The Queen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Queen (homonymie).
The Queen
Titre québécois Sa Majesté la Reine
Titre original The Queen
Réalisation Stephen Frears
Scénario Peter Morgan
Acteurs principaux
Sociétés de production Miramax Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 99 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Queen ou Sa Majesté la Reine au Québec est un film franco-britannique de Stephen Frears, sorti en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce film raconte les coulisses des rapports entre la reine Élisabeth II et le Premier ministre britannique Tony Blair, montrant leurs rapports de force dans les jours qui suivirent la mort de Diana, princesse de Galles, pour aboutir à un compromis politique sur la manière de traiter son décès, la famille royale britannique ne souhaitant pas que les obsèques revêtent un caractère national et officiel, tandis que Tony Blair avait la volonté de répondre à la demande du peuple britannique, qui réclamait des funérailles solennelles.

Un drame médiatique[modifier | modifier le code]

Par son mariage, Diana Spencer était devenue une star médiatique, célébrée partout : sa jeunesse, l'éclat de sa beauté, les enfants royaux représentaient tout ce que les mères de famille enviaient. Après son divorce, en 1996, Diana sut parfaitement utiliser les médias pour régler ses comptes avec la famille royale et se transformer en icône mondiale en se montrant aux côtés des plus démunis. Pour tous, elle était devenue « la Princesse du peuple » (People's Princess). Sa mort, accidentelle et spectaculaire provoqua un véritable séisme dans l'opinion publique britannique, dont la reine, en séjour à Balmoral en Écosse ne se rendit pas compte : des tonnes de bouquets de fleurs s'entassaient tous les jours devant le palais de Buckingham et des foules entières, en larmes, passaient la nuit devant ses portes, attendant une réaction de la reine.

qui devient une crise politique[modifier | modifier le code]

Malgré les interventions répétées du Premier ministre Tony Blair, et du prince de Galles, dans un premier temps, la reine soutenue par le prince Philip, considère que Diana n'appartient plus à la famille royale et que ses obsèques, privées, ne concernent que la famille Spencer. Elle ne manque pas de remettre Tony Blair à sa place en lui rappelant son rang.

Pour marquer le sentiment de la reine, le cinéaste représente une scène dans laquelle la reine éprouve un sentiment de sympathie pour un grand cerf menacé par des chasseurs ; quand l'animal est finalement abattu, elle éprouve le besoin d'aller l'admirer mort, dans ce qui ressemble à une visite mortuaire, alors qu'elle n'éprouve rien pour la mort de Diana[non pertinent].

Cependant, la reine continue de regarder la télévision et semble désormais impressionnée par les réactions de colère du peuple : pas de drapeau en berne à Buckingham, absence de la reine, indifférence manifeste, etc. Sur la demande très ferme de Tony Blair, qui lui communique un sondage par lequel 24 % des Britanniques demandaient l'abolition de la monarchie, la reine se rend alors compte de son erreur et rentre immédiatement à Londres. De son côté, Tony Blair doit affronter ses conseillers, plutôt hostiles à la famille royale et sa femme, Cherie Blair, républicaine convaincue, qui traite la famille royale de « bande de parasites inutiles »

gagnée par Tony Blair et la reine[modifier | modifier le code]

Dès son retour, la reine se rend immédiatement devant la foule qui, surprise, la reçoit avec une certaine froideur ; puis, par de simples mots, elle retourne les gens présents en sa faveur ; enfin, son intervention télévisée, par laquelle elle s'adresse au peuple « en tant que reine et grand-mère », pour rendre hommage à Diana, achève sa reconquête de l'opinion. Quant à Tony Blair, il prend la défense de la Reine en affrontant durement son entourage. La crise politique née de la mort de Diana était bien surmontée. Deux mois plus tard, au cours d'un entretien, les deux protagonistes tirent chacun les leçons de la crise : Tony Blair félicite la reine pour son regain de popularité, tandis que la reine lui répond la même chose, tout en le mettant en garde contre les brusques retournements d'opinion, imprévisibles.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

The Queen a été intégralement tourné en extérieur, dans les Highlands en Écosse, à Londres et dans le manoir de Halton House dans le Buckinghamshire, en Angleterre, figurant la propriété royale qu'est le château de Balmoral, mais aussi à Waddesdon Manor.

L'acteur Michael Sheen, qui tient le rôle de Tony Blair, avait déjà interprété ce même rôle pour le réalisateur Stephen Frears, dans un téléfilm de 2003, The Deal.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Interviews et commentaires[modifier | modifier le code]

Chroniques et critiques[modifier | modifier le code]