James Bridges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bridges.
James Bridges
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
Los AngelesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

James Bridges est un scénariste, réalisateur et producteur américain né le à Paris, Arkansas (États-Unis), mort le à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Bridges a passé son enfance à Paris (Arkansas)[1]. À partir de 1958, il a vécu en couple avec l'acteur Jack Larson. Remarqué par le producteur Norman Lloyd, Bridges fait ses débuts de scénariste avec la série télévisée Alfred Hitchcock présente[2]. L'un des épisodes de cette série, An Unlocked Window, lui vaut le prix Edgar 1966 de l'association des Mystery Writers of America pour le meilleur épisode dans une série télévisée.

Simultanément, Bridges enchaîne les scénarios de plusieurs films remarquables : The Baby Maker, La Chasse aux diplômes, September 30, 1955, Le syndrome chinois, Urban Cowboy, Mike's Murder, Perfect et Les Feux de la nuit. Bridges sera le Pygmalion de l'actrice Debra Winger.[réf. nécessaire]

En 1990, on lui diagnostique un cancer de l'intestin. Il meurt à 57 ans d'une défaillance du foie à UCLA Medical Center le 6 juin 1993. Il est enterré au cimetière d'Oakwood dans sa ville natale de Paris (Arkansas)[1],[3],[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b D'après Eric Pace, « James Bridges, 57, a film-maker twice nominated for Oscars dies », New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. Cf. Susan King, « L.A. and Jack Larson », LA Times,‎ (lire en ligne)
  3. Cf. « Encyclopedia of Arkansas History and Culture », sur encyclopediaofarkansas.net (consulté le 29 août 2015)
  4. Cf. « Urban cowboy Helmer Bridges dies », sur variety.com, (consulté le 29 août 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]