La Forteresse noire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec La Forteresse du mal.
La Forteresse noire
Titre original The Keep
Réalisation Michael Mann
Scénario Michael Mann
Acteurs principaux
Sociétés de production Associated Capital
Capital Equipment Leasing
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Durée 96 minutes
Sortie 1983

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Forteresse noire (The Keep) est un film fantastique américain réalisé par Michael Mann, sorti en 1983. C'est une adaptation du roman du même nom de Francis Paul Wilson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Roumanie en avril 1941, une troupe de soldats allemands investit un petit village et prend possession de sa vieille forteresse bien que son gardien mette en garde l'officier commandant la troupe sur une présence surnaturelle en son sein.

Le bâtiment se présente selon une architecture inversée et semble, apparemment, plus protéger l'extérieur de son contenu, plutôt que de se protéger d'une intrusion. 108 croix en nickel sont accrochées sur les murs, à l'intérieur du bâtiment. Deux soldats, pensant qu'elles sont en argent, en détachent une, descellant ainsi une pierre du mur et libèrent une brume cachant une créature qui chaque nuit tuera des soldats en commençant par ceux qui ont descellé la pierre.

Une garnison composé de SS débarque en renfort, son chef, un officier sans scrupule, prend le commandement et reste persuadé que les morts allemands sont dues à des partisans locaux. Découvrant une mystérieuse inscription qui confirmerait son intuition, l'officier SS fait appel à un professeur juif infirme, le docteur Cuza, pour la traduire et le fait transférer, lui et sa fille depuis un camp d'extermination nazi.

Débarqués dans la forteresse avec sa fille, le Dr Cuza finit par pactiser avec la créature qui hante l'intérieur du bâtiment sans pouvoir en sortir. Le monstre qui se présente comme le Golem des légendes juives redonne force et vigueur au professeur fatigué et malade afin de gagner sa confiance et le manipuler. Le scientifique abusé, malgré les mise en garde du pope du village voisin, décide d'agir ainsi contre les troupes allemandes et apporte donc son soutien à un être maléfique qui a besoin de lui pour être libéré de cette forteresse.

En fait, tout au fond des sous-sols de cette sombre forteresse, se cache un talisman qui, par sa force magique, empêche la créature monstrueuse d'en sortir et celle-ci a besoin d'un simple mortel au cœur pur pour retirer cet objet du bâtiment, la libérant par cet effet. La créature a, d'ailleurs, exterminé tous les soldats et les SS installés dans la forteresse pour laisser le champ libre au professeur. Cuza va-t-il permettre la libération de ce démon, où est ce cette autre créature venue de loin, possédant d'étranges pouvoirs et installé dans l'auberge du village qui va intervenir en empêchant l'innommable de se répandre sur la Terre ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Producteurs associés : Richard Brams, Gavin MacFadyen et Theresa Curtin
Producteur délégué : Colin M. Brewer
Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la France France :
  • (fr) Mention CNC : tous publics (visa d'exploitation no 58613 délivré le 26 mars 1984)[2]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Second long métrage du réalisateur sorti au cinéma (après Le Solitaire avec James Caan), La Forteresse Noire est à l'origine une adaptation du roman du même nom signé Francis Paul Wilson et paru en France sous le titre Le Donjon (éd. Presses de la Cité)[3].

L'ambition de Michael Mann est de faire un film d'horreur ultra stylisé et philosophique qui exploite l'intrigue initiale pour livrer une parabole sur le mal absolu. Mais pour le réalisateur, l'aventure confinera au cauchemar. Un tournage interminable, entre les studios de Shepperton (pour les décors de la pièce principale du donjon) et le Pays de Galles, où le village roumain du film a été entièrement reconstitué au creux d'une carrière d'ardoise désaffectée. Il fait froid, il pleut et les prises de vue s'étalent sur un an, suite à d'innombrables problèmes techniques et à la maniaquerie de Michael Mann. Dans le Starfix hors série, tous les intervenants interviewés, de la comédienne Alberta Watson, qui incarne Eva, la fille de Cusa, au chef opérateur Alex Thompson (Excalibur), témoignent de l'âpreté de l'expérience.

Le superviseur des effets spéciaux visuels, Wally Veevers, décède pendant le tournage, ce qui entraînera des retards et des plans mal truqués.

Ce film fut remonté par les producteurs dans une version courte de 90 minutes rejetée par son réalisateur qui a monté un film initial de 3h30.

Musique[modifier | modifier le code]

The Keep
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Tangerine Dream
Sortie 1997
Enregistré 1983
Berlin[4]
Durée 60:06
Genre musique de film, musique électronique
Compositeur Edgar Froese, Chris Franke, Johannes Schmoelling

Comme pour Le Solitaire, la musique du film est composée par le groupe allemand Tangerine Dream. On retrouve par ailleurs Puer Natus Est Nobis composé par Thomas Tallis vers 1554. L'album n'a jamais été édité à grande échelle en raison de conflits avec le studio producteur du film. Ainsi, plusieurs Bootlegs ont été vendus par des fans du film et du groupe[5].

Liste des titres
No Titre Auteur(s) Durée
1. Puer Natus Est Nobis Thomas Tallis 3:09
2. Ancient Powerplant Edgar Froese 4:28
3. The Silver Seal Edgar Froese, Johannes Schmoelling 3:07
4. Voices from a Common Land Edgar Froese, Chris Franke, Johannes Schmoelling 4:06
5. Arx Allemand Edgar Froese 4:24
6. The Night in Romania Edgar Froese 3:15
7. Canzone Edgar Froese, Johannes Schmoelling 2:51
8. Sign in the Dark Edgar Froese 4:19
9. Weird Village Edgar Froese, Johannes Schmoelling 3:23
10. Love and Destiny Edgar Froese, Johannes Schmoelling 3:31
11. The Challenger's Arrival Edgar Froese 4:32
12. Supernatural Accomplice Edgar Froese 4:07
13. Parallel Worlds Edgar Froese, Johannes Schmoelling 4:29
14. Truth and Fiction Edgar Froese 2:52
15. Wardays Sunrise Edgar Froese 3:20
16. Heritage Survival Edgar Froese, Chris Franke, Johannes Schmoelling 4:13

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

La Forteresse noire rencontre un accueil négatif de la part de la critique des pays anglophones, recueillant 33% d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, basé sur douze commentaires collectés et une note moyenne de 4,1/10[6] et un score moyen de 14/100 sur le site Metacritic, basé sur cinq commentaires collectés[7].

Box-office[modifier | modifier le code]

La Forteresse noire est un échec commercial, totalisant seulement 4 218 594 $ de recettes sur le territoire américain[8], alors qu'il fut tourné pour un budget estimé à 6 millions[9]. En France, le film passe également inaperçu, puisqu'il ne parvient à qu'à réunir que 289 393 spectateurs[10].

Version DVD[modifier | modifier le code]

Il n'est jamais sorti en DVD, que ce soit en France ou ailleurs.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]