Urakusai Nagahide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Urakusai Nagahide
Stencil prints (kappazuri) by Nakamura Nagahide titled ‘Sakie of the Hanabishiya’.jpg
« Sakie de la Hanabishiya », impressions au pochoir kappazuri par Urakusai Nagahide
Biographie
Naissance
ou date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
ou date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
有楽斎長秀Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Vers -Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement
Genre artistique
signature d'Urakusai Nagahide
Signatures de Urakusai Nagahide se lisant de gauche à droite : “Nagahide” (長秀), “Nagahide ga” (長秀 画), “Nagahide ga” (ちょひで 画) et“Chōshūsai ga” (長秀斎 画)

Urakusai Nagahide (有楽斎 長秀?) est un dessinateur japonais d'estampes sur bois de style ukiyo-e actif de 1804 à 1848 environ. Il est aussi connu sous les noms Yūrakusai Nagahide (有楽斎 長秀), Nakamura Nagahide (中邑 長秀 ou 中村 長秀), Chōshū (長秀) et Chōshūsai (長秀斎). “Nagahide” et “Chōshū” sont écrits avec le même kanji. La terminaison “sai” signifie studio ou salle et s'ajoute ou s'omet selon leur gré par beaucoup d'artistes japonais[1].

Nagahide travaille à Kyoto et à Osaka. Ses premières impressions ressemblent à celles de son maître Ryūkōsai Jokei mais sont également influencées par Shōkōsai Hanbei[2]. Comme un changement radical est intervenu dans le style de Nagahide, certains spécialistes pensent que l'ensemble de l'œuvre signée « Nagahide » est peut-être en réalité dû à deux artistes différents[3]. Des années 1810 aux années 1830, Nagahide est le plus prolifiques des dessinateurs d'impressions au pochoir (kappazuri) qui représentent le défilé costumé annuel du district de Gion à Kyoto[2], et il continue à produire des kappazuri longtemps après que les impressions pleine couleur (nishiki-e) sont devenues la norme pour les estampes sur bois. Nagashige, Hidekatsu, Hidekuni, Hidemari et Naniwa Nagakuni font partie de ses élèves.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roberts, Laurance P. (1976). A Dictionary of Japanese Artists, p. ix.
  2. a et b Newland, Amy Reigle. (2005). Hotei Encyclopedia of Japanese Woodblock Prints, p. 482.
  3. Roberts, p. 115

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :