Terre et Peuple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Terre et peuple)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Terre et Peuple
Présentation
Président Pierre Vial, Christophe Bordon, Pierre Giglio
Fondation 1994 (lancée en )
Positionnement Extrême droite[1]
Idéologie Racialisme[1]
Nationalisme
Nouvelle Droite
Populisme
Identitarisme néopaien
Ethno-différencialisme
Couleurs Bleu, Blanc, Rouge
Site web terreetpeuple.com

Terre et Peuple (T&P) est une association française fondée par l'historien médiéviste Pierre Vial en novembre 1994. Elle est lancée officiellement en avril 1995 avec un bureau composé outre de Vial, de Christophe Bordon de la Nouvelle Droite et de Pierre Giglio, issu lui du Front national. Prônant des réflexions métapolitiques qui en ont fait une structure proche de la mouvance identitaire, au point de prendre sa place dans la mouvance dite « identitaire », elle se réclame du paganisme, des « identités enracinées » et revendique l'héritage intellectuel de la Révolution conservatrice allemande, particulièrement de sa mouvance dite völkisch[2]. Terre et Peuple entend essentiellement agir au niveau culturel et ne participe pas aux élections.

Description[modifier | modifier le code]

Militants de Terre et Peuple.

Terre et Peuple se présente comme une association métapolitique identitaire. Elle se donne pour but de réaffirmer les racines, notamment païennes et celtiques, des peuples européens. Selon le site d'extrême gauche belge RésistanceS, Terre & Peuple véhiculerait un racisme biologique comparable à celui du national-socialisme[3]. Pour d'autres analystes, si ce lien entre néonazisme et néo-paganisme est réducteur, l'association présente tout du moins un racisme sous-jacent adossé à une apologie de la violence[4].

Parmi les personnalités membres ou proches de T&P, on peut citer :, Jean Haudry, Gabriele Adinolfi, Pierre Krebs, Robert Steuckers, Philippe Baillet[5] ou encore les animateurs de la revue Réfléchir et agir[réf. nécessaire]. Elle a aussi bénéficié du soutien de Jean-Claude Valla, de Jean Mabire, de Guillaume Faye, de Maurice Rollet et de Robert Dun, aujourd'hui décédés.

Chaque année, Terre et Peuple organise son université d'été, les « Journées du Soleil » qui réunit une quarantaine de personnes[6]. Terre et Peuple faisait partie de l'Union de la droite nationale.

Les membres de Terre & Peuple sont organisés en "bannières", recoupant les régions françaises[7]

Revue[modifier | modifier le code]

L'association Terre et Peuple publie une revue, Terre et Peuple Magazine (jusqu'en 2003: Terre et Peuple - La Revue[8]) du même nom depuis 1999 à Forcalquier, à raison de quatre numéros par an. Le numéro 79 a paru au printemps 2019[9]. La revue traite principalement de sujets politiques, sociaux, culturels, historiques et de questions de spiritualité.

L'association dispose aussi d'une maison d'édition, Les Éditions de la Forêt, qui publie essentiellement des travaux consacrés au paganisme et aux Indo-européens, et des romans[10]. Le siège est lui aussi à Forcalquier.

Les "Tables rondes"[modifier | modifier le code]

Depuis 1995, Terre et Peuple organise chaque année une "Table ronde", c'est-à-dire une suite de conférences, et d'une exposition de nombreux stands. Ces événements sont devenus une sorte de rendez-vous annuel pour nombre de mouvements, associations, libraires, artistes et artisans de la mouvance identitaire d'obédience antichrétienne [11].

La 23e édition, en novembre 2018 à Rungis, était intitulée "Les Blancs ont-ils un avenir?". Pierre Vial, Pierre Krebs et Guillaume Faye y ont notamment pris la parole[12]. À noter que le national-catholique Yvan Benedetti y a aussi participé en tant qu'orateur, malgré le caractère fondamentalement antichrétien de l'association[13].


Ramifications européennes[modifier | modifier le code]

En Belgique, le mouvement a des liens avec le GRECE belge dirigé par Georges Hupin[3], et doté de l'organe Renaissance européenne.

En Espagne, « Tierra y Pueblo » est présente depuis 2002. Il existe une branche portugaise, Terra e Povo, qui fait paraître une revue du même nom depuis 2008[14].

Des "bannières" (sections) existeraient en Suisse, en Allemagne, en Belgique et au Québec[15].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Laurent de Boissieu, « Terre et Peuple (TP) », France Politique,‎ (lire en ligne)
  2. « Quand les Gaulois sont dans la peine », REFLEXes, 7 février 2009.
  3. a et b « Pierre Vial, gourou de Terre et Peuple », sur resistances.be, (consulté le 27 avril 2014)
  4. Léa Ducré, « Les deux visages du néopaganisme français », Le Monde des Religions,‎ (lire en ligne, consulté le 18 avril 2019).
  5. Baillet, Philippe., De la confrérie des bons Aryens à la nef des fous : pour dire adieu à la droite radicale française : précédé de trois textes d'Adriano Romualdi traduits de l'italien et annotés par Philippe Baillet (ISBN 9782913612693 et 2913612695, OCLC 1043880064, lire en ligne)
  6. communiqué de Terre et Peuple publié le 29 mai 2013
  7. « Terre & Peuple en France », sur Le journal de bord des bannières de Terre et Peuple, (consulté le 19 avril 2019)
  8. « Terre et Peuple Magazine - Terre et Peuple - Résistance Identitaire Européenne », sur www.terreetpeuple.com (consulté le 18 avril 2019)
  9. « Terre et Peuple Magazine - Terre et Peuple - Résistance Identitaire Européenne », sur www.terreetpeuple.com (consulté le 15 avril 2019)
  10. « Histoire - Les Editions de la Foret », sur www.leseditionsdelaforet.com (consulté le 18 avril 2019)
  11. « Terre et Peuple en quelques repères - Terre et Peuple - Résistance Identitaire Européenne », sur www.terreetpeuple.com (consulté le 15 avril 2019)
  12. « 2018 - XXIII ° Table Ronde de Terre et Peuple - Terre et Peuple - Résistance Identitaire Européenne », sur www.terreetpeuple.com (consulté le 15 avril 2019)
  13. « XXIIIème Table Ronde de Terre et Peuple. Intervention d'Yvan Benedetti, porte-parole du Parti nationaliste français - Terre et Peuple - Résistance Identitaire Européenne », sur www.terreetpeuple.com (consulté le 15 avril 2019)
  14. « Terra e Povo », sur terraepovo.blogspot.com (consulté le 19 avril 2019)
  15. « Terre et Peuple dans nos Provinces - Terre et Peuple - Résistance Identitaire Européenne », sur www.terreetpeuple.com (consulté le 19 avril 2019)