SG Dynamo Dresde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dresden.
Dynamo Dresde
Logo du Dynamo Dresde
Généralités
Nom complet Sportgemeinschaft Dynamo Dresden e. V.
Surnoms SGD - Dynamo
Fondation
Couleurs Noir et jaune
Stade Stadion Dresden
(32 066 places)
Siège Lennéstraße 12
01069 Dresde
Championnat actuel 2. Bundesliga
Président Drapeau : Allemagne Andreas Ritter
Entraîneur Drapeau : Allemagne Uwe Neuhaus
Site web www.dynamo-dresden.de
Palmarès principal
National[1] Championnat de RDA (8)
Coupe de RDA (7)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le SG Dynamo Dresde (Sportgemeinschaft Dynamo Dresden e. V.) est un club de football allemand basé dans la ville de Dresde, en Saxe, en Allemagne et qui évolue en 2.Bundesliga.

Originellement fondé le 12 avril 1953 en RDA sous le nom Sportgemeinschaft Dynamo Dresde, le club fait alors partie de la Sportvereinigung Dynamo (Association sportive Dynamo). En 1990, le club voit son nom changé en 1. FC Dynamo Dresden à la suite de la réunification. Il retrouve cependant son nom d'origine le 1er juillet 2007, après une décision de l'Assemblée générale[Laquelle ?] en septembre 2006.

Le Dynamo Dresde est l'un des clubs est-allemand ayant connu le plus de succès, avec un total de 98 matchs en Coupe UEFA, huit titres de champion de RDA, et sept coupes de RDA.

Après la réunification allemande, le club évolue en Bundesliga entre 1991 et 1995 avant d'être rétrogradé en Regionalliga (troisième division) après s'être vu retiré sa licence. Il évolue depuis entre la deuxième et la troisième division, intégrant la 2. Bundesliga à l'occasion de la saison 2016-2017.

Comptant plus de 19 000 membres, le Dynamo Dresde est l'un des 20 plus grands clubs allemands au nombre de licenciés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La traduction de cet article ou de cette section doit être revue. (4 décembre 2016)

Le contenu est difficilement compréhensible vu les erreurs de traduction, qui sont peut-être dues à l'utilisation d'un logiciel de traduction automatique. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou modifiez l'article.

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Années 1950 et 1960[modifier | modifier le code]

Le 16 avril 1950, le SG Dresden-Friedrichstadt, successeur du Dresdner SC, est intervenu dans le dernier match de le premier DDR-Oberliga contre FSV Zwickau (ZSG, Zwickau).

Lors le match décisif du championnat de RDA , les Dresdner perdirent 1:5 à domicile au Heinz-Steyer-Stadion après les décisions controversées de l'arbitre. Après le match, les Friedrichstädter qui ont été désavantagés ont laissé le terrain de jeu sans le salut de fin de match habituel, les spectateurs Dresdner ont envahi le terrain et pressés les joueurs de Zwickau. Ces incidents ont pris le DDR-Sportführung pour résoudre le SG Dresden-Friedrichstadt et de rejoindre BSG VVB Tabak Dresden. La communauté sportive d'exploitation devrait prendre en charge la Ligue de Friedrichstädter dans la prochaine saison. La plupart des joueurs et l'entraîneur Helmut schöner du SG dissous ne sont pas d'accord avec cette mesure, laissant Dresde et les joueurs devant des joueurs du Hertha BSC de Berlin-Ouest ou d'autres fédérations. Sept joueurs déménagèrent un an plus tard du BSC à STG 78 à Heidelberg. Là, ils fondèrent le Dresden SportClub, avec d'autres anciens Dresdner en 1952 le DSC Heidelberg. Après l'émigration des joueurs, le BSG VVB Tabak est resté dans la classe du pays.

