Raymond Gallois-Montbrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raymond Gallois-Montbrun
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur
Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Mouvement
Instrument
Genre artistique
Distinctions

Raymond Gallois-Montbrun est un compositeur et violoniste français né le à Saïgon (actuellement Hô Chi Minh-Ville, Viêt Nam) et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Gallois-Montbrun fait ses études au Conservatoire de Paris, où ses professeurs sont Gallon (théorie de la musique), Firmin Touche (violon) et Büsser (composition). En 1944, Gallois-Montbrun gagne le Prix de Rome avec la cantate Louise de la Miséricorde. À cause de la guerre, il ne reste pas longtemps en Italie et commence une carrière de violoniste. Il donne beaucoup de concerts notamment avec le pianiste Pierre Sancan. Après quelques années de tournées, il obtient en 1957, le poste de directeur du conservatoire de Versailles, et cinq ans plus tard du Conservatoire de Paris. Il y reste jusqu'en 1983 et y fait plusieurs innovations, notamment le cycle de perfectionnement. En 1980, il est élu à l'Académie des Beaux-Arts (Fauteuil 3). Il a aussi été directeur artistique puis président du comité directeur du Concours international Marguerite-Long-Jacques-Thibaud

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses compositions les plus célèbres sont :

  • l'opéra Le Rossignol et l’Empereur,
  • la Symphonie japonaise (1960),
  • les concertos pour violon, violoncelle et piano,
  • ainsi que de nombreuses œuvres de chambre, musique de concours et d'étude

Hommage[modifier | modifier le code]

Il était :

Liens externes[modifier | modifier le code]