Thriller (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thriller
Description de l'image Thrillerlog.png.
Single de Michael Jackson
extrait de l'album Thriller
Face A Thriller
Face B Things I Do For You (The Jacksons version live)
Enregistré avril - novembre 1982
Los Angeles, Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée

5:57 (version (album )

3 :42 (version single)

( Radio Edit ) 5 : 11
Genre Disco-funk[1], post-disco
Format 45 tours, maxi 45 tours, CD single
Auteur-compositeur Rod Temperton
Producteur Quincy Jones
Label Epic Records
Classement n°4 Billboard Hot 100 (États-Unis)
n°1 SNEP (France)

Singles de Michael Jackson

Pistes de Thriller

Thriller (prononcé : [θɹɪlə(ɹ)]) est une chanson interprétée par Michael Jackson, avec la participation de Vincent Price, écrite et composée par Rod Temperton. Parue l'année précédente sur l'album Thriller, elle est le dernier single à en être extrait et sort le [2],[3].

Le clip de Thriller est quant à lui réalisé par John Landis. Il fut le premier clip annoncé comme une « World Premiere »[4] sur MTV et a été diffusé la première fois le . Digne d'un court métrage[5], il est considéré comme le vidéoclip le plus célèbre, révolutionnant l'histoire de la musique, ainsi que comme un phénomène de la pop culture et un hymne d'Halloween. Grâce à son succès et à ceux de Billie Jean et Beat it sortis quelques mois plus tôt, Michael Jackson est devenu le premier artiste afro-américain à être autant diffusé sur MTV et a permis l'ouverture de la chaîne aux artistes noirs.

Composition[modifier | modifier le code]

Rod Temperton, déjà auteur de plusieurs titres sur l'album Off the Wall (1979) de Michael Jackson, écrit et compose une chanson sous le nom de « Starlight ». Une démo fut même enregistrée sous ce titre[6]. Puis, l'idée du thème évolua pour donner ce qui allait s'appeler « Thriller », à savoir un titre racontant une histoire effrayante. Rod Temperton s'inspira de la chanson This Place Hotel des Jacksons[7] afin de créer univers musical centré sur la peur, avec notamment des effets sonores inhabituels[8] (bruit de porte qui grince, cri de loup, rire sarcastique, etc.). Les paroles de la narration (spoken word) de Vincent Price ont été écrites juste avant la session d'enregistrement en quelques minutes. Plusieurs couplets de cette narration ont été amputés lors du mixage final mais on peut les entendre dans l'édition spéciale de 2001 de l'album Thriller.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Thriller (Edit) – 3:42
  2. Things I Do for You (Live) – 3:31
  • 12" single (33 tours)[9]
  1. Thriller – 5:57
  2. Thriller (Instrumental) – 5:57
  • 12" maxi (maxi 45 tours)[9]
  1. Thriller – 5:57
  2. Thriller (Remixed Short Version) – 4:05
  3. Things I Do for You (Live) – 3:31
  1. Thriller - 4:08
  2. Human Nature - 3:47
  1. Thriller (Remixed Short Version) – 4:08
  2. Can't Get Outta the Rain – 4:09
  1. Michael Jackson's Thriller (Video) – 13:40
  2. Thriller (Remixed Short Version) – 4:09
  3. Thriller (Album Version) – 5:58
  • Téléchargement
  1. Thriller (Steve Aoki Midnight Hour Remix) – 5:02

Crédits[modifier | modifier le code]

En tournée[modifier | modifier le code]

Titre phare de l'artiste, Thriller a été interprété lors des trois tournées en solo de Michael Jackson : Bad World Tour, Dangerous World Tour et HIStory World Tour. Le titre était également planifié pour la tournée This Is It, accompagné d'une nouvelle version du clip en 3D.

Lors de l'interprétation de la chanson sur scène, la chorégraphie du clip était reprise. Michael Jackson enfilait à un moment un masque de loup-garou afin de signifier sa transformation en monstre. Par ailleurs, des danseurs déguisés en zombies apparaissaient à la fin et mettaient Michael Jackson dans un cercueil qui était enflammé ou transpercé de lames acérées (selon la tournée) puis disparaissait.

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Reconnu pour avoir transformé le vidéoclip en une forme d'art visuel à part entière, le clip de Thriller, la Bibliothèque du Congrès a décrit Thriller comme « le clip le plus célèbre de tous les temps », et celui-ci a été nommé plus grand clip de tous les temps par diverses publications et sondages de lecteurs. En 2009, il est devenu le premier vidéoclip intronisé au National Film Registry en raison de son « importante valeur culturelle, historique ou esthétique ». Son succès a également renforcé Michael Jackson dans son statut d'icône de la culture pop[13]

Production[modifier | modifier le code]

Au milieu de l'année 1983, les ventes de l'album commençait à décroître. Michael Jackson, soucieux de cette baisse, contacta Walter Yetnikoff et Larry Stessel chez CBS Records afin de concevoir un plan pour que le disque retrouve une dynamique de vente. Frank DiLeo, manager de Jackson, suggéra de sortir le titre Thriller en single accompagné d'une nouveau clip.

Alors que CBS Records ne voulait accorder que 100 000 dollars pour le tournage du clip, Landis prévoit un budget de 900 000 $ pour élaborer les chorégraphies, les maquillages, les répétitions, et tourner le film, soit le clip le plus cher de l’histoire de la musique pour l'époque[14].

Pour aider à financer la production, le producteur de Landis, George Folsey Jr, a suggéré de faire un making-of documentaire (Making Michael Jackson's Thriller) qui, combiné avec la vidéo Thriller, produirait un film d'environ une heure qui pourrait être vendu à la télévision[15]. Le making-of fut réalisé par Jerry Kramer. Making Michael Jackson's Thriller devint à sa sortie la vidéo musicale la plus vendue (9,5 millions d’exemplaires) et participa à l'essor de la VHS[14].

Résumé[modifier | modifier le code]

Mettant en scène des morts-vivants, Michael Jackson fait figurer en introduction une phrase d'introduction, statuant que le clip ne fait en aucune façon la promotion de l'occultisme.

Dans les années 1950, Michael Jackson et une jeune femme - jouée par Ola Ray - manquent d'essence et leur voiture s'arrête dans une zone boisée. Ils marchent dans la forêt et Michael lui demande d'être sa petite amie. Elle accepte. Il l'avertit qu'il n'est pas comme les autres, se transforme en loup-garou et l'attaque.

Dans le présent, on s'aperçoit que cette histoire n'était qu'un film projeté au cinéma et regardé par les mêmes protagonistes. Ces derniers quittent le cinéma et dans la rue, Michael[16] taquine son amie en interprétant les paroles de la chanson Thriller. Puis, la musique s'arrête et dans un cimetière voisin, des morts-vivants sortent de leurs tombes. Le couple se trouve bientôt cerné par ces créatures et Michael devient un zombie. La musique redémarre et commence alors une séquence de danse de Michael Jackson avec les zombies.

Michael et les zombies poursuivent ensuite Ola Ray dans une maison abandonnée. Elle crie et se réveille, réalisant que c'était un cauchemar. Michael la rassure et la prend par le bras, mais se tourne dans un dernier plan vers la caméra et sourit, révélant ses yeux jaunes de loup-garou avec en fond sonore le rire diabolique de Vincent Price.

Reprises[modifier | modifier le code]

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1983–1984) Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[17] 4
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[18] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre VRT Top 30)[19] 1
Drapeau du Canada Canada (50 Singles)[20] 3
Drapeau du Canada Canada (Adult Contemporary)[21] 9
Drapeau du Canada Canada (CHUM)[22] 1
Drapeau de l'Espagne Espagne (AFYVE)[23] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Adult Contemporary)[24] 24
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[24] 4
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[25] 4
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Black Singles)[24] 3
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Dance Club Play)[24] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[26] 1
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[27] 4
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[28] 29
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RMNZ)[29] 6
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[30] 3
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[31] 4
Drapeau de la Pologne Pologne (Classements Singles)[32] 7
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[33] 10
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[34] 20
Classement (2005–2006) Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[17] 55
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[35] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[36] 35
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Digital Songs)[24] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Ringtones)[24] 5
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[27] 8
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[37] 5
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[38] 34
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[39] 43
Classement (2007) Meilleure
position
Drapeau du Canada Canada (Hot Canadian Digital Singles)[24] 7
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[40] 20
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[33] 57
Classement (2008) Meilleure
position
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[41] 55
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[42] 13
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[33] 35
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[43] 53
Classement (2009) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[44] 9
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[45] 3
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[46] 5
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Back Catalogue Singles)[47] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Back Catalogue Singles)[48] 1
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[49] 25
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[50] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot RingMasters)[24] 1
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[51] 11
Drapeau de la France France (SNEP)[52] 56
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[53] 2
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[54] 7
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RMNZ)[55] 12
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[56] 9
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[33] 12
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[57] 10
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[58] 3
Classement (2010) Meilleure
position
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[59] 12
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[33] 68
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[60] 68
Classement (2012) Meilleure
position
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Digital Songs)[24] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot RingMasters)[24] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[61] 143
Drapeau du Japon Japon (Japan Hot 100 Singles)[24] 93
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[27] 30
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[33] 49
Classement (2013) Meilleure
position
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Back Catalogue Singles)[62] 13
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Back Catalogue Singles)[63] 9
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[24] 4
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Digital Songs)[24] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot R&B/Hip-Hop Songs)[24] 3
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot RingMasters)[24] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[64] 159
Drapeau du Japon Japon (Japan Hot 100 Singles)[24] 92
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[33] 48

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1984) Position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[65] 17
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[66] 26
Drapeau du Canada Canada (Top 100 Singles)[67] 31
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[68] 78
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[69] 48
Classement (2009) Position
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[70] 67
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[71] 81

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Ventes certifiées
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[72] Disque de platine 2 × Platine 140 000
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA) (Digital)[73] Disque d'or Or 3 472 000[74]
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA) (Mastertone)[73] Disque d'or Or 500 000
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA)[73] Disque de platine Platine 1 000 000
Drapeau de la France France (SNEP)[75] Disque de platine Platine 1 000 000
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[76] Disque d'or Or 15 000
Drapeau du Mexique Mexique (AMPROFON)[77] Disque d'or Or 30 000
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[78] Disque de platine Platine 600 000

Divers[modifier | modifier le code]

  • Une référence à Thriller est présente dans l'une des attractions phares du parc « Zombillénium » dans la BD éponyme d'Arthur de Pins.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jel Jones, Michael Jackson, the King of Pop : The Big Picture : the Music! the Man! the Legend! the Interviews : an Anthology, Amber Books Publishing, , 321 p. (ISBN 978-0-9749779-0-4, lire en ligne), p. 6
  2. https://talkrhyme.com/michael-jackson-thriller/ Thriller
  3. Yves Gautier, Michael Jackson : De l'autre côté du miroir, Editions Publibook, , 99 p. (ISBN 978-2-7483-0766-5, lire en ligne), p. 48
  4. « Première Mondiale ».
  5. Durée inédite de quatorze minutes et budget de près d'un million de dollars
  6. « Michael Jackson Thriller STARLIGHT Demo 1982 Thriller era (HQ) Rare » [vidéo], sur YouTube (consulté le )
  7. Écrite et composée par Michael Jackson pour l'album Triumph (1980) et qui contenait des éléments sonores évoquant la peur.
  8. Bien que le procédé ait été déjà utilisé dans d'autres chansons comme Bogey Wail par Jack Hylton
  9. a b c d et e « Michael Jackson – Thriller (Chanson) », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le )
  10. Également éditée au Royaume-Uni en disque vinyle rouge.
  11. « Michael Jackson - Thriller / Human Nature » (consulté le )
  12. Il effectue également le cri du loup au début de la chanson. Les bruits de pas, quant à eux, sont assurés par Frank DiLeo (en) (1947-2011), un acteur qui deviendra deux ans plus tard le manager de Michael Jackson.
  13. Griffin, « The "Thriller" Diaries », Vanity Fair, (consulté le )
  14. a et b Jeremie Maire, « Ce jour-là… Michael Jackson révolutionna le clip avec Thriller », sur vanityfair.fr, .
  15. Hebblethwaite, « How Michael Jackson's Thriller changed music videos for ever », the Guardian, (consulté le )
  16. La veste rouge de Jackson fut conçue par l'épouse de John Landis, Deborah Nadoolman Landis.
  17. a et b (en) bulion, « Forum - ARIA Charts: Special Occasion Charts – CHART POSITIONS PRE 1989, part 2 », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le )
  18. (nl) Ultratop.be – Michael Jackson – Thriller. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 29 août 2013.
  19. (nl) « Thriller – MICHAEL JACKSON », sur Top30-2.radio2.be, VRT (consulté le ) : « Hoogste notering in de top 30 : 1 »
  20. (en) « Top Singles – Volume 40, No. 1, March 10 1984 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le )
  21. (en) « Adult Contemporary - Volume 40, No. 4, March 31 1984 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le )
  22. (en) « CHART NUMBER 1414 – Saturday, February 11, 1984 » (version du 7 novembre 2006 sur l'Internet Archive), sur 1050chum.com,
  23. (es) enri, « Forum – General – I have Spanish chart archive! », sur Spanishcharts.com, Hung Medien (consulté le )
  24. a b c d e f g h i j k l m n o et p (en) « Thriller – Awards », sur AllMusic, Rovi Corporation (consulté le )
  25. (en) « CASH BOX Top 100 Singles – Week ending MARCH 10, 1984 » (version du 30 septembre 2012 sur l'Internet Archive), sur Cashboxmagazine.com,
  26. « Toutes les Chansons N° 1 des Années 80 », sur InfoDisc.fr, Dominic DURAND / InfoDisc, (consulté le )
  27. a b et c (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le )
  28. (it) « Indice per Interprete: J », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le )
  29. (en) Charts.org.nz – Michael Jackson – Thriller. RMNZ. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  30. (nl) Nederlandse Top 40 – Michael Jackson - Thriller search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 29 août 2013.
  31. (nl) Dutchcharts.nl – Michael Jackson – Thriller. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  32. (pl) « THRILLER – Michael Jackson », sur LP3.polskieradio.pl, Nowe Media, Polskie Radio S.A. (consulté le )
  33. a b c d e f et g (en) « Michael Jackson », sur Officialcharts.com (consulté le )
  34. (en) Swedishcharts.com – Michael Jackson – Thriller. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  35. (en) Spanishcharts.com – Michael Jackson – Thriller. Canciones Top 50. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  36. Lescharts.com – Michael Jackson – Thriller. SNEP. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  37. (en) Italiancharts.com – Michael Jackson – Thriller. Top Digital Download. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  38. (nl) Dutchcharts.nl – Michael Jackson – Thriller. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  39. (en) Swisscharts.com – Michael Jackson – Thriller. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  40. (en) Spanishcharts.com – Michael Jackson – Thriller. Canciones Top 50. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  41. (de) Austrian-charts.com – Michael Jackson – Thriller. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  42. (en) Norwegiancharts.com – Michael Jackson – Thriller. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  43. (en) Swisscharts.com – Michael Jackson – Thriller. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  44. (de) Musicline.de – Michael Jackson. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 29 août 2013.
  45. (en) Australian-charts.com – Michael Jackson – Thriller. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  46. (de) Austrian-charts.com – Michael Jackson – Thriller. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  47. « 50 Back Catalogue Singles – 07/11/2009 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch (consulté le )
  48. « 50 Back Catalogue Singles – 05/09/2009 », sur Ultratop.be/fr, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch (consulté le )
  49. (da) Danishcharts.com – Michael Jackson – Thriller. Tracklisten. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  50. (en) Spanishcharts.com – Michael Jackson – Thriller. Canciones Top 50. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  51. (en) Finnishcharts.com – Michael Jackson – Thriller. Suomen virallinen lista. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  52. Lescharts.com – Michael Jackson – Thriller. SNEP. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  53. (en) Italiancharts.com – Michael Jackson – Thriller. Top Digital Download. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  54. (en) Norwegiancharts.com – Michael Jackson – Thriller. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  55. (en) Charts.org.nz – Michael Jackson – Thriller. RMNZ. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  56. (nl) Dutchcharts.nl – Michael Jackson – Thriller. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  57. (en) Swedishcharts.com – Michael Jackson – Thriller. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  58. (en) Swisscharts.com – Michael Jackson – Thriller. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  59. (en) Spanishcharts.com – Michael Jackson – Thriller. Canciones Top 50. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  60. (en) Swisscharts.com – Michael Jackson – Thriller. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  61. Lescharts.com – Michael Jackson – Thriller. SNEP. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  62. « 50 Back Catalogue Singles – 09/11/2013 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch (consulté le )
  63. « 50 Back Catalogue Singles – 09/11/2013 », sur Ultratop.be/fr, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch (consulté le )
  64. Lescharts.com – Michael Jackson – Thriller. SNEP. Hung Medien. Consulté le 29 août 2013.
  65. (en) BigKev, « Forum - ARIA Charts: Special Occasion Charts – Top 100 End of Year AMR Charts – 1980s », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le )
  66. (nl) « Jaaroverzichten 1984 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le )
  67. (en) « Top Singles – Volume 41, No. 17, January 05 1985 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le )
  68. (en) « Billboard Top 100 – 1984 », sur Longboredsurfer.com, The Longbored Surfer (consulté le )
  69. (en) « The CASH BOX Year-End Charts: 1984 » (version du 30 septembre 2012 sur l'Internet Archive), sur Cashboxmagazine.com,
  70. (it) « I singoli più venduti del 2009 », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le )
  71. (de) « Schweizer Jahreshitparade 2009 », sur Hitparade.ch, Hung Medien (consulté le )
  72. (en) « ARIA Charts – Accreditations – 2012 Singles », sur Aria.com (consulté le )
  73. a b et c (en) « RIAA – Gold & Platinum Searchable Database – Thriller », sur RIAA.com (consulté le )
  74. (en) Paul Grein, « Chart Watch: Eminem & The Fab Four », sur Music.yahoo.com, (consulté le )
  75. « Les Singles de Platine », sur InfoDisc.fr, Dominic DURAND / InfoDisc, (consulté le )
  76. (it) « Certificaaioni – Archivio », sur Fimi.it (consulté le ) NB : Cliquer sur "Online", entrer "Michael Jackson" dans "Artista" puis cliquer sur "Avvia la ricerca"
  77. (es) « Certificaciones 1999 », sur Facebook, AMPROFON (consulté le )
  78. (en) « Certified Awards », sur Bpi.co.uk (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]