Pour sauver la place de départ dans le Oberliga pour Dresde, le SG Volkspolizei Dresden, qui a été créée en octobre 1948 et a été dans la liga de Dresde, qui était encore dans les préliminaires contre la Volkspolizei Plauen,le 16 avril 1950, a été renforcée avec des joueurs de toute la RDA et a été délégué à la Oberliga pour la Saison 1950/51. À l'été 1950, plus de 40 joueurs des communautés forestières existantes ont été assemblés afin d'assembler les cadres pour la future Communauté de focus à Dresde. Les services du SG Volkspolizei Potsdam, dont Herbert Schön, Johannes Matzen et Günter Schröter, ont été incorporés dans l'équipe de Dresde. Lors de sa première saison, le SG nouvellement formé de la Volkspolizei allemande a joué avec l'effectif régulier suivant :

Heinz KlemmHerbert Schoen, Manfred MichaelHorst Beulig, Günther Usemann, Kurt ZerneckeKurt Fischer, Otto Blochmann, Günter Schröter, Rudolf Möbius, Johannes Matzen.

Avec la quatrième place du tableau en 1951 et la deuxième place en 1952, le onze Dresdner a été en mesure de s'établir comme une équipe de haut niveau et en 1952 même remporté le trophée du FDGB.

Le 12 avril 1953, quelques jours après la Fondation de l'Association sportive centrale dynamo, la communauté sportive a été rebaptisée SG Dynamo Dresden dans une soi-disant Assemblée fondatrice au schauburg du cinéma de Dresde. En même temps, elle a été incorporée dans la dynamo SV, l'organisation sportive des organes de sécurité interne de la RDA (la police des gens, les douanes).

Le 12 avril 1953 est la date officielle de la création du SG Dynamo Dresden. Dans la même année, le Dynamo remporte son premier championnat de football de RDA par un 3-2 contre le BSG Wismut AUE. En novembre 1954, l'équipe Dynamo Dresden a été entièrement déléguée à Berlin pour créer une équipe compétitive sous le nom de SC Dynamo Berlin. Le Dynamo SG Dresde a été classé le 1er janvier 1955 pour la Division de football dissoute de SC DHfK Leipzig dans la soi-disant I.Liga, la deuxième division de jeu la plus élevée de la RDA, mais a dû être relégué à la 2e nouvelle liga à la fin de la saison. Après seulement deux saisons, la division ne pouvait pas être conservée ; en 1957, le club n'a joué que dans la Ligue de district de 4e division, marquant la basse saison sportive. Cela a été suivi par le retour direct et un an plus tard à la DDR-Liga. Étant première de la saison 1961-62, le SG Dynamo monta de nouveau en Oberliga, mais fut relégué à nouveau en 1963. La nouvelle montée en 1964 a de nouveau été suivie par la descente en 2e division. Après être remonté en 1969, Dynamo Dresden a pu s'établir dans la Oberliga et y resta jusqu'à sa résolution de 1991.

Années 1970[modifier | modifier le code]

Walter Fritzsch a repris le poste de coach au Dynamo en juin 1969. Le fameux rond-point de Dresde est venu en élan. C'est l'ère la plus brillante de l'histoire de l'Association, dont le cours Dynamo Dresde à côté du 1.FC Magdeburg est devenu l'équipe dominante dans le club de football de la RDA.

Au cours des saisons 1969/70 à 1979/80, le Dynamo a réussi à rivaliser avec l'autre, faisant partie des trois meilleures équipes du tableau, se qualifiant pour la coupe d'Europe.

Lors de la saison 1970-1971, Dynamo gagna son deuxième championnat, et quelques semaines plus tard, la coupe de RDA pour le premier doublé de l'histoire du football de RDA. D'autres titres ont suivi en 1973 (élection à l'équipe de RDA de l'année) et dans les trois saisons consécutives en 1976, 1977 et 1978. En 1977, Dresde remporte la l'objectif de la coupe à côté du championnat. En outre, ils se tenaient en finale de la coupe de 1975, mais perdirent contre BSG Sachsenring Zwickau aux tirs au but, où le gardien de Zwickau Jürgen Croy a lui-même marqué le tir décisif.

Dans les années 1970, Dresde atteint les quarts de finale quatre fois en coupe d'Europe, en éliminant le FC Porto, la Juventus Turin et Benfica. Le duel le plus célèbre dans l'histoire de la C-E du dynamo Dresde a eu lieu à l'automne de 1973 contre le FC Bayern München. Dans deux matchs de haute classe, qui a marqué le premier match de deux équipes de la RDA contre l'Allemagne de l'Ouest en coupe d'Europe, les Stars de l'allemagne de l'ouest on gagné de justesse 4:3 et 3:3.

