Thompson Twins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un groupe de musique
Cet article est une ébauche concernant un groupe de musique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Thompson Twins
Description de cette image, également commentée ci-après

Alannah Currie et Joe Leeway, 1984

Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical New wave, synthpop
Années actives 1977-1993
Labels Tee Records
Arista Records
Warner Bros. Records
Site officiel http://thompsontwinstombailey.co.uk/home.html
Composition du groupe
Anciens membres Tom Bailey
Joe Leeway
Alannah Currie
Pete Dodd
John Roog
Jon Podgorski
Andrew Edge
Chris Bell
Jane Shorter
Matthew Seligman

Thompson Twins est un groupe new wave britannique formé en 1977 et séparé en 1993. Son nom est une référence aux personnages Dupond et Dupont créés par Hergé qui sont appelés Thomson and Thompson en version anglaise.

Il connaît son heure de gloire durant les années 1980, notamment au Royaume-Uni et aux États-Unis où la formation anglaise bénéficiait d'une grande renommée, avec ses titres phares Love On Your Side, Lies, Hold Me Now, Doctor! Doctor!, You Take Me Up et Lay Your Hands On Me.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

À sa formation en 1977, le groupe est un quatuor composé de Tom Bailey au chant et à la basse, Pete Dodd et John Roog aux guitares et Jon Podgorski à la batterie. Le style musical est à ce moment-là post punk, il évolura ensuite vers la new wave. Après des changements au poste de batteur, où se succèdent Andrew Edge et Chris Bell, le groupe enregistre en avril 1980 son premier single Squares and Triangles, suivi en septembre 1980 par She's in Love with Mystery.

En 1981, la formation est augmentée de deux membres : Joe Leeway, aux percussions, et Jane Shorter, au saxophone. Le premier album A Product of ... (Participation) est publié au mois de juin. Peu après, de nouveaux changements de personnels interviennent avec le départ de Jane Shorter, remplacée par Alannah Currie, et l'arrivée de l'ancien bassiste de The Soft Boys, Matthew Seligman. Le chanteur Tom Bailey abandonne en effet la basse au profit de la guitare et des claviers et laisse Joe Leeway assurer le chant principal sur quelques morceaux. La formation, qui compte alors sept membres, enregistre son second album Set qui sort en février 1982. Il contient la chanson In the Name of Love qui devient le premier succès du groupe, en particulier Outre-Atlantique avec une première place dans le classement des diffusions en discothèque aux États-Unis, le Hot Dance Club Play[1].

Les Thompson Twins connaissent ensuite un important changement, avec la réduction du groupe à un trio (Tom Bailey, Joe Leeway et Alannah Currie) et une orientation musicale davantage synthpop. En 1983 sort le troisième album, Quick Step & Side Kick (commercialisé sous le titre Side Kick aux États-Unis), produit par Alex Sadkin, qui est un franc succès, notamment au Royaume-Uni (2e dans les charts) et aux États-Unis (34e dans le Billboard 200)[2],[3]. Le groupe confirme son succès l'année suivante avec la sortie de l'album Into the Gap (no 1 en Grande-Bretagne et 10e du Billboard 200) et les tubes Hold Me Now, Doctor! Doctor!, You Take Me Up, qui en sont extraits.

En 1985, le succès est encore au rendez-vous avec l'album Here's to Future Days, produit par Nile Rodgers et les singles Lay Your Hands on Me, Don't Mess with Doctor Dream et King for a Day. Le groupe participe au Live Aid, interprétant notamment un titre avec Madonna.

Il est à noter que durant cette période, le groupe avait enrolé pour la scène le batteur Boris Williams (de 1982 à 1984) et le clavier Roger O'Donnell (de 1983 à 1985), ces deux musiciens se retrouveront plus tard au sein de The Cure[4].

Avec le départ de Joe Leeway en 1986, Thompson Twins se résume au duo Tom Bailey / Alannah Currie. L'album Close to The Bone sorti en 1987 marque le début d'un déclin commercial. Deux autres albums voient le jour, Big Trash en 1989 et Queer en 1991, avant que le duo, désirant changer d'orientation musicale, ne mette fin à l'aventure Thompson Twins en 1993. Bailey et Currie continuent cependant à travailler ensemble, associé à un troisième musicien, Keith Fernley, en formant Babble, projet electronica indie dance. Deux albums sont produits, The Stone (1994) et Ether (1996), puis le groupe se sépare.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • A Product of ... (Participation) (1981)
  • Set (1982)
  • Quick Step & Side Kick (1983)
  • Into the Gap (1984)
  • Here's to Future Days (1985)
  • Close to the Bone (1987)
  • Big Trash (1989)
  • Queer (1991)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Thompson Twins Awards, Allmusic
  2. (en)Thompson Twins dans les charts britanniques officiels
  3. (en)Thompson Twins dans le Billboard 200
  4. (en)Tour Program 84 Thompson Twins

Liens externes[modifier | modifier le code]