Tony Aubin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tony Aubin
Description de cette image, également commentée ci-après
Tony Aubin en 1930
Nom de naissance Tony Louis Alexandre
Naissance
Paris 9e, France
Décès (à 73 ans)
Paris 12e, France
Activité principale compositeur, chef d'orchestre
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Samuel Rousseau, Noël Gallon, Philippe Gaubert, Paul Dukas
Enseignement Conservatoire de Paris
Élèves Olivier Greif
Pierre Gabaye
Guy-Claude Luypaerts
Monique Gabus
Distinctions honorifiques Académie des beaux-arts en 1970

Tony (Louis Alexandre) Aubin , né le à Paris où il est mort le , est un compositeur et chef d'orchestre français. Il a composé en particulier des musiques de film.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Paris le , fils de l'avocat Anthony Aubin et d'Eugénie Hosbilier, Tony (Louis Alexandre) Aubin fait ses études au Conservatoire de Paris entre 1925 et 1930. Élève de Samuel Rousseau en théorie musicale et de Noël Gallon en contrepoint au Conservatoire de Paris, Tony Aubin étudie la direction d'orchestre avec Philippe Gaubert et la composition avec Paul Dukas. En 1930, il obtient le 1er grand Prix de Rome pour la cantate Actéon. En 1941, il devient directeur des services de musique de chambre à la Radio française, où il est nommé chef d'orchestre en 1943. À partir de 1946, il est professeur de composition au Conservatoire de Paris, succédant à Roger-Ducasse. En 1952, il est membre du jury du Festival de Cannes. Il est élu membre de l'Académie des beaux-arts en 1970. Après la mort de sa femme, Louise Clavius-Marius, en 1975, il épouse Francine Tremblot de la Croix (1938-2016), compositrice, cheffe d'orchestre et directrice du conservatoire de Rueil-Malmaison, qui avait été son élève près de 20 ans plus tôt.

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (92e division).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Sonate pour piano en si mineur (1930)
  • Innocente Irlandaise pour accordéon de concert (1973)
  • Quatuor à cordes (1933)
  • Symphonie n° 1 « romantique » (1935- 1937)
  • Cantilène variée, pour violoncelle et orchestre (1940)
  • Symphonie n° 2 (1944)
  • Hymne d'espérance, pour chœur et orchestre (1961)
  • Concertinetto, pour violon et piano (1964)
  • Divertimento dell'incertezza, pour clarinette et piano (1967)

Liens externes[modifier | modifier le code]