La Vengeance dans la peau (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le roman initial, voir La Vengeance dans la peau.
La Vengeance dans la peau
Titre québécois La Vengeance dans la peau
Titre original The Bourne Ultimatum
Réalisation Paul Greengrass
Scénario Tony Gilroy
Scott Z. Burns
George Nolfi
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
The Kennedy/Marshall Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre espionnage
Durée 116 minutes
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Vengeance dans la peau (The Bourne Ultimatum) est un film américano-allemand réalisé par Paul Greengrass et sorti en 2007. Il fait partie de la série de films inspirée des romans de Robert Ludlum et débutée avec La Mémoire dans la peau en 2002. Bien qu'il s'agisse du troisième volet de la saga, l'histoire de La Vengeance dans la peau s'insère entre l'avant-dernière scène (celle où Bourne est à Moscou) et la dernière scène (Bourne appelant Landy sur son portable qui lui dévoile sa véritable identité) de La Mort dans la peau[1].

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Moscou. Après avoir neutralisé Kirill[2], Jason Bourne, blessé et ayant des flashbacks du moment où il a rejoint Treadstone, parvient à échapper à la police après s'être soigné et quitte la capitale russe. Six semaines plus tard, au siège de la CIA à Langley, Pamela Landy fait écouter l'enregistrement audio de la confession de Ward Abbott, l'ancien chef de Treadstone[2], au directeur Ezra Kramer. Au même moment, un journaliste britannique du Guardian, Simon Ross, se rend à Turin pour y rencontrer un informateur qui lui parle de Bourne et de l'opération Blackbriar, qui a succédé à Treadstone. La CIA se met à suivre Ross dès son retour à Londres, après que son appel téléphonique où il mentionne Blackbriar ait été détecté par l'agence grâce au système Echelon. Bourne se rend à Paris afin d'y informer Martin, le beau-frère de Marie Kreutz, de l'assassinat de cette dernière en Inde[2].

Bourne lit les articles de Ross et organise une rencontre avec le journaliste à la gare de Waterloo. Au lieu dit, Bourne remarque que Ross est suivi par des agents de la CIA et l'aide pendant un certain temps à leur échapper, avant que le journaliste, paniqué, ne se fasse assassiner par un atout de Blackbriar, Paz, en plein public, sur ordre du directeur des opérations spéciales, Noah Vosen. L'équipe de Vosen, assisté à contrecœur par Landy, analyse les notes de Ross et découvre que la source est Neil Daniels, un chef de station impliqué dans Treadstone et Blackbriar. Grâce au carnet de notes de Ross qu'il a récupéré après sa mort, Bourne découvre une adresse à Madrid, qui sert de couverture à la CIA. Lorsqu'il débarque, Bourne trouve les lieux vides. Vosen envoie des hommes pour retrouver Daniels, mais ils sont neutralisés par Bourne. Nicky Parsons, l'ancienne technicienne de Treadstone à Paris, arrive et décide d'aider Bourne à échapper à une unité de la CIA, tout en lui avouant que Daniels se trouve à Tanger avec des dossiers sur Blackbriar. Sur place, ils découvrent qu'un autre atout de Blackbriar, Desh, est chargé de tuer Daniels. Vosen apprend que Parsons utilise son accès d'autorisation officielle de la CIA afin de localiser Daniels et d'envoyer un faux message à Desh. Il décide également de faire éliminer Bourne et Parsons par Desh, ce que désapprouve fortement Landy. Bourne suit Desh, mais ne peut empêcher Daniels d'être tué par une bombe. Cependant, il parvient à neutraliser Desh avant qu'il n'essaie de tuer Nicky. Bourne décide d'envoyer Nicky, qui semble avoir des sentiments pour lui, en clandestinité pour sa sécurité. À la morgue de Tanger, Bourne examine le contenu de la mallette de Daniels et trouve l'adresse d'un bureau de la CIA à New York, où Vosen dirige Blackbriar.

Bourne se trouve à New York et appelle Landy sur son portable, qui lui révèle sa véritable identité, David Webb, ainsi que sa date de naissance[3]. Vosen intercepte l'appel. Landy reçoit un message de Bourne lui indiquant un endroit pour la rencontrer, tandis que Vosen, découvrant ce message, décide de la faire suivre par son équipe. Mais il s'agit d'une ruse de Bourne afin d'entrer dans le bureau de Vosen afin de voler dans un coffre-fort les documents classées de Blackbriar. Se rendant compte qu'il a été berné, Vosen envoie Paz à la chasse du fugitif, mais Bourne prend le dessus au cours d'une course-poursuite en voiture, puis décide d'épargner la vie de Paz, blessé.