Années 1980[modifier | modifier le code]

Après la saison 1977/78, l'entraîneur de Fritzsch avait été approuvé et Gerhard Prautzsch avait assumé son bureau. Dans la Oberliga, la domination de dix ans du BFC Dynamo a débuté à Berlin. Dynamo Dresden l'a remporté en 1982, 1984 et 1985. Lors de la saison 1980-81, le club a libéré les trois joueurs principaux Peter Kotte, Matthias Müller et Gerd Weber sans préavis. La raison de cela a été l'intention de Weber de fuir l'République fédérale d'allemagne — Il aurait eu des contacts avec le 1.FC Köln. Weber était censé s'échapper en avril 1981 grâce à un match amical de RDA en Italie à Udine, tandis que sa petite amie devrait être détourné en Hongrie. Ses deux coéquipiers Kotte et Müller connaissaient ces plans d'évasion, qui ont finalement été fatals à tous les trois.

Alors que Kotte et Müller étaient interdis de disputer la Oberliga et la DDR-Liga par le DDR-Fußballverband et étaient seulement autorisés à jouer dans les clubs de classe inférieure. En raison de "complicité", Weber a été exclu du Deutschen Turn- und Sportbund de la RDA (étant « meuneur » et expulsé de ses études sportives. Le 4 mai 1981, le Tribunal de district l'a condamné en publique à Dresde à 2 ans et 3 mois de prison, dont il a purgé seulement douze mois. Le dynamo et l'équipe de national de RDA perdirent ainsi un grand joueur.

En coupe d'Europe, les quarts de finale pour Dynamo Dresde semblaient être une barrière insurmontable. Ce n'est que lors de la saison 1988-89 que le Club réussit enfin à franchir cet obstacle. Auparavant, le Dynamo se tenait six fois juste avant la demi-finale, mais a échoué à chaque fois en partie dans des circonstances dramatiques.

En mars 1985, après avoir gagné 3-0 au match aller contre le SK Rapid Wien, ils perdirent 0-5 au match retour et furent éliminés.

Un an plus tard, après une victoire à domicile 2-0, à la mi-temps de la réaction contre le Bayer Uerdingen au match retour, le Bayer gagnait 3-1. Cependant, lors de la seconde mi-temps, après que le gardien titulaire Bernd Jakubowski avait séjourné à l'infirmerie après une collision avec Wolfgang Funkelmit et s'était cassé l'épaule, il fut remplacé par Newjohn Ramme, ils encaissèrent et le Dynamo gagna avec un 3-7.

Après ce match mémorable en Coupe des Vainqueurs de Coupes, le joueur de dynamo Frank Lippmann est resta à l'Ouest. Beaucoup de fans du dynamo ont également fui la RDA qui ont été montrés à la télévision. La télévision de RDA a donc montré plusieurs images fixes pour dissimuler cet incident politiquement inconfortable.

L'entraîneur Eduard, qui avait eu un grand succès avec Dynamo Dresden dans les années 1970, revint au Dynamo Stadium en 1989: Après onze ans, ils obtinrent le titre de champion, le club atteint la coupe UEFA pour la première fois dans la ronde des quatre derniers, où Dynamo à peine succombé à VfB Stuttgart. Auparavant, le Dynamo avait battu 2-0 l'ancien club de Rudi Völler, l'As Rome et les avaient donc éliminés de la compétition.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1989/90, Dynamo Dresde se défendait sous le nouvel entraîneur Reinhard äfner et son assistant de pitié, qui avait porté le maillot Dynamo jusqu'au milieu des années 1980. Avec la victoire de la FDGB Cup, le club a également remporté le doublé pour la troisième fois dans son histoire. Dans le même temps, l'ensemble des huit championnats et des sept Coupes de RDA ont été les titres les plus majeurs de RDA pour le club dans un paysage politique radicalement altéré.

Après la saison 1989/90, les meilleurs joueurs du club quittèrent le club, qui le 1er juin 1990 a été renommé en 1. Le FC Dynamo Dresde, notamment Matthias Sammer et Ulf Kirsten.

