Eishōsai Chōki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eishōsai Chōki
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
栄松斎長喜Voir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Nationalité
Activités
Autres informations
Maître
signature d'Eishōsai Chōki
signature
Brooklyn Museum - New Years Parade of the Beauties of the Green Houses - Eishusai Choki.jpg

Eishōsai Chōki (fin du XVIIIe- début du XIXe siècle) fut un artiste d'estampes ukiyo-e.

Si son style général s'inscrit dans la lignée de celui de Utamaro, il possède cependant certaines caractéristiques propres, et en particulier sa façon de peindre des atmosphères élégiaques et poétiques, qui se réfèrent à l'héritage de Kiyonaga, voire de Harunobu[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Les amoureux, Okiku and Yosuke, jouent au berceau du chat, par Eishōsai Chōki, 1804

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Aubert, Les Maîtres de l'Estampe japonaise : Image de ce monde éphémère, Paris, Librairie Armand Colin,
  • Richard Lane, L'estampe japonaise, Paris, Éditions Aimery Somogy,
  • Nelly Delay, L'estampe japonaise, Éditions Hazan, (ISBN 2-85025-807-5)
  • Hélène Bayou (trad. de l'anglais), Images du Monde Flottant - Peintures et estampes japonaises XVIIe : XVIIIe siècles, Paris, Réunion des musées nationaux, , 398 p. (ISBN 2-7118-4821-3)
  • Sous la direction de Gisèle Lambert et Jocelyn Bouquillard, Estampes japonaises, Images d'un monde éphémère, Paris/Barcelone, BnF, , 279 p. (ISBN 978-2-7177-2407-3)
  • Edwin O. Reischauer, Histoire du Japon et des Japonais (tome I), Éditions du Seuil, (ISBN 2-02-000675-8)
  • (en) Tadashi Kobayashi et Mark A. Harbison, Ukiyo-e : an introduction to Japanese woodblock prints, Kodansha International, , 96 p. (ISBN 978-4-7700-2182-3, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]