Greenland (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Greenland – Le Dernier Refuge
Titre québécois Groenland
Titre original Greenland
Réalisation Ric Roman Waugh
Scénario Chris Sparling
Musique David Buckley
Acteurs principaux
Sociétés de production STXfilms
Anton
Thunder Road
G-Base Film Production
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Catastrophe, Action
Durée 119 minutes
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Greenland – Le Dernier Refuge, ou Groenland au Canada francophone, (Greenland) est un film catastrophe américain réalisé par Ric Roman Waugh, sorti en 2020.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une famille se bat pour survivre alors qu'une comète tueuse de planète se dirige vers la Terre. John Garrity (Gerard Butler), sa femme Allison (Morena Baccarin) et son jeune fils Nathan (Roger Dale Floyd) font un voyage périlleux vers leur seul espoir de refuge. Au milieu de nouvelles terrifiantes sur les villes du monde entier rasées par les fragments de la comète, les Garrity vivent la meilleure et la pire expérience de l'humanité alors qu'ils luttent contre la panique et l'anarchie croissantes qui les entourent. Alors que le compte à rebours de l'apocalypse mondiale approche de zéro, leur incroyable périple culmine par un vol désespéré et de dernière minute vers un éventuel refuge.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Greenland
  • Titre français : Greenland – Le Dernier Refuge
  • Titre québécois : Groenland[1]
  • Réalisation : Ric Roman Waugh
  • Scénario : Chris Sparling
  • Direction artistique : Eric R. Johnson et Theresa Tindall
  • Décors : Clay A. Griffith
  • Costumes : Kelli Jones
  • Photographie : Dana Gonzales
  • Montage : Gabriel Fleming
  • Musique : David Buckley[2]
  • Producteurs : Gerard Butler, Basil Iwanyk, Sébastien Raybaud et Alan Siegel
  • Sociétés de production : STXfilms, Anton, Thunder Road et G-Base Film Production
  • Société de distribution : STX Entertainment (États-Unis), Elevation Pictures (Canada), Metropolitan FilmExport (France)
  • Budget : 35 000 000 - 45 000 000 $
  • Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur - 2.35:1
  • Genres : catastrophe, action
  • Durée : 119 minutes
  • Dates de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , Chris Evans rejoint le casting du film, avec Neill Blomkamp réalisant le film à partir d'un scénario de Chris Sparling. En , on annonce que Neill Blomkamp ne réaliserait plus le film. Le même mois, on révèle que Ric Roman Waugh réaliserait le film. Gerard Butler rejoint le casting du film, remplaçant respectivement Neill Blomkamp et Chris Evans, et Gerard Butler rejoint le film en tant que producteur sous sa bannière G-BASE Film Production. En , Morena Baccarin rejoint le casting du film. En , Scott Glenn, Andrew Bachelor et Roger Dale Floyd également rejoignent le casting. En , David Denman rejoint également le casting.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu dans l'État de Géorgie[3]. Il débute en et s'achève le de la même année à Atlanta, en Géorgie.

Les scènes d'extérieur au Groenland sont tournées dans le sud de l'Islande.

Accueil[modifier | modifier le code]

En , STX Entertainment acquiert les droits de distribution du film. Sa sortie en salles aux États-Unis est initialement prévue pour le , mais est reportée plusieurs fois en raison de la pandémie de COVID-19. Greenland sortira finalement en VOD le .

Box office

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 4 630 000 $ en cours 6
Monde Monde 31 100 000 $ en cours 6

Pour un budget de 45 000 000 $, le film ne réalise, 31 100 000 $, un véritable échec du cinéma. Cependant le film réalise tout de même des bons scores, pour un film sortant en salle dans seulement quelques pays et en pleine crise du Coronavirus. De plus le film est disponible en prime après sont rachat de plusieurs millions d'euros, ce qui permet la rentabilité quasi totale du film.

Critique[modifier | modifier le code]

Greenland
Score cumulé
SiteNote
Allociné2.9 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Journal du dimanche3.0 étoiles sur 5[4]
ÉcranLarge3.0 étoiles sur 5[5]
CinéSéries3.0 étoiles sur 5[6]

Selon le site Allociné, le film recense une moyenne des critiques presse de 2,95[7].

Pour Stéphanie Belpêche de l'hebdomadaire Le Journal du Dimanche, « Ce récit, qui évoque 2012 de Roland Emmerich (2009) et La Guerre des mondes de Steven Spielberg (2005), propose un spectacle de destruction massive jouissif, mais privilégie la psychologie des personnages en auscultant leurs réactions en situation de crise de façon réaliste. »[8]

Selon le site d'actualité cinématographique CinéSéries, « Course sans relâche pour une survie utopique, Greenland - Le dernier refuge est une bonne surprise estivale qui tient ses promesses malgré un air de déjà-vu. »[9]

Pour Geoffrey Crété du site EcranLarge, « Greenland ne réinvente pas la roue de l'apocalypse, et ne cherche pas à rivaliser avec les méga-blockbusters du genre. Il préfère ramasser le chaos autour des héros, dans une aventure simple, carrée, emballée avec efficacité, à défaut de grande inventivité ou folie. »[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]