Le Cas Richard Jewell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Cas Richard Jewell
Réalisation Clint Eastwood
Scénario Billy Ray
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Appian Way
Misher Films
Malpaso Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame biographique
Durée 129 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Cas Richard Jewell (Richard Jewell) est un film américain réalisé par Clint Eastwood, sorti en 2019[1]. Il s'inspire de l'histoire vraie de l'agent de sécurité Richard Jewell qui réussit à empêcher une attaque terroriste durant les Jeux olympiques d'été de 1996 avant d'en être à tort suspecté.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Richard Jewell a toujours voulu travailler pour les forces de police, qu'il admire. En juillet 1996, il fait partie de l'équipe chargée de la sécurité des Jeux olympiques d'été de 1996 d'Atlanta. Il est l'un des premiers à découvrir la présence d'une bombe dans le parc du Centenaire lors d'un concert. L'explosion fait deux victimes et une centaine de blessés. Mais l'intervention de Richard a sauvé de nombreuses vies. Très vite, les médias font de lui le héros. Mais quelques jours plus tard, la journaliste Kathy Scruggs de The Atlanta Journal-Constitution révèle que le FBI le suspecte finalement d'être le poseur de bombe, à l'instar d'un agent de sécurité qui avait posé une bombe dans un bus en marge des Jeux olympiques d'été de 1984 à Los Angeles. Richard devient alors l'homme le plus détesté du pays, au grand désespoir de sa mère Barbara « Bobi » Jewell. Richard contacte alors l'avocat Watson Bryant, rencontré dix ans auparavant, pour l'aider[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[4]

Production[modifier | modifier le code]

« On entend souvent parler de gens puissants qui se font accuser de choses et d’autres, mais ils ont de l’argent, ils font appel à un bon avocat et échappent aux poursuite. L’histoire de Richard Jewell m’a intéressé parce que c’était quelqu’un de normal, un monsieur tout-le-monde. Il n’a jamais été poursuivi, mais il a été largement persécuté. Les gens se sont empressés de l’accuser ; il n’a pas pu échapper à ces accusations et pendant longtemps il est resté trop naïf et idéaliste pour se rendre compte qu’il devait sauver sa peau. C’est pour cela que je voulais faire ce film, pour réhabiliter l’honneur de Richard. C’est un homme comme les autres, qui aspirait à devenir policier avant tout pour contribuer au progrès de l’humanité. Le jour où il a commis un acte héroïque, il l’a payé au prix fort et a été jeté en pâture aux lions. »

Clint Eastwood[5]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le scénario est écrit par Billy Ray, d'après un article de Marie Brenner (en) paru dans Vanity Fair en 1997. En 2014, Paul Greengrass est annoncé comme réalisateur[6]. David O. Russell est ensuite brièvement évoqué pour le remplacer[7]. En 2019, le projet est finalement repris par Clint Eastwood[8]. Leonardo DiCaprio et Jonah Hill ne sont alors impliqués qu'en tant que producteurs.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En 2014, Jonah Hill devait tenir le rôle de Richard Jewell, tandis que Leonardo DiCaprio devait jouer le rôle de son avocat[6]. Finalement, DiCaprio laisse le rôle de l'avocat à Sam Rockwell et le rôle principal revient à un acteur assez méconnu, Paul Walter Hauser. Pour se préparer au rôle, il a notamment pu rencontrer la mère de Richard Jewell ainsi que son avocat[5]. Comme il avait été prévu au moment ou Eastwood a repris le projet, Hill et DiCaprio finissent producteurs du film.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le à Atlanta[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques majoritairement positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 76% d'opinions favorables pour 266 critiques et une note moyenne de 6,7910[10]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 68100 pour 45 critiques[11]. En France, le site Allociné recense une moyenne de 4/5[12] pour 35 critiques presse.

Le portrait qui est fait de la journaliste Kathy Scruggs de l'Atlanta Journal-Constitution (AJC) fait polémique. Le film montre en effet la journaliste, décédée en 2001, proposer des rapports sexuels à un membre du FBI pour obtenir des informations sur l'enquête. La rédaction de l'AJC qualifie ce portrait de « choquant » et « faux »[13]. Plusieurs critiques accusent alors le film de sexisme[14],[15].

Box-office[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis et au Canada, le film sort en même temps que Jumanji: Next Level et Black Christmas avec des prévisions de recettes estimées à 10 millions de dollars, avec 2 502 copies, pour son week-end d'ouverture[16]. Cependant, le premier jour, le film n'engrange que 1,6 million de dollars[3]. Il s'agit de l'un des pires démarrages d'un film avec autant de salles[17] et du pire démarrage pour un film de Clint Eastwood depuis Bronco Billy (1980)[18].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
22 345 542 $[19] en cours
Drapeau de la France France 773 799 entrées[20],[21] 3 (en cours)

Monde Total mondial 44 297 524 $[19] en cours

Distinctions[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Notes On The Season: End Of Emmy Race Morphing Into Beginning Of Oscar Campaigns par Pete Hammond le sur le site Deadline.com
  2. Le Cas Richard Jewell sur Allociné
  3. a et b (en) Anthony D'Alessandro, « ‘Jumanji: The Next Level’ Advancing To $51M+ Opening; ‘Richard Jewell’ & ‘Black Christmas’ Earn Lumps Of Coal », Deadline Hollywood, (consulté le 14 décembre 2019)
  4. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage Québec (consulté le 25 décembre 2019).
  5. a et b Secrets de tournage - Allociné
  6. a et b « Leonardo DiCaprio et Jonah Hill réunis chez Paul Greengrass ? », sur Allociné, (consulté le 15 juillet 2019)
  7. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  8. « Clint Eastwood : après La Mule, une histoire vraie liée au terrorisme ? », sur Allociné, (consulté le 15 juillet 2019)
  9. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  10. (en) « Richard Jewell (2019) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 21 février 2020)
  11. (en) « Richard Jewell Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 18 février 2020)
  12. « Le Cas Richard Jewell », sur Allociné (consulté le 29 février 2020).
  13. Belga, « Portrait "choquant" et "faux": polémique autour du dernier film de Clint Eastwood, "Le Cas Richard Jewell" », sur rtbf.be, (consulté le 25 mars 2020).
  14. Lisa Trichès, « Réussi ou accusé de sexisme : ce que pense la critique américaine du “Cas Richard Jewell”, le nouveau film de Clint Eastwood », sur lesinrocks.com, Les Inrockuptibles, (consulté le 25 mars 2020).
  15. Eponine Le Galliot, « Polémique autour du “Cas Richard Jewell” : Olivia Wilde prend la parole », sur lesinrocks.com, Les Inrockuptibles, (consulté le 25 mars 2020).
  16. (en) Rebecca Rubin, « Can ‘Jumanji’ Sequel Achieve Next-Level Box Office Success? », Variety, (consulté le 12 décembre 2019)
  17. (en) « 'Jumanji 2' Roars to $60M Opening While A24's 'Uncut Gems' Delivers Studio Record Debut », sur Box Office Mojo (consulté le 15 décembre 2020)
  18. (en) Rebecca Rubin, « Clint Eastwood suffers worst opening in four decades with ‘Richard Jewell’ », sur chicagotribune.com (consulté le 17 décembre 2019)
  19. a et b (en) « Richard Jewell », sur Box Office Mojo (consulté le 14 mars 2020)
  20. « Le Cas Richard Jewell », sur JP's Box-office (consulté le 17 mars 2020)
  21. « Box office hebdo - 27/02/2020 », sur Médiavision (consulté le 17 mars 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]