À cette époque, la coupe allemande non officielle devint un succès partiel. Le marchand Berger Hi-Fi Rüdiger chèvre a été élu premier président le 30 juin 1990. La dernière saison de DDR-Oberliga, le Dynamo Dresden termina en 2e position et a ainsi eu la qualification directe pour la Bundesliga.

Le dernier match de la coupe d'Europe de Dresde, cependant, a été un fiasco : le duel de quart de finale en Ligue des Champions de l'UEFA contre l'Étoile Rouge de Belgrade a été annulé après des émeutes lourdes et le Dynamo a été suspendu pour deux qualifications.

Pour ses deux premières années de Bundesliga, Dynamo Dresde a été principalement en bas de classement, mais pourrait empêcher la descente. En janvier 1993, l'entrepreneur de Hesse Rolf-Jürgen Otto a été élu nouveau président.

Le joueur Willi Konrad s'est installé au club, qui était déjà actif à kickers Offenbach à l'époque du scandale de la Bundesliga de 1970, en tant que directeur technique. En raison de «vole de licence», Dynamo a été puni pour sa troisième saison de Bundesliga avec un retrait de quatre points. Sous le coach Sigfried Hero, le club a pu échapper à la descente apparemment sécuritaire dans une saison palpitante. La saison 1994-1995 a été la dernière saison de Bundesliga pour Dynamo Dresden : en novembre 1994, Horst Hrubesch remplace le Sigfried détenu, limogé.

Après seulement quatre mois de mandat, Ralf Minge devint le nouvel entraîneur en février 1995, mais il était aussi incapable d'empêcher la descente. Après que le DFB ait définitivement refusé la licence du club pour la Bundesliga et la 2e Bundesliga due à des taxes d'un montant de 10 millions de Dutsche Mark, Dynamo a dû descendre dans la Ligue régionale de troisième classe du nord-est.

De cette dépression sportive, dont les causes primaires sont certainement à trouver dans la mauvaise gestion financière après le renversement politique de la RDA, Dynamo Dresde ne pouvait pas complètement récupérer son niveau jusqu'à aujourd'hui. Après cinq ans dans la Ligue régionale, Dynamo a grimpé à la 4e rangée Oberliga Nord-est après leur réalignement en 2000.

Années 2000[modifier | modifier le code]

C'est seulement en 2002, que le Club, qui a brisé tous les records du public dans les ligues inférieures, a finalement été promu au nouveau Regionalliga Nord. La base de la « résurrection » de l'équipe était en particulier l'obligation de l'entraîneur Christoph, en juillet 2001. En 2004, après neuf ans d'abstinence, le club a finalement réussi à retourner au football professionnel rémunéré. Avec trois points et treize buts de différence avec le Wuppertaler SV sur la deuxième place du tableau, la montée en 2e Bundesliga était presque parfaite à l'avant-dernière journée.

Lors de la dernière journée (5 juin 2004), Dresde a perdu 0-1 devant 12 000 fans de KFC Uerdingen 05, mais l'ascension a été faite.

La première année en 2e Bundesliga (saison 2004-2005) a été marquée comme prévu de la lutte contre la descente. Après un commencement euphorique par une victoire de 3-1 au premier match à domicile contre le plus tard champion MSV Duisburg, seulement 18 points devaient être réservés à la fin de la première partie. Ainsi, la descente menaçait. Surtout la faiblesse de l'écart était un grave problème. Cependant, la après la 20e journée, la saison s'annonçait plutôt positive. Le Dynamo est resté invaincu en six matchs consécutifs (16 points). Déjà lors de la 32e journée, les joueurs et les fans ont célébré leur maintien après une victoire 1-0 dans le Saxe-Derby contre le FC Erzgebirge Aue. Le Dynamo Dresden, avec une victoire contre Red-weiß Erfurt (2:1), a terminé à la huitième place derrière le FC Erzgebirge Aue après la 34eme journée. La proportion significative de ce développement a également contribué aux joueurs arrondis comme Ansgar Brinkmann.

La saison 2005/06 s'est considérablement améliorée pour le Dynamo. La 4e journée avec une victoire parmi les acclamations d'environ 20 000 fans du dynamo dans la nouvelle Allianz Arena contre le TSV 1860 Munchen. Dynamo est donc 3e du classement, suivi de douze matchs infructueux, qui le fait descendre progressivement.

