Kubo Shunman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kubo Shunman
Kubo Shunman Départ nocturne pour un concours de poésie, vers 1787.JPG
Départ nocturne pour un concours de poésie. Planches de droite d'un triptyque de Shunman, vers 1787.
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
窪俊満Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Kubo Shunman (1757-1820) est un artiste ukiyo-e, auteur de peintures et d'estampes pendant l'ère Edo, au Japon.

Son œuvre la plus connue est l'hexaptyque Les Six Rivières de cristal (Les Six Tamagawa), dont un exemplaire, issu de l'ancienne collection Camondo, se trouve au Musée Guimet.

Style[modifier | modifier le code]

Son style, très proche de celui de Kiyonaga (même si Shunman travaille avec Shigemasa[1]), est marqué par l'impact de la censure issue des réformes Kansei, qui limite le nombre de couleurs que l'on a alors le droit d'utiliser dans les estampes, conduisant à des images qui donnent une certaine impression de monochromie par le recours à de subtils dégradés de gris, comme on le voit dans l'un de ses chefs-d'œuvre, le triptyque de 1787 environ, Départ nocturne pour un concours de poésie[2].

Mais indépendamment des contraintes nées de la censure, sa recherche d'atmosphère le mène cependant de toute façon vers l'utilisation de couleurs assourdies, où dominent les verts, les jaune pâle et les gris[1]. Richard Lane a dit de lui que, dans ses meilleures réalisations, il est « une sorte de Kiyonaga perfectionné, ceci surtout grâce à sa puissance d'évocation d'une atmosphère »[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Femmes fumant sous un cerisier en fleurs. Estampe ukiyo-e par Kubo Shunman (1757-1820), au Musée national de Tokyo.
  1. a b et c Richard Lane, L'estampe japonaise, Aimery Somogy, , p. 212
  2. Nelly Delay 2004, p. 111-113

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Aubert, Les Maîtres de l'Estampe japonaise - Image de ce monde éphémère, Paris, Librairie Armand Colin,
  • Richard Lane, L'estampe japonaise, Paris, Éditions Aimery Somogy,
  • Nelly Delay, L'estampe japonaise, Éditions Hazan, (ISBN 2-85025-807-5)
  • Hélène Bayou, Images du Monde Flottant - Peintures et estampes japonaises XVIIe - XVIIIe siècles, (ISBN 2-7118-4821-3)
  • Sous la direction de Gisèle Lambert et Jocelyn Bouquillard, Estampes japonaises, Images d'un monde éphémère, BnF, (ISBN 978-2-7177-2407-3)
  • Edwin O. Reischauer, Histoire du Japon et des Japonais (tome I), Éditions du Seuil, (ISBN 2-02-000675-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]