Space Cowboys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Space Cowboys
Titre québécois Les pionniers de l'espace
Réalisation Clint Eastwood
Scénario Ken Kaufman
Howard Klausner
Musique Lennie Niehaus
Acteurs principaux
Sociétés de production Village Roadshow Pictures
Clipsal Films
Malpaso Productions
Mad Chance Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Australie Australie
Genre Drame
Durée 130 minutes
Sortie 2000


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Space Cowboys ou Les Pionniers de l'espace au Québec est un film américano-australien réalisé par Clint Eastwood et sorti en 2000.

Le film reçoit des critiques globalement positives et est un succès commercial.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Francis « Frank » D. Corvin, William « Hawk » Hawkins, Jerry O’Neill et Tank Sullivan furent les membres du projet Daedalus, le programme de test de l'U.S. Air Force pour l'exploration spatiale. Leur espoir de voyage dans l'espace s'est écroulé en 1958 avec la création de la NASA où l'équipe Daedalus est remplacée par un petit chimpanzé. Aujourd'hui retraités, ils négocient leur retour dans l'espace lorsqu'un vieux satellite de communication soviétique nommé Ikon, dans lequel se trouve un module de commande conçu par Frank Corvin, menace de s'écraser sur la Terre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende  : Version Française (VF) sur RS Doublage[4] et VoxoFilm[5] ; Version Québécoise (VQ)

Note : Le Blu-ray français contient le doublage québécois.

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Clint Eastwood a voulu ici rendre hommage à des pionniers de l'aviation moderne comme Chuck Yeager, qui n'ont pas pu participer à la conquête spatiale[6]. Le projet a été monté avec l'aide de la NASA, comme l'explique le réalisateur : « Je tenais à ce que le film soit parfaitement crédible. Nous avions besoin du concours actif de la NASA pour reproduire au mieux les circonstances exactes du lancement. C'est un processus complexe qui demande une planification rigoureuse et une excellente coordination. Sa simulation pour les besoins d'un tournage est sans doute encore un peu plus ardue, mais l'agence s'est donnée à fond. Le résultat m'a comblé[6]. »

L'intrigue s'inspire en partie de la mission Cosmos 954[réf. nécessaire].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Sean Connery, Warren Beatty et Jack Nicholson ont été envisagés pour les rôles respectifs de Jerry O'Neill, Frank Corvin et « Tank » Sullivan. Le rôle de a été proposé à Alun Armstrong, qui avait tourné sous la direction de Clint Eastwood dans Chasseur blanc, cœur noir (1990)[7].

Le film marque les débuts au cinéma de Jon Hamm, dans le rôle d'un jeune pilote[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en et dure 3 mois[8]. Des scènes sont tournées au centre spatial Lyndon B. Johnson à Houston, au centre spatial Kennedy de Merritt Island et sur la base de lancement de Cap Canaveral en Floride[8].

Les scènes d'intérieurs des cockpits, simulateurs de vol et le contrôle mission sont tournées aux Warner Brothers Burbank Studios à Burbank en Californie[8].

Pour créer l’apesanteur à l'écran, l'équipe du film a opté pour divers méthodes plutôt originales. Tommy Lee Jones explique : « Nous avons utilisé tous les trucs possibles et imaginables. On nous a harnachés et accrochés au plafond, on nous a poussés sur des tabourets à roulettes, on a fait voler dans les airs divers objets suspendus à des filins translucides, etc. Tous ces procédés mécaniques, combinés à une abondance de mouvements de caméra, ont « fait la blague » dans 80 % des cas. » Pour le reste, l'équipe a eu recours aux effets spéciaux numériques d'Industrial Light & Magic ainsi qu'à des modèles réduits[6].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques globalement positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 78% d'opinions favorables pour 119 critiques et une note moyenne de 6,7810[9]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 73100 pour 35 critiques[10].

En France, le film obtient une note moyenne de 45 sur le site Allociné, qui recense 28 titres de presse[11].

Box-office[modifier | modifier le code]

Space Cowboys est un succès commercial avec 128,9 millions de dollars de recettes mondiales, dont 90,5 millions rien qu'aux États-Unis, soit plus que le total des recettes des deux précédents films réalisés par Clint Eastwood : Les Pleins Pouvoirs et Jugé coupable[13].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[14]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À l'instar de Gravity, Space Cowboys n'est pas un film de science-fiction.
  2. a b et c (en)Space Cowboys - Box Office Mojo, consulté le 3 novembre 2013.
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. http://www.rsdoublage.com/film-3502-Space-Cowboys.html
  5. http://voxofilm.free.fr/vox_S/space_cowboys.htm
  6. a b c et d Secrets de tournage - Allociné
  7. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  8. a b et c Hughes, op. cit., p. 151.
  9. (en) « Space Cowboys (2000) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 15 novembre 2020)
  10. (en) « Space Cowboys Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 15 novembre 2020)
  11. « Space Cowboys - critiques presse », sur Allociné (consulté le 15 novembre 2020)
  12. Space Cowboys - JP's box-office
  13. Hughes, op. cit., p. 152.
  14. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]