Serge Gnabry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Serge Gnabry
Image illustrative de l’article Serge Gnabry
Serge Gnabry en juin 2019.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Numéro 7
Biographie
Nom Serge David Gnabry
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (25 ans)
Lieu Stuttgart
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. Depuis 2012
Poste Ailier gauche
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1999-2000Drapeau : Allemagne TSV Weissach
2000-2001Drapeau : Allemagne GSV Hemmingen
2001-2003Drapeau : Allemagne TSF Ditzingen
2003-2005Drapeau : Allemagne Sportvg Feuerbach (de)
2005-2006Drapeau : Allemagne Stuttgarter Kickers
2006-2011 Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart
2011-2012 Drapeau : Angleterre Arsenal FC
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2012-2016 Drapeau : Angleterre Arsenal FC 018 0(1)
2015-2016 Drapeau : Angleterre West Bromwich Albion 003 0(0)
2016-2017 Drapeau : Allemagne Werder Brême027 (11)
2017- Drapeau : Allemagne Bayern Munich 095 (39)
2017-2018 Drapeau : Allemagne TSG 1899 Hoffenheim 026 (10)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2011-2012 Drapeau : Allemagne Allemagne -17 ans 012 0(3)
2012 Drapeau : Allemagne Allemagne -18 ans 023 0(3)
2013 Drapeau : Allemagne Allemagne -19 ans 005 0(3)
2015-2017 Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs 015 0(3)
2016 Drapeau : Allemagne Allemagne olympique 006 0(6)
2016- Drapeau : Allemagne Allemagne 015 (14)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 octobre 2020

Serge David Gnabry, né le à Stuttgart (Allemagne), est un footballeur international allemand qui évolue actuellement au poste d'attaquant au Bayern Munich.

Serge Gnabry est formé dans différents clubs en Allemagne avant de partir à l'Arsenal FC à seize ans en 2011. Après cinq saisons en Angleterre où il ne s'impose pas, il retourne dans son pays natal, au Werder Brême. Après une seule saison, il est recruté par le Bayern Munich en 2017, qui le prête immédiatement au TSG 1899 Hoffenheim. Serge Gnabry arrive ensuite à Munich où il remporte le doublé coupe-championnat en 2018-2019 puis le triplé en ajoutant la Ligue des champions la saison suivante.

Au niveau international, Serge Gnabry évolue dans toutes les catégories jeunes allemandes à partir des moins de 17 ans et marque trois buts avec chacune. Il participe aux Jeux olympiques de Rio 2016. En inscrivant six buts, il aide la délégation allemande à se hisser jusqu'en finale, perdue contre le pays hôte. Quelques mois plus tard, il connaît sa première cape en équipe A d'Allemagne mais retourne avec la sélection espoirs pour remporter l'Euro 2017 de la catégorie. Il s'impose ensuite comme un cadre de l'attaque allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Serge Gnabry naît à Stuttgart d'une mère allemande et d'un père ivoirien[1],[2]. Il déclare en 2019 : « à quatre ans je jouais au foot avec tout ce que je trouvais dans l'appartement. J'obligeais mes grands-parents à jouer au foot avec moi, rien d'autre ne m'intéressait. Mes parents m'ont inscrit au club local du TSV Weissach »[3]. Le club de la ville où il grandit, à 30 km de la capitale de Bade-Wurtemberg.

Après un an, en 2000, Serge Gnabry passe au GSV Hemmingen, qu'il quitte aussi rapidement pour le TSF Ditzingen, proche de sa ville natale. Deux ans plus tard, il change à nouveau de club pour autant de saisons au Sportvg Feuerbach (de) (2003-2005). Serge Gnabry intègre alors le second plus gros club de Stuttgart, le SV Stuttgarter Kickers. Dès 2006, Serge Gnabry intègre le VfB Stuttgart à dix ans, club phare de sa ville, où il passe cinq saisons et termine sa formation.

Serge Gnabry se confie en 2019 : « À 14-15 ans, j'ai commencé à penser à devenir professionnel, lorsque les premières sollicitations de grands clubs sont arrivées. Je suis allé en Angleterre parce que tout le monde me disait de ne pas y aller, que je n'y arriverais pas. Je voulais ce défi. Arsenal était un beau club, avec l'entraîneur Arsène Wenger qui donnait sa chance aux jeunes. Ils jouaient un football que j'aime, offensif, avec beaucoup de possession »[3].

Débuts à Arsenal[modifier | modifier le code]

Serge Gnabry rejoint le centre de formation de l'Arsenal FC durant l'été 2011 en provenance du VfB Stuttgart[4]. Il fait d'abord ses gammes avec l'équipe des moins de dix-huit ans et impressionne les dirigeants du club londonien qui décident de l'intégrer à l'équipe réserve des Gunners avec lequel il marque deux buts en six rencontres[5].

Moins de deux semaines après avoir signé son premier contrat professionnel[6], Serge Gnabry participe à sa première rencontre avec l'équipe première en entrant en cours de jeu lors du match amical face au FC Cologne le [7]. Le , Serge Gnabry prend part à sa première confrontation officielle lorsqu'il remplace Alex Oxlade-Chamberlain à la 72e minute du match de Coupe de la Ligue anglaise contre Coventry City (victoire 6-1)[8]. Le suivant, le jeune milieu allemand fait ses débuts en Premier League à l'occasion de la rencontre à Norwich (défaite 1-0). Il devient ainsi le troisième plus jeune joueur à être lancé en première division par Arsenal derrière Jack Wilshere et Cesc Fàbregas[9]. Quatre jours plus tard, il joue ses premières minutes en Ligue des champions en entrant en fin de match face au FC Schalke 04[10].

Par la suite, Gnabry joue seulement vingt-et-un matchs avec les Gunners en quatre saisons[4]car Arsène Wenger trouve que Serge Gnabry est trop fragile (il met en avant le fait que Serge Gnabry se blesse très souvent) et va finalement le prêter.

Le , il est prêté pour une saison au West Bromwich Albion FC[11]. Lors des six premiers mois, Tony Pulis ne l'aligne que trois fois, déclarant que le joueur n'est « pas au niveau pour West Brom »[12]. En , il revient à Arsenal et est laissé à la disposition de l'équipe réserve[4].

Retour en Allemagne[modifier | modifier le code]

Le , il s'engage avec le Werder Brême[13]. Il inscrit onze buts en vingt-sept matchs de Bundesliga et devient international allemand[4], avant de rejoindre le Bayern Munich pour trois saisons le [14] au terme d'une seule saison pour 8 millions d'euros.

Dans un premier temps, Serge Gnabry est prêté pour une saison au TSG 1899 Hoffenheim[15] par le Bayern. Malgré les blessures, Serge Gnabry conclut la saison 2017-2018 avec dix buts et sept passes décisives en vingt-sept matchs[4].

Serge Gnabry avec le Bayern Munich, en .

Le , il inscrit son premier but sous le maillot du Bayern lors d'un match de Bundesliga contre le SC Fribourg (1-1). Il conclut l'exercice 2018-2019 sans marquer en Ligue des champions[4] mais avec dix buts en trente rencontres de championnat. Il remporte le doublé Coupe-championnat avec Munich.

Le , Serge Gnabry devient le douzième joueur à inscrire un quadruplé en Ligue des champions à l'occasion d'une rencontre comptant pour la phase de groupes contre Tottenham Hotspur[16] (victoire 2-7). Il s'agit par ailleurs du premier quadruplé en C1 depuis [17]. Il brille à nouveau en huitièmes de finale de la même compétition européenne, en inscrivant à l'extérieur un doublé lors de la victoire 3 à 0 sur le terrain du Chelsea FC[18].

A l'issue de la saison 2019-2020, il réalise avec le Bayern Munich le triplé championnat d'Allemagne, Coupe d'Allemagne, Ligue des champions. A partir de la saison 2020-2021, il porte le numéro 7 laissé vacant depuis le départ de Franck Ribéry à la Fiorentina en août 2019[19].

Avec son compatriote venu de Manchester City Leroy Sané, ils se voient attribuées les numéros 7 et 10 pour la saison 2020-2021 du Bayern Munich. Un geste de symbolique du duo mythique Robbéry. Les deux Allemands sont considéré comme l'espoir de leurs clubs et de la mannschafts.[réf. nécessaire]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Serge Gnabry avec l'Allemagne, en juin 2019.

En équipes jeunes[modifier | modifier le code]

À partir de 2011, Serge Gnabry passe par toutes les équipes nationales jeunes allemandes à partir des moins de 17 ans. Il inscrit trois buts avec chacune d'entre elles jusqu'en sélection espoirs.

Lors des Jeux olympiques de 2016, Serge Gnabry inscrit six buts en autant de matchs et terminent co-meilleur buteur mais l'Allemagne s'inclinant en finale face au Brésil (1-1 t.a.b 4-5). Serge réussit le premier tir-au-but allemand.

À l'été 2017, pourtant déjà devenu international A, il retourne avec les espoirs pour le Championnat d'Europe de la catégorie, que l'Allemagne remporte.

Avec la sélection A[modifier | modifier le code]

Le , Serge Gnabry honore sa première sélection avec l'équipe d'Allemagne A face à Saint-Marin (0-8). Il se fait remarquer en inscrivant un triplé. Pas retenu dans le groupe qui jouera le Mondial 2018, il est l'un des joueurs qui a tiré le plus profit du fiasco de la Mannschaft lors de la Coupe du monde 2018, car Joachim Löw va décider de faire le ménage dans l'équipe et se tourner vers la nouvelle génération dont fait partie Serge Gnabry.

En , alors qu'il n'avait plus disputé de match en équipe nationale depuis près de deux ans, Serge Gnabry retrouve la Mannschaft à l'occasion d'un match face à la France dans le cadre de la Ligue des nations (défaite 2-1)[20].

Après ses onze premières capes internationales, Serge Gnabry compte déjà dix buts inscrits dont cinq lors des quatre derniers matchs[16]. Pour le dernier match des éliminatoires de l'Euro 2020 contre l'Irlande du Nord, il réalise un nouveau triplé et termine co-meilleur buteur du groupe C avec l'Allemagne. Il totalise alors treize buts en autant de sélection.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[modifier | modifier le code]

Statistiques de Serge Gnabry au 27 octobre 2020
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe de l'UEFA Drapeau : Allemagne Allemagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 1 0 0 - - - 2 0 0 - - - C1 1 0 0 - - - - - - 4 0 0
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 9 1 0 2 0 1 1 0 0 - - - C1 2 0 0 - - - - - - 14 1 1
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League - - - - - - - - - - - - C1 - - - - - - - - - 0 0 0
Sous-total 10 1 0 2 0 1 3 0 0 - - - - 3 0 0 - - - - - - 18 1 1
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre West Bromwich Albion (prêt) Premier League 1 0 0 - - - 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 3 0 0
Sous-total 1 0 0 - - - 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 3 0 0
2016-2017 Drapeau de l'Allemagne Werder Brême Bundesliga 27 11 1 - - - - - - - - - - - - - - - - 2 3 0 29 14 1
Sous-total 27 11 1 - - - - - - - - - - - - - - - - 2 3 0 29 14 1
2017-2018 Drapeau de l'Allemagne TSG 1899 Hoffenheim (prêt) Bundesliga 22 10 5 1 0 0 - - - - - - C1+C3 2+1 0 0 - - - - - - 26 10 5
Sous-total 22 10 5 1 0 0 - - - - - - - 3 0 0 - - - - - - 26 10 5
2018-2019 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 30 10 5 5 3 0 - - - - - - C1 7 0 1 - - - 6 4 2 48 17 8
2019-2020 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 31 12 10 5 2 1 - - - - - - C1 10 9 2 - - - 5 6 2 51 29 15
2020-2021 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 4 3 0 0 0 0 - - - 1 0 0 C1 1 0 0 1 0 0 2 1 0 9 4 0
Sous-total 65 25 15 10 5 1 - - - 1 0 0 - 18 9 3 1 0 0 13 11 4 108 50 23
Total sur la carrière 126 47 21 13 5 2 5 0 0 1 0 0 - 24 9 3 1 0 0 15 14 4 185 75 30

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Gnabry (2e à g.) et l'Allemagne pendant les tirs-au-buts en finale des JO 2016.

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Allemagne Bayern Munich

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Drapeau : Allemagne Allemagne espoir

Drapeau : Allemagne Allemagne Olympique

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Arsenal youngster who could be better than Fabregas, talksport.co.uk, 27 mars 2012.
  2. Son père est déclaré ex-footballeur professionnel à tort pendant des années
  3. a et b « Serge Gnabry: le végan qui veut tout dévorer avec le Bayern », sur courrier-picard.fr, (consulté le 21 novembre 2019)
  4. a b c d e et f « Bayern Munich: crack annoncé puis flop à arsenal, Gnabry explose enfin », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 4 novembre 2019)
  5. (en) 2011/12 Player Review: Serge Gnabry, arsenal.com, 14 juin 2012.
  6. (en) Gnabry signs first professional contract « Copie archivée » (version du 2 août 2012 sur l'Internet Archive), arsenal.com, 31 juillet 2012.
  7. (en) Friendly : FC Cologne 0-4 Arsenal « Copie archivée » (version du 22 octobre 2012 sur l'Internet Archive), arsenal.com, 12 août 2012.
  8. (en) Arsenal 6-1 Coventry City report, arsenal.com, 26 septembre 2012.
  9. (en) Norwich 1-0 Arsenal report, arsenal.com, 20 octobre 2012.
  10. Fiche match Arsenal 0-2 Schalke 04, francefootball.fr, 24 octobre 2012.
  11. « Gnabry prêté à WBA », sur lequipe.fr, .
  12. « Quand Gnabry n'avait pas le niveau pour jouer à West Bromwich », sur sofoot.com,
  13. « Serge Gnabry transféré au Werder Brême », sur lequipe.fr, .
  14. « Serge Gnabry (Werder) rejoint le Bayern Munich », sur lequipe.fr, .
  15. « Serge Gnabry (Bayern Munich) prêté à Hoffenheim », sur lequipe.fr, .
  16. a et b « La statistique incroyable de Serge Gnabry », sur onzemondial.com,
  17. « Ligue des champions : le quadruplé de Serge Gnabry est le premier depuis 2015 », sur lequipe.fr, .
  18. LDC : Le Bayern bat Chelsea grâce à un grand Serge Gnabry, dw.com, 26 février 2020, par Ali Farhat
  19. Bayern Munich - Serge Gnabry récupère le numéro 7 de Franck Ribéry, www.goal.com, 31 août 2020.
  20. (en) Matthias Arnhold, « Germany - International Results - Details 2010-2019 », sur www.rsssf.com,
  21. (de) « Serge Gnabry vom FC Bayern München ist Spieler des Monats Oktober », sur www.bundesliga.com/ (consulté le 19 novembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]