Intrigue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Intrigue (homonymie).

L’intrigue, de l'italien intrigo[1], « complication, embrouillement, imbroglio ». L’intrigue d’un récit est l'ensemble des évènements et des faits qui constituent un récit. Dans une pièce de théâtre, l’intrigue est l’énonciation de l’histoire ou des événements qui vont se dérouler. C’est la combinaison des circonstances et des incidents qui forment le nœud même de l’action, qui la suspendent et menacent de l’arrêter ou de la détourner du but marqué, jusqu’à ce que le dénouement l’y ramène d’une façon inattendue et la précipite.

Étymologie[modifier | modifier le code]

  1. Le mot a longtemps été prononcé intrique. Au XVIIe siècle, Corneille écrit :

« ... Mais enfin ces pratiques
Vous peuvent engager en de fâcheux intriques, »

— Pierre Corneille, le Menteur, I, VI

La forme primitive du mot « intrigue » et son étymologie expliquent son sens en littérature : l’intrigue, dont le rôle est de susciter l'intérêt, d’éveiller la curiosité du lecteur (ou du spectateur) et de le tenir en haleine, trompe cette curiosité, l’excite pour mieux la satisfaire en opposant et en mettant en lutte des événements, des intérêts, des situations, et en enveloppant leur mêlée d’une savante dose d'obscurité d’où se dégagera plus tard la lumière.[interprétation personnelle]

Note[modifier | modifier le code]

  1. CNTRL http://www.cnrtl.fr/etymologie/intrigue

Source[modifier | modifier le code]

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 1070-1

Voir aussi[modifier | modifier le code]