Napoléon Henri Reber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reber.
Napoléon Henri Reber
Napoléon Henri Reber par Pierre Petit - edit.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 73 ans)
Paris
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Maître
Genres artistiques
Distinctions
Tombe Reber (division 55).JPG

Tombe de Reber au Père-Lachaise (division 55).

Napoléon Henri Reber, né le à Mulhouse[1] et mort à Paris le [1], est un compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de notables alsaciens installés à Mulhouse, Reber étudie avec Anton Reicha et Jean-François Lesueur au Conservatoire de Paris, compose de la musique de chambre, et met en musique les nouveaux poèmes des meilleurs poètes français. Il devient professeur d'harmonie au Conservatoire de Paris le et succède à Jacques Fromental Halévy en tant que professeur de composition le . Il est inspecteur du Conservatoire en 1871 et il est élu à la place de George Onslow à l'Académie des beaux-arts en 1853.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Henri Reber, greffier au tribunal de Commerce et de Elisabeth Weissbeck. La présence de la famille Reber est attestée à Mulhouse depuis Johann Reber, échevin, qui vécut de 1575 à 1624.

Sa sœur était Henriette Reber, Mme Édouard Koechlin : premier enfant né à Mulhouse à la suite du rattachement de la ville à la France en 1798, elle est à l'origine de la rue Henriette qui donne sur la Place de la Réunion au centre historique de Mulhouse.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ballet[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Quintette avec piano op.1 (1836-1837)
  • Trios
    • Trio nº 1 (1836-1837)
    • Trio nº 2 op.12 (1840)
    • Trio nº 3 op.16 (1862)
    • Trio nº 4 « Trio-Sérénade » op. 25 (1864)
    • Trio nº 5 op. 30 (1872)
    • Trio nº 6 op. 34 (1876)
    • Trio nº 7 op. 37 (1880)
  • Quatuors à cordes
    • Quatuor à cordes nº 1 en si bémol majeur op. 4 (1832)
    • Quatuor à cordes nº 2 en ré bémol majeur op. 5 (1832)
    • Quatuor à cordes nº 3 en la bémol majeur op. 7 (1832)

Musique symphonique[modifier | modifier le code]

  • Symphonie nº 1 en ré mineur, 1858.
  • Symphonie nº 2 en ut majeur, 1858.
  • Symphonie nº 3 en mi bémol majeur, 1858.
  • Symphonie nº 4 en sol majeur, 1858.

Musique vocale[modifier | modifier le code]

Reber a publié 56 mélodies sur des textes de Thibaut de Champagne, Charles d'Orléans, Clément Marot, Malherbe, Pierre Corneille, ainsi que de Marceline Desbordes-Valmore, Louise Bertin et Victor Hugo.

Musique chorale[modifier | modifier le code]

  • À l'Orient (1834)

Traités[modifier | modifier le code]

Il publia également un Traité d'harmonie (1862).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Les Hommes et leurs œuvres, t. 2 L-Z, Bordas, , 1232 p. (ISBN 978-2-04010-726-0, OCLC 923392077), p. 913

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :