Pierre Krebs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant français
image illustrant un journaliste image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un homme politique français et un journaliste français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krebs.

Pierre Krebs est un essayiste français, rattaché au courant de la Nouvelle Droite, né en 1946 à Alger.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié la philosophie et le droit à l’Université de Montpellier et le journalisme à l’École supérieure de journalisme de Paris, puis la sociologie et la science politique à la Sorbonne. S'étant installé en Allemagne, il a ensuite étudié à l'Université de Göttingen, puis a été conférencier à l'Université de Cassel. En 1992, il a soutenu une thèse de doctorat en littérature française, portant sur « Paul Valéry face à Richard Wagner » à l'Université Paris XII.

Au milieu des années 1960, il a été militant du courant « national-européiste » avec Dominique Venner, en participant au Mouvement nationaliste du progrès puis animant le Rassemblement européen de la liberté dans le Languedoc. Il a ensuite été l'un des fondateurs du GRECE (« Nouvelle Droite »), et a participé à la revue Éléments.

En 1980, il a fondé le Thule-Seminar (« Séminaire Thulé »), un cercle de Nouvelle Droite situé à Kassel en Allemagne dont il est toujours membre aujourd'hui. Il a surtout publié en allemand.

Thèses[modifier | modifier le code]

Dans son livre Combat pour l'essentiel, il dénonce les fondement idéologiques du multiculturalisme et développe un contre-modèle, celui de l'hétérogénéité des peuples[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

En français
  • Du plus loin des mots, Paris, Éditions Saint-Germain-des-Prés, « La Poésie, la vie », 1978.
  • Paul Valéry face à Richard Wagner. Mesure de la proximité, étendue de la fascination, enverguré du désespoir, Peter Lang, 2000.
  • Combat pour l'essentiel, Pan-Europa, 2002.
En allemand
  • Das unvergängliche Erbe: Alternativen zum Prinzip der Gleichheit, Grabert, 1981.
  • Die europäische Wiedergeburt : Aufruf zur Selbstbesinnung, Grabert-Verlag, 1982.
  • Strategie der kulturellen Revolution, Burkhart Wecke, 1987.
  • Mut zur Identität: Alternativen zum Prinzip der Gleichheit, VGFK, 1988.
  • Das Thule-Seminar: Geistesgegenwart der Zukunft in der Morgenröte des Ethnos, Weeck, 1994.
  • Im Kampf um das Wesen, Weecke, 1996.
  • Das Ahnenrad der Moderne: Ein Porträt des Verlages Ahnenrad der Moderne, Ahnenrad der Moderne, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Der Zeitgeist, Es geht um das Schicksal der Völker, par Eric Baumann, juillet 2009, p.20