Bourne arrive dans un immeuble située au 415 East 71st Street, en ayant compris le message codé de Landy concernant sa date de naissance. Il y retrouve Landy et lui confie les dossiers de Vosen avant d'aller à l'intérieur afin d'en finir. Vosen met en garde le docteur Albert Hirsch, qui a soumis Bourne à un traitement pour Treadstone et retrouve la trace de Landy. Il la suit, mais ne peut empêcher Landy de faxer les documents. Bourne retrouve Hirsch et se souvient qu'il s'est porté volontaire pour Treadstone. Toutefois, Bourne est pourchassé par Paz sur le toit, mais parvient à le convaincre de baisser son arme en répétant les derniers mots d'un atout de Treadstone sur ce que font les tueurs[4]. Vosen débarque et tire sur Bourne au moment où il saute dans l'East River.

Quelque temps plus tard, une enquête est ouverte suite aux révélations des documents de Blackbriar, qui conduit à l'arrestation de Hirsch et Vosen et sur la révélation de l'implication de Kramer. Nicky, qui regarde le journal télévisé parlant de cette affaire, apprend que le corps de Bourne n'a pas été retrouvé trois jours après les évènements. La jeune femme sourit, comprenant que Bourne est toujours en vie. En effet, Bourne a survécu à sa chute et s'échappe en nageant loin dans l'East River.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada :
Drapeau de la France France, Drapeau de la Belgique Belgique :

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[6] , Voxofilm[7] et AlloDoublage[8] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[9]

Production[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Freddy Rodríguez et Gael García Bernal étaient pressentis pour le rôle de Paz. Après leur refus, il est finalement revenu à Édgar Ramírez[1].

Tournage[modifier | modifier le code]

la gare londonienne gare de Waterloo, entre octobre 2006 et avril 2007

Le film a été tourné du à [10] aux Pinewood Studios et en extérieurs à Madrid, Paris, Turin, Tanger, New York (Kaufman Astoria Studios de Queens), Oxford et Londres (Renaissance Chancery Court Hotel pour la scène du restaurant newyorkais, Mepham Street, gare de Charing Cross et gare de Waterloo)[11].

Les scènes se déroulant à Moscou ont été tournées à la gare de Lichtenberg et sur la Platz der Vereinten Nationen (de) (place des Nations-Unies) à Berlin.

Le tournage de la scène de course poursuite en voiture dans les rues de New York a nécessité six semaines de tournage. Le New York City Police Department a cependant limité la vitesse à 35 miles/h (environ 57 km/h pour éviter tout accident lors du tournage[1]).

Musique[modifier | modifier le code]

The Bourne Ultimatum
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de John Powell
Sortie
Durée 54:59
Genre musique de film
Compositeur John Powell
Label Varèse Sarabande
Critique

Albums de John Powell

Bandes originales de Jason Bourne

La musique du film est composée par John Powell, déjà compositeur de la musique des deux films précédents. La chanson de Moby, Extreme Ways, qui servait de générique de fin aux deux premiers films, a été réenregistrée pour ce 3e film.

Liste des titres
  1. Six Weeks Ago – (4:31)
  2. Tangiers – (7:40)
  3. Thinking of Marie – (3:51)
  4. Assets and Targets – (7:18)
  5. Faces Without Names – (3:31)
  6. Waterloo – (10:38)
  7. Coming Home – (3:19)
  8. Man Versus Man – (5:46)
  9. Jason Is Reborn – (4:04)
  10. Extreme Ways (Bourne's Ultimatum) – (4:22) (interprété par Moby)

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[13] 442 824 138 $ 16
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada[13] 227 471 070 $ 16
Drapeau de la France France[14] 1 539 364 entrées 9
Drapeau de la Suisse Suisse[15] 84 883 entrées 2

À sa sortie, le film réalise le meilleur démarrage de toute l'histoire du box-office américain pour un mois d'août avec près de 72 millions de dollars de recettes. Il devance alors les 57 millions de Mission impossible 2 (2000) et Meurs un autre jour (2002) et ses 47 millions[1].

Saga Jason Bourne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jason Bourne.
  1. La Mémoire dans la peau (The Bourne Identity) de Doug Liman (2002)
  2. La Mort dans la peau (The Bourne Supremacy) de Paul Greengrass (2004)
  3. La Vengeance dans la peau (The Bourne Ultimatum) de Paul Greengrass (2007)
  4. Jason Bourne : L'Héritage (The Bourne Legacy) de Tony Gilroy (2012)
  5. Jason Bourne de Paul Greengrass (2016)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source et distinctions complètes : Internet Movie Database[16]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]