Saulvaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Meuse
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Meuse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Saulvaux
Vaux-la-Petite : le tilleul, la croix, le monument aux morts, l'église et l'entrée du « château ».
Vaux-la-Petite : le tilleul, la croix, le monument aux morts, l'église et l'entrée du « château ».
Blason de Saulvaux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Meuse
Arrondissement Commercy
Canton Vaucouleurs
Intercommunalité Communauté de communes de Void
Maire
Mandat
Patrice Leroux
2014-2020
Code postal 55500
Code commune 55472
Démographie
Population
municipale
114 hab. (2013)
Densité 5,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 33″ Nord 5° 28′ 45″ Est / 48.7091666667, 5.47916666667
Altitude 327 m (min. : 270 m) (max. : 402 m)
Superficie 22,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Saulvaux

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Saulvaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saulvaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saulvaux

Saulvaux est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (précédemment Lorraine). Elle est issue de la fusion-association, en 1973, de Saulx-en-Barrois avec Vaux-la-Grande et Vaux-la-Petite.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saulvaux est un petit village français, situé dans le département de la Meuse et la région de Lorraine. Saulvaux est situé à 10,1 km au sud-ouest de la sous-préfecture, Commercy, à 23,5 km au sud-est de la préfecture, Bar-le-Duc, à 11,5 km à l'est de Ligny-en-Barrois, et à 51 km à l'ouest de Nancy, à vol d'oiseau[1]. La commune est traversée au nord par la RN 4 qui relie Paris et Strasbourg.

La commune est proche du parc naturel régional de Lorraine.

Communes limitrophes de Saulvaux
Saint-Aubin-sur-Aire Chonville-Malaumont Commercy
Saint-Aubin-sur-Aire
Chanteraine
Saulvaux Ménil-la-Horgne
Méligny-le-Grand
Chanteraine Boviolles Méligny-le-Petit

Géologie et hydrographie[modifier | modifier le code]

Saulvaux est à une altitude moyenne de 327 mètres, à l'extrémité est du Bassin parisien et sur le plateau barrois, dont le sous-sol est constitué à cet endroit de calcaire jurassique.

L'Aire, affluent de rive droite de l'Aisne, prend sa source à la limite des communes de Saint-Aubin-sur-Aire et Saulvaux. Le ruisseau de Chonville prend sa source à la limite des communes de Saulvaux et Méligny-le-Grand, s'écoule vers le nord en prenant le nom d'Aviot puis de ruisseau de Saulx, et se jette dans la Meuse à Pont-sur-Meuse. Vers le sud un autre ruisseau traverse les villages de Vaux-la-Grande et Vaux-la-Petite, et se jette dans la Barboure, affluent de l'Ornain, à Boviolles. La partie nord de la commune, autour du village de Saulx, est donc située sur la ligne de partage des eaux entre les bassins de la Seine et de la Meuse, tandis que la partie sud appartient au bassin de la Seine.

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans l'ensemble de la Lorraine le climat à Saulvaux est de type océanique dégradé, c'est-à-dire avec des influences continentales assez marquées.

La station météorologique la plus proche de Saulvaux est celle de Saint-Dizier-Robinson à 40 km en Haute-Marne. On y observe des températures assez contrastées entre les saisons avec une différence entre les températures moyennes de janvier et août de 16 2 ° pour la période allant de 1961 à 1990[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la nouvelle commune fusionne ceux des anciennes communes de Saulx-en-Barrois d'une part, Vaux-la-Grande et Vaux-la-Petite d'autre part. Saulx vient du latin salix (saule) et Vaux de vallis (vallée).

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette localité fut donnée à l'église de Toul par Ricuin de Commercy en 1108.

Le village de Saulx est connu sous le nom de Saulx en Barrois en 1793 (il est alors inclus dans le canton de Saint-Aubin, district de Commercy), puis Saulx-en-Barrois en 1801 (canton de Void, arrondissement de Commercy)[3].

Le , les trois communes de Saulx-en-Barrois, Vaux-la-Grande et Vaux-la-Petite deviennent Saulvaux à la suite de leur fusion-association[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Saulvaux est située dans le canton de Vaucouleurs et a rejoint en 1993 la communauté de communes de Void qui en 2016 regroupe 24 communes et environ 6 500 habitants[5].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Gilles Etienne    
mars 2008 en cours Patrice Leroux    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1968, avant la fusion-association du 1er janvier 1973, la commune de Saulx-en-Barrois comptait 70 habitants, la commune de Vaux-la-Grande 52 et celle de Vaux-la-Petite 31[3].

En 2013, la commune comptait 114 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250 233 253 245 243 249 232 227 251
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
218 203 206 185 171 159 163 152 155
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
139 137 139 100 87 97 96 101 85
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
75 70 121 108 126 115 133 128 123
2013 - - - - - - - -
114 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est située dans l'académie de Nancy-Metz. L'école élémentaire la plus proche est à Saint-Aubin-sur-Aire[7].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • à Saulx-en-Barrois : église Saint-Christophe (1773) : chœur roman du XIIIe siècle.
  • à Vaux-la-Grande : l'église Saint-Martin, construite en 1840 et restaurée en 1900, a remplacé celle du XVIIIe siècle, ruinée en 1838.
  • à Vaux-la-Petite : église Saint-Julien du XIIIe siècle, restaurée au XVIIIe (répertoriée à l'Inventaire des Monuments Historiques)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saulvaux Blason Parti d'azur et d'argent, à deux épées posées en chevron renversé, de l'un en l'autre, surmontées d'un lion d'or armé et lampassé de gueules tenant un monde d'argent cintré et croisé du même brochant sur la partition.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « orthodromie : distance à vol d'oiseau », sur le site lion1906.com, site personnel de Lionel Delvarre (consulté le 9 juillet 2016).
  2. « Normes et records 1961-1990 », sur le site de l'association Infoclimat (consulté le 10 juillet 2016)
  3. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. http://www.insee.fr/fr/methodes/nomenclatures/cog/fichecommunale.asp?codedep=55&codecom=472
  5. « Conseil Général de la Meuse : structures intercommunales » (consulté le 9 juillet 2016)
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  7. « Annuaires », sur le site de l'académie de Nancy-Metz (consulté le 10 juillet 2016).