Ange Postecoglou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ange Postecoglou
Image illustrative de l'article Ange Postecoglou
Ange Postecoglou en 2017.
Biographie
Nom Angelos Postecoglou
Nationalité Drapeau de Grèce Grec
Drapeau d'Australie Australien
Nat. sportive Drapeau d'Australie Australien
Naissance (52 ans)
Lieu Athènes (Grèce)
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1978-1983 Drapeau : Australie South Melbourne
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1984-1993 Drapeau : Australie South Melbourne 193 (19)
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
1986-1988 Drapeau : Australie Australie 004 0(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1996-2000 Drapeau : Australie South Melbourne 127 (68v 27n 32d)
2000-2005 Drapeau : Australie Australie -17 ans
2000-2007 Drapeau : Australie Australie -20 ans
2008 Drapeau : Grèce Panachaïkí
2009-2012 Drapeau : Australie Brisbane Roar 084 (42v 24n 18d)
2012-2013 Drapeau : Australie Melbourne Victory 032 (15v 07n 10d)
2013-2017 Drapeau : Australie Australie 049 (22v 12n 15d)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Angelos Postecoglou, dit Ange Postecoglou, né le à Athènes en Grèce, est un footballeur international australien reconverti en entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Ange Postecoglou est né à Athènes en Grèce. Après que son père Dimitris, a perdu son entreprise après le coup d'État grec de 1967, sa famille émigre en Australie par bateau en 1970 à l'âge de cinq ans, et il grandit à Melbourne[1]. Lors de ses premières années, il joue au football australien[2] et est un supporter du Carlton FC en AFL[3].

Débuts et fin au South Melbourne FC (1984-1993)[modifier | modifier le code]

Ange Postecoglou rejoint le club à l'âge de neuf ans. Avec le South Melbourne FC, il fait ses débuts en 1984, et inscrit 19 buts en 193 rencontres. En 1993, il prend sa retraite de footballeur. Il remporte deux titres de champion d'Australie en 1984, puis en 1990-91, ce dernier en tant que capitaine.

L’équipe d'Australie (1986-1988)[modifier | modifier le code]

Avec les moins de 20 ans, il participe à la Coupe du monde des moins de 20 ans 1985, compétition organisée en Union soviétique. Lors du mondial junior, il joue trois matchs. L'Australie est éliminée au 1er tour[4].

Au total, il compte quatre sélections en équipe d'Australie entre 1986 et 1988[5].

Il est convoqué pour la première fois pour un match amical contre la Tchécoslovaquie le 3 août 1986, lors d'un match nul de 1-1[6]. Il reçoit sa dernière sélection le 16 octobre 1988 contre la Nouvelle-Zélande (victoire 2-0)[7].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

South Melbourne FC (1996-2000)[modifier | modifier le code]

Ange Postecoglou est l'entraîneur du South Melbourne FC de 1996 jusqu'en 2000. Il remporte deux titres consécutifs du NSL en 1997-98, puis en 1998-99 et au titre de champion d'Océanie 1999, ce qui a qualifié le club pour la Coupe du monde des clubs 2000. À la fin de la saison 1999-2000, il quitte le club.

Équipe d'Australie U17 et U20 (2000-2007)[modifier | modifier le code]

Entre 2000 et 2007, il est le sélectionneur national australien des moins de 17 ans et des moins de 20 ans.

Avec les moins de 17 ans, il remporte trois championnats d'Océanie des moins de 17 ans en 2001, 2003 et 2005. Puis, il participes à trois coupes du monde des moins de 17 ans en 2001 (Quart de finale), 2003 (1er tour) et 2005 (1er tour).

Avec les moins de 20 ans, il remporte trois championnats d'Océanie des moins de 20 ans en 2001, 2002 et 2005. Puis, il participes à trois coupes du monde des moins de 20 ans en 2001 (Huitième de finale), 2003 (Huitième de finale) et 2005 (1er tour).

Le 5 février 2007, il est remplacé par Steve O'Connor, après que l'Australie ne se soit pas qualifiée pour la Coupe du monde des moins de 20 ans de 2007.

Panachaïkí (2008)[modifier | modifier le code]

En mars 2008, il est nommé entraîneur du club grec du Panachaïkí en Gámma Ethnikí. Puis, en décembre 2008, il est renvoyé de son poste d'entraîneur[8].

Brisbane Roar puis Melbourne Victory (2009-2013)[modifier | modifier le code]

Le 16 octobre 2009, il est nommé entraîneur du Brisbane Roar en A-League, et signe un contrat de 3 ans[9].

Le 24 avril 2012, il annoncé sa démission du club de Brisbane Roar. Il quitte le Roar après deux ans et demi, au cours desquels il a mené le club à deux championnats consécutifs de la A-League, et une qualification consécutive pour la Ligue des champions de l'AFC[10].

Le 26 avril 2012, il signe un contrat de 3 ans avec le Melbourne Victory en A-League[11]. Au début de saison 2013-14, il est sollicitée pour prendre les rênes de l'équipe d'Australie. Il quitte donc le club le 31 octobre 2013.

Sélectionneur de l'équipe d'Australie (2013-2017)[modifier | modifier le code]

Ange Postecoglou est nommé sélectionneur de l'Australie le 23 octobre 2013, et signe un contrat de cinq ans, remplaçant l'allemand Holger Osieck, limogé après des défaites successives de 6-0 contre le Brésil et la France[12],[13]. Le 19 novembre, pour sa première sortie sur le banc, l'équipe gagne 1-0 contre le Costa Rica, grâce à un but de Tim Cahill[14].

Le premier tour du Mondial 2014 au Brésil se déroule très mal. Trois défaites contre le Chili (1-3), les Pays-Bas (2-3) et l'Espagne (0-3). L'Australie est éliminé au 1er tour.

Tête de série du groupe A du tournoi en compagnie de la Corée du Sud, le Koweït et Oman, l'Australie remporte facilement ses deux premiers matches 4-1 et 4-0 face au Koweït et Oman respectivement avant de s'incliner 0-1 contre la Corée du Sud. En quarts de finale, elle hérite de la Chine qu'elle bat 2-0 avec un doublé de Tim Cahill. En demi-finales elle rencontre les Émirats arabes unis, et s'impose sur le même score de 2-0.

Qualifiée pour la finale pour la deuxième fois d'affilée (depuis sa défaite quatre ans plus tôt face au Japon), l'Australie retrouve les Guerriers Taeguk de la Corée du Sud et prend sa revanche sur sa défaite au 1er tour face à ce même adversaire en s'imposant 2-1 a.p. (buts de Luongo et Troisi) alors que les Coréens avaient marqué le but de l'égalisation à la dernière minute du temps réglementaire. L'Australie devient le premier pays au monde à être sacré champion continental avec deux confédérations différentes.

Puis, les Australiens participe à la Coupe des confédérations 2017 en Russie. L'Australie est éliminé au 1er tour après une défaite contre l'Allemagne (2-3), et deux matchs nuls contre le Cameroun (1-1) et le Chili (1-1).

Lors du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, l'Australie termine 1er du groupe B, et se qualifie pour la Coupe d'Asie de 2019, et aussi pour le troisième tour. Puis, lors du troisième tour, l'Australie termine 3e du groupe B.

Lors du quatrième tour, l'Australie remporte contre la Syrie, 3e du groupe A, en matchs aller-retour de barrage (1-1, 2ap-1)[15], puis affronte le 4e de la zone CONCACAF, le Honduras lors du barrage intercontinental (0-0, 3-1)[16]. L'Australie se qualifie pour le Mondial 2018 en Russie[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraineur[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Élu meilleur entraîneur de la National Soccer League en 1998
  • Élu meilleur entraîneur de l'A-League en 2011
  • Élu entraîneur asiatique de l'année en 2015

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'entraîneur d'Ange Postecoglou au 17 novembre 2017[18]
Club Début Fin Résultats
M V N D V. %
Drapeau : Australie South Melbourne FC 127 68 27 32 53,5
Drapeau : Grèce Panachaïkí
Drapeau : Australie Brisbane Roar 84 42 24 18 50,0
Drapeau : Australie Melbourne Victory 32 15 7 10 46,9
Drapeau : Australie Australie 49 22 12 15 44,9
Total 292 147 70 75 50,3

Références[modifier | modifier le code]