant à l'abandon alors qu'il est 3e derrière Armel Le Cléac'h et Alex Thomson (arrivés respectivement 1er et 2e)[6].

Mais il remporte sa première grande course océanique avec sa victoire dans la Route du Rhum le , toujours sur le même 60 pieds datant de 2011, qui plus est non équipé de foils contrairement à ses deux poursuivants Yann Eliès et Vincent Riou[6].

Il fait partie du conseil d'administration de l'association IMOCA, Président de la commission sportive et membre de la commission developpement durable[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Route du Rhum. Paul Meilhat : "Si un nouveau sponsor veut m'accompagner..." », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  2. Olivier Chapuis, « Paul Meilhat dans le sillage de François Gabart », sur voilesetvoiliers.com, Voiles et Voiliers, (consulté le ).
  3. « Classement Solo Basse-Normandie 2013 », sur solo-bassenormandie.fr (consulté le ).
  4. « Meilhat sur l'ancien bateau de Gabart », L'Équipe,‎ (lire en ligne).
  5. Jérémy Delaunay, « SMA (Paul Meilhat) vainqueur en IMOCA ! », sur recordsnsm.com, (consulté le ).
  6. a et b Olivier Ravon, « Paul Meilhat, vainqueur de la Route du Rhum en IMOCA, 37 ans », Voiles et Voiliers, no 583,‎ , p. 56.
  7. « à propos », sur imoca.org (consulté le ).
  8. « Voile (Rolex Fastnet Race) : le retour triomphant d'Apivia », sur La Nouvelle République, (consulté le )
  9. « Paul Meilhat remporte la Route du Rhum en Imoca », sur mersetbateau.com, (consulté le )
  10. « Monaco Globe Series, nouvelle victoire pour SMA », sur Mers&Bateaux, webzine, (consulté le )
  11. « Paul Meilhat, vainqueur de la Bermudes 1000 race », sur Mers&Bateaux, webzine, (consulté le )
  12. Emmanuel Versace, « Transat AG2R : victoire de Gahinet et Meilhat », lemonde.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]