Scott Glenn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glenn.
Scott Glenn
Description de cette image, également commentée ci-après

Scott Glenn au 10e festival du film de TriBeCa

Nom de naissance Theodore Scott Glenn
Naissance (76 ans)
Pittsburgh, Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables Apocalypse Now
Urban Cowboy
L'Étoffe des héros
La Forteresse noire
Silverado
Man on Fire
À la poursuite d'Octobre Rouge
Le Silence des agneaux

Scott Glenn est un acteur américain, né le à Pittsburgh.

il est surtout connu pour son rôle du capitaine Richard Colby, dans le film Apocalypse Now (1979) de Francis Ford Coppola et celui de l'astronaute Alan Shepard, dans le film L'Étoffe des héros, de Philip Kaufman (1983).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Theodore Scott Glenn naît à Pittsburgh en Pennsylvanie. Il est le fils d'Elizabeth et de Theodore Glenn, un homme d'affaires[1]. Il est d'origine irlandaise et amérindienne[2].

Son enfance est marquée par la scarlatine, qui aurait dû le laisser boiteux. Sa détermination lui permet d'en sortir sans séquelle. Après avoir été diplômé de la Pittsburgh High School, il entre au prestigieux Collège de William et Mary.

Après la faculté, Scott Glenn s'engage pendant trois ans dans le Corps des Marines. Il devient ensuite reporter criminel au Kenosha Evening News pendant cinq mois. Il tente de devenir écrivain mais peine à écrire de bons dialogues. Pour s'améliorer, il décide de prendre des cours de théâtre à New York, où nait sa vocation d'acteur et où il découvre les arts martiaux.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1965, il fait ses débuts à Broadway dans The Impossible Years. En 1966, il rejoint la classe d'acteurs de George Morrisson (le célèbre George Morrison Studio) et intègre le fameux Actors Studio.

Après des passages dans des séries télévisées et au théâtre, le réalisateur James Bridges lui offre son premier rôle au cinéma dans The Baby Maker en 1970. Il s'installe à Los Angeles, mais n'apprécie pas du tout la vie californienne.

Bien qu'il côtoie ensuite de grands réalisateurs comme Robert Altman (Nashville, 1975) ou Francis Ford Coppola (Apocalypse Now, 1979), sa carrière ne démarre pas vraiment. Pendant le tournage d'Apocalypse Now, il passe plusieurs semaines aux Philippines et s'intègre à la tribu des Ifugao. Dans le film de Coppola, il incarnait le soldat Colby, envoyé par la CIA, avant le soldat Villard, pour tuer le colonel Kurtz, mais qui se ralliera à sa cause . On ne le voit que en deux plans dans le film, dont un plan est visible lors de l'arrivée de Villard au camp de Kurtz. Dans le film, les scènes de Scott Glenn ne sont pas présentes, Coppola ayant choisi de ne pas les mettre dans le film, car les scènes étaient trop violentes, ou compromettantes pour l'image de la CIA, ou des états-Unis d' Amérique. Coppola présentera peut-être les scènes de Scott Glenn, si il décide de monter en série de plus de 5 heures pour la télévision, son film, Apocalypse Now, avec des scènes inédites avec Kurtz.

En 1978, il quitte la Californie et se retire avec sa famille dans l'Idaho. Il oublie le métier d'acteur et devient barman. Deux ans plus tard, James Bridges le recontacte pour le drame Urban Cowboy où il interprète Wes, le rival de John Travolta. Scott Glenn obtient alors la reconnaissance du public et de ses pairs.

Il multiplie alors les tournages et les genres : l'épouvante avec La Forteresse noire de Michael Mann (1983), le western avec Silverado de Lawrence Kasdan (1985) ou encore des drames comme L'Étoffe des héros de Philip Kaufman (1983) (où il incarne l'astronaute Alan Shepard) ou La Rivière de Mark Rydell (1984).

En 1987, Élie Chouraqui lui offre le premier rôle de son film Man on Fire. Le rôle sera repris par Denzel Washington dans le remake américain du même nom de Tony Scott, en 2004.

Au début des années 90, il joue dans de grosses productions comme À la poursuite d'Octobre Rouge de John McTiernan (1990) et surtout dans Le Silence des agneaux de Jonathan Demme (1991), où il incarne Jack Crawford, un profiler du FBI. Il continue dans le même registre avec Backdraft de Ron Howard (1991), Les Pleins Pouvoirs de Clint Eastwood (1997) et Vertical Limit de Martin Campbell (2000).

Souvent abonné aux seconds rôles, il alterne entre blockbusters et films indépendants : Virgin Suicides de Sofia Coppola (1999), Training Day d'Antoine Fuqua (2001), Écrire pour exister de Richard LaGravenese (2007), La Vengeance dans la peau de Paul Greengrass (2007).

En 2008, Oliver Stone lui confie le rôle de Donald Rumsfeld (secrétaire à la Défense de 2001 à 2006) pour W. : L'Improbable Président, film biographique sur l'ascension au pouvoir de George W. Bush, joué par Josh Brolin.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1968, il se marie à Carol Schwartz avec laquelle il a deux filles : Dakota Ann Glenn, femme de lettres, et Rio Elizabeth Glenn, actrice. Il vit dans l'Idaho, avec sa femme, où il a emménagé peu après le tournage d'Apocalypse Now[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]