Laneuville-au-Rupt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laneuville-au-Rupt
Laneuville-au-Rupt
Entrée de Laneuville-au-Rupt.
Blason de Laneuville-au-Rupt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Commercy
Canton Vaucouleurs
Intercommunalité Communauté de Communes du canton de Void
Maire
Mandat
Jacques Furlan
2014-2020
Code postal 55190
Code commune 55278
Démographie
Population
municipale
199 hab. (2015 en augmentation de 5,85 % par rapport à 2010)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 19″ nord, 5° 35′ 16″ est
Altitude 250 m