Pierre Krebs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krebs.

Pierre Krebs est un essayiste français, rattaché au courant de la Nouvelle Droite, né en 1946 à Alger.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié la philosophie et le droit à l’université de Montpellier et le journalisme à l’École supérieure de journalisme de Paris, puis la sociologie et la science politique à la Sorbonne. S'étant installé en Allemagne, il a ensuite étudié à l'université de Göttingen, puis a été conférencier à l'université de Cassel. En 1992, il a soutenu une thèse de doctorat en littérature française, portant sur « Paul Valéry face à Richard Wagner » à l'université Paris XII.

Au milieu des années 1960, il a été militant du courant « national-européiste » avec Dominique Venner, en participant au Mouvement nationaliste du progrès puis animant le Rassemblement européen de la liberté dans le Languedoc. Il a ensuite été l'un des fondateurs du GRECE (« Nouvelle Droite »), et a participé à la revue Éléments.

En 1980, il a fondé le Thule-Seminar (« Séminaire Thulé »), un cercle de Nouvelle Droite situé à Kassel en Allemagne dont il est toujours membre aujourd'hui. Il a surtout publié en allemand.

Thèses[modifier | modifier le code]

Dans son livre Combat pour l'essentiel, il dénonce les fondement idéologiques du multiculturalisme et développe un contre-modèle, celui de l'hétérogénéité des peuples[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

En français
  • Du plus loin des mots, Paris, Éditions Saint-Germain-des-Prés, « La Poésie, la vie », 1978.
  • Paul Valéry face à Richard Wagner. Mesure de la proximité, étendue de la fascination, enverguré du désespoir, Peter Lang, 2000.
  • Combat pour l'essentiel, Pan-Europa, 2002.
En allemand
  • Das unvergängliche Erbe: Alternativen zum Prinzip der Gleichheit, Grabert, 1981.
  • Die europäische Wiedergeburt : Aufruf zur Selbstbesinnung, Grabert-Verlag, 1982.
  • Strategie der kulturellen Revolution, Burkhart Wecke, 1987.
  • Mut zur Identität: Alternativen zum Prinzip der Gleichheit, VGFK, 1988.
  • Das Thule-Seminar: Geistesgegenwart der Zukunft in der Morgenröte des Ethnos, Weeck, 1994.
  • Im Kampf um das Wesen, Weecke, 1996.
  • Das Ahnenrad der Moderne: Ein Porträt des Verlages Ahnenrad der Moderne, Ahnenrad der Moderne, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Der Zeitgeist, Es geht um das Schicksal der Völker, par Eric Baumann, juillet 2009, p. 20.