Le 15 décembre 2005, l'entraîneur Christoph, qui avait auparavant dirigé le club dans les quatre ans de la 4e Division à 2e Liga, a été soulagé de ses fonctions. Le successeur de Frank en tant qu'entraîneur était Peter Pacult. Avec de nombreux nouveaux arrivants, Dynamo a commencé a monté au niveau du tableau. Depuis que 28 points ont été apportés à la deuxième moitié de la saison, le Club espérait se maintenir jusqu'à la dernière journée. Finalement, Dynamo est descendu en Regionalliga le 14 mai 2006 avec 41 points, après une victoire 3-1 à Hansa Rostock. Exactement un point manquait pour le maintien.

Lors la saison 2006-2007 en Regionalliga, la remontée immédiate a été l'objectif déclaré. Ils n'ont pas attendu longtemps puisque qu'ils ont gagnés 13 points des six premiers matchs. Après la sixième journée de la saison, une victoire 2-0 contre le FC Rot-Weiss Erfurt et le saut vers la premiere partie de tableau, l'entraîneur Peter Pacult laissé à son propre désir, est payé à une libération de contrat à 5 chiffres par le Rapid Vienne, ce qui étonne le SG Dynamo. Pacult lui-même a demandé aux fans de comprendre: «je pars avec une grande larme dans mes yeux.» "Tout le monde qui me condamne maintenant doit connaître les circonstances",dis l'entraineur,qui avait cité lors de sa prolongation de contrat en Mai 2006 : " On ne quitte pas un club de tradition comme celui-ci au bout d'une demi-année". Le nouvel entraîneur Norbert Meier a signé un contrat jusqu'en 2008. Le 12 janvier 2007, le Président Jochen Rudi a démissioné pour des raisons personnelles et a été remplacé par Hauke Haensel le 26 janvier 2007. Le PDG Volkmar Köster a été renvoyé six mois plus tard; Le Conseil de surveillance a justifié sa décision avec des divers raisons. Son successeur fut Bernd Maas, qui était le dernier actif à Alemannia Aachen en tant que PDG.

Logos[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

National[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
  • Coupe de RDA (7) :
    • Vainqueur : 1952, 1971, 1977, 1982, 1984, 1985, 1990
    • Finaliste : 1972, 1974, 1975, 1978
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
  • 3. Liga (1) :
    • Champion : 2015-2016

Régional[modifier | modifier le code]

Drapeau : Allemagne NOFV
  • Oberliga Nordost Staffel Süd (1) :
    • Champion : 2002
Drapeau du Land de Saxe Saxe
  • Championnat de Saxe (1) :
    • Champion : 2009
  • Coupe de Saxe (3) :
    • Vainqueur : 2003, 2007, 2009
    • Finaliste : 1995, 2004

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Sack (1950-51) • Kukowitsch (1951-52) • Döring (1952-53) • Gyarmati (1953-54) • Petzold (1954-55) • Werner (1956) • Kukowitsch (1956) • Petzold (1957-66) • Fuchs (1966-68) • Kresse (1968-69) • Fritzsch (1969-78) • Prautzsch (1978-83) • Sammer (1983-86) • Geyer (1986-90) • Häfner (1990-91) • Schulte (1991-92) • Sammer (1992-93) • Minge (1993) • Held (1993-94) • Hrubesch (1994-95) • Minge (1995) • Kreische (1995-96) • Schmuck (1996) • Schade (1996-98) • Voigt (1998) • Halata (1998-99) • Schafstall (1999) • Bell (1999-2000) • Pot (2000-01) • Hemp (2001) • Franke (2001-05) • Pacult (2005-06) • Meier (2006-07) • Geyer (2007-08) • Kaiser (2008-09) • Maucksch (2009-11) • Loose (2011-12[2]) • Pacult (2012-13) • Janßen (septembre 2013-2014) • Böger (2014-2015) • Németh (2015-) •

Effectif 2016-2017[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel du Dynamo Dresde de la saison 2016-2017
Joueurs Encadrement technique
Defenseurs
No  P. Nat.[3] Nom Date de naissance Sélection[4] Club précédent
1 G Drapeau de l'Allemagne Schubert, MarkusMarkus Schubert 12/06/1998 (18 ans)
Dynamo Dresde U19
14 G Drapeau de la France Koretzky, Jean FrançoisJean François Koretzky 28/07/1982 (34 ans)
Rot-Weiß Erfurt
24 G Drapeau de l'Allemagne Wiegers, PatrickPatrick Wiegers 19/04/1990 (26 ans)
SSV Jahn Regensburg
25 G Drapeau de l'Allemagne Schwäbe, MarvinMarvin Schwäbe 25/04/1995 (21 ans)
Vfl Osnabrück
3 D Drapeau de l'Allemagne Wachs, MarcMarc Wachs 10/07/1995 (21 ans)
FSV Mayence 05 II
4 D Drapeau de l'Argentine Modica, GiulianoGiuliano Modica 12/03/1991 (25 ans)
Kickers Offenbach
7 D Drapeau de l'Allemagne Kreuzer, NiklasNiklas Kreuzer 20/02/1993 (23 ans)
FC Rot-Weiß Erfurt
8 D Drapeau de l'Allemagne Teixeira, NilsNils Teixeira 10/07/1990 (26 ans)
FSV Frankfurt
20 D Drapeau de l'Allemagne Müller, FabianFabian Müller 06/11/1986 (30 ans)
Erzgebirge Aue
17 D Drapeau de l'Allemagne Starostik, HendrikHendrik Starostik 28/03/1991 (25 ans)
Stuttgarter Kickers
18 D Drapeau de l'Allemagne Müller, JannikJannik Müller 18/01/1994 (22 ans)
1. FC Köln II
23 D Drapeau de l'Allemagne Ballas, FlorianFlorian Ballas 08/01/1993 (24 ans)
FSV Francfort
28 D Drapeau de l'Allemagne Landgraf, NiklasNiklas Landgraf 01/03/1996 (20 ans)
6 M Drapeau de l'Allemagne Hartmann, MarcoMarco Hartmann 25/02/1988 (28 ans)
Hallescher FC
10 M Drapeau de l'Allemagne Stefaniak, MarvinMarvin Stefaniak 03/02/1995 (21 ans)
Dynamo Dresde II
11 M Drapeau de la Syrie Haosman, AiasAias Haosman 01/01/1993 (24 ans)
SSV Jahn Regensburg
2 M Drapeau de l'Allemagne Gogia, AkakiAkaki Gogia 18/01/1992 (24 ans)
FC Brentford
17 M Drapeau de l'Allemagne Lamberz, AndreasAndreas Lamberz 15/10/1984 (32 ans)
Fortuna Düsseldorf
29 M Drapeau de l'Allemagne Fluß, RobinRobin Fluß 07/05/1996 (20 ans)
Dynamo Dresde U19
33 M Drapeau de l'Allemagne Hilßner, MarcelMarcel Hilßner 30/01/1995 (21 ans)
Werder Bremen II
36 M Drapeau de l'Allemagne Hauptmann, NiklasNiklas Hauptmann 27/06/1996 (20 ans)
Dynamo Dresden II
38 M Drapeau de l'Allemagne Hagemann, TomTom Hagemann 15/09/1994 (22 ans)
Dynamo Dresden II
40 M Drapeau de l'Allemagne Berko, ErichErich Berko 06/09/1994 (22 ans)
Stuttgarter Kickers
9 A Drapeau de la Finlande Väyrynen, TimTim Väyrynen 30/03/1993 (23 ans)
Borussia Dortmund II
30 A Drapeau de l'Allemagne Kutschke, StefanStefan Kutschke 03/11/1988 (28 ans)
1.FC Nürnberg
37 A Drapeau de l'Allemagne Testroet, PascalPascal Testroet 26/09/1990 (26 ans)
Arminia Bielefeld
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Entraîneur(s) des gardiens

Légende

Consultez la documentation du modèle

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

L'équipe du Dynamo Dresde en 1976.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en)Dresden dismiss Loose, bundesliga.com, 9 décembre 2012
  3. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  4. Seule la sélection la plus importante est indiquée.