Baiōken Eishun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Courtisane dans une procession (遊女道中図?)
Baiōken Eishun est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Baiōken, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Baiōken Eishun (梅翁軒永春?), actif de 1710 à 1755 environ, est un artiste japonais de peintures et d'estampes, de l'école Kaigetsudō, l'une des grandes écoles de l'art ukiyo-e.

On le connaît également sous le nom de Hasegawa Eishun (長谷川永春), ou encore Baiōken Nagaharu, Takeda Harunobu, et quelques autres noms d'artiste. Il produit des rouleaux verticaux polychromes typiques du style de l'école Kaigetsudō, et un certain nombre de gravures destinées à des livres illustrés.

Richard Lane décrit l'œuvre d'Eishun comme très proche de celle de Matsuno Chikanobu, bien que les courtisanes de ses bijin-ga (« peintures de jolies femmes ») soient plus élancées, et plus graves dans leur expression. Eishun, tout comme Chikanobu, a représenté une sorte de renaissance de l'école Kaigetsudō, qui était tombée en déclin à la suite du bannissement en 1714 de son fondateur, Kaigetsudō Ando, du fait du scandale causé à la cour du shogun par la dame d'honneur, Ejima.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :