Valence-sur-Baïse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Valence-sur-Baïse
Valence-sur-Baïse
L'église Saint-Jean-Baptiste
Blason de Valence-sur-Baïse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Condom
Intercommunalité Communauté de communes de la Ténarèze
Maire
Mandat
Marie-Thérèse Broca-Lannaud
2020-2026
Code postal 32310
Code commune 32459
Démographie
Gentilé Valenciens/Valenciennes
Population
municipale
1 127 hab. (2018 en diminution de 1,14 % par rapport à 2013)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 52′ 59″ nord, 0° 22′ 56″ est
Altitude Min. 75 m
Max. 201 m
Superficie 27,6 km2
Élections
Départementales Canton de Baïse-Armagnac
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Valence-sur-Baïse
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Valence-sur-Baïse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valence-sur-Baïse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valence-sur-Baïse
Liens
Site web Site officiel

Valence-sur-Baïse (Valença de Baïsa en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Valence-sur-Baïse est une bastide située à la confluence de la Baïse et de l'Auloue, sur les anciennes routes nationales (route nationale 130 et route nationale 639).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Valence-sur-Baïse se situe en zone de sismicité 1 (sismicité très faible)[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La ligne 951 du réseau liO relie la commune à la gare d'Auch et à Condom.

Toponymie[modifier | modifier le code]

À l'instar de nombreuses autres villes neuves fondées à la même époque, Valence-sur-Baïse emprunte son nom à une ville prestigieuse, Valence en Espagne, comme gage du succès de son développement[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Valence-sur-Baïse est une bastide perchée fondée en 1274 en paréage par l'abbé de Flaran et le comte d'Armagnac Géraud VI. Frontalière du comté d'Agen, Valence est une bastide défensive assise sur un banc rocheux, à la confluence de la Baïse et de l'Auloue, dominant la vallée de plus de 50 mètres[4]. L'église date du XIVe siècle et elle est flanquée de deux tours. Celle du nord a été construite hors les murs au XIXe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1979 juin 1995 Roger Rambour    
juin 1995 mars 2001 Jacques Baurens PS  
mars 2001 mars 2014 Paul Caperan[5] PCF Agriculteur retraité
mars 2014 juillet 2014[6] Bertrand Rambour
(fils de Roger Rambour)
EELV Kiné-ostéopathe
juillet 2014 En cours Marie-Thérèse Broca-Lannaud[7] PS Retraitée Fonction publique, conseillère départementale

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9]. En 2018, la commune comptait 1 127 habitants[Note 1], en diminution de 1,14 % par rapport à 2013 (Gers : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
1 7421 1451 3901 2671 2401 5891 6251 6741 646
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 6421 6301 6831 6741 7051 5901 5451 5021 371
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 4011 2541 0771 0901 0981 1151 1791 1681 176
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
1 2291 2561 2161 1571 1511 1931 1991 1361 135
2018 - - - - - - - -
1 127--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[12] 1975[12] 1982[12] 1990[12] 1999[12] 2006[13] 2009[14] 2013[15]
Rang de la commune dans le département 27 20 22 24 22 23 25 27
Nombre de communes du département 466 462 462 462 463 463 463 463

Enseignement[modifier | modifier le code]

Valence-sur-Baïse dispose d'une école maternelle publique (43 élèves en 2013)[16] et d'une école élémentaire publique (88 élèves en 2013)[17].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Festival Valence ton Slam : Depuis 2019, la Cavéa (Centre culturel du village), organise en plus de ses expositions et spectacles, présents toute l'année, un festival de Slam. Valence ton Slam est à ce jour le seul festival dédié à l'art du slam en Occitanie. Il se déroule chaque mois de juin.

Santé[modifier | modifier le code]

La bastide de Valence-sur-Baïse dispose depuis 2019 d'une maison de santé pluri-disciplinaire, avec médecins généralistes, cabinet d'infirmières, diététicienne, réflexologue, naturopathe, réflexologue, sophrologue. Un cabinet de kinésithérapie/osthéopathie est également présent au village.

Sport[modifier | modifier le code]

Le club de basket-ball du Valence Condom Gers Basket qui évolue actuellement en Nationale 2. Le club gersois est Champion de France de Nationale 3 en 1987. Le club effectue près de 20 saisons en Nationale 1 (3e division nationale)[18] de 1987 à 2006.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Portail d'entrée et église de l'abbaye de Flaran.
Porte de l' hérisson côté bastide
  • Abbaye de Flaran
    • Abbaye de moines cisterciens , fondée par l'abbaye de l'Escaladieu (Hautes-Pyrénées ), en 1151. Aujourd'hui l'abbaye est le Centre de conservation du patrimoine du Gers, et appartient au département. Elle est ouverte toute l'année au public, avec de nombreuses expostions, la collection Simonow , ainsi que tous les bâtiments monastiques, datant du XIIe au XVIIIe siècle.
    • Mosaïque prélevée en 1984 sur le site d'une villa, exposée dans le parc de l'abbaye[19] .
  • Église Saint-Jean-Baptiste de Valence-sur-Baïse et l'accès à son belvédère entre les 2 tours, pour une vue sur la campagne alentour et les Pyrénées
  • Arcades de pierre dans la rue Victor Hugo, le long de l'église St Jean-Baptiste côté nord
    Arcades dans la rue Victor Hugo, le long de l'église St Jean-Baptiste
    La place de l'hôtel de ville, place à arcades typique des bastides, avec ses 3 puits, sur la centaine que compte le village.
  • La porte de l'Hérisson (XIIIe siècle), sur la promenade des remparts, les plus longs de toutes les bastides du Gers (1275m). Du côté sud, les murs de fortifications surplombent une falaise naturellement creusée par l'érosion, avec une végétation méditéranéenne (figuiers de barbarie)
  • Le lavoir Hount de Las, du XIXe siècle.
  • Le sentier botanique
  • Le port de plaisance, sur la Baïse avec ses écluses dont Graziac, une écluse double en aval du village. En amont de Valence-sur-Baïse, la rivière est fermée à la navigation
  • Le château de Rouquette, XVIIIe siècle, privé
  • Le château de Léberon, domaine de production d'armagnac
  • La tour de Gardès, XIIIe siècle.
  • Le sentier de la Baïse, promenade qui mène du port à l'Abbaye de Flaran, puis qui se prolonge jusqu'à Condom, en passant par la double écluse de Graziac.
  • De nombreux sentiers de randonnées et des itinéraires pour cyclistes prennent leur départ depuis le village, et permettent de découvrir le riche patrimoine architectural et paysager alentour[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or à trois têtes d'homme de carnation, chevelées de sable et mises de profil[21].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. Bénédicte et Jean-Jacques Fénié, Toponymie gasconne, Éditions Sud Ouest, coll. « Sud Ouest Université », , 128 p. (ISBN 978-2-87901-093-9).
  4. B. Cursente, G. Loubès: Villages gersois, Publication de la Chambre d'Agriculture du Gers, 1991
  5. Site de la préfecture - Fiche de Valence-sur-Baïse
  6. http://www.sudouest.fr/2014/07/03/le-dernier-hommage-au-maire-bertrand-rambour-1604195-2679.php,
  7. La Dépêche du Midi, « Valence-sur-Baïse. Marie-Thérèse Broca-Lannaud élue maire », La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le 10 octobre 2020).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  15. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  16. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, école maternelle de Valence-sur-Baïse
  17. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, école élémentaire de Valence-sur-Baïse
  18. Maxi Basket no 246, Mai 2003, Valence Condom et Boulazac : Le bonheur est dans le pré, p.  72
  19. « Valence-sur-Baïse. Villa, mosaïque. », dans Robert Sablayrolles (coordination) et Marie-Laure Maraval, Guide archéologique de Midi-Pyrénées. 1000 av. J.-C. - 1000 ap. J.-C., Fédération Aquitania, Bordeaux, 2010, (ISBN 2-910763-18-8), p. 424
  20. « Itinéraires de randonées »
  21. http://www.valence-sur-baise.com/
  22. Philippe Lauzun, « Châteaux gascons de la fin du XIIIe siècle », sur gallica.bnf.fr (consulté le 2 décembre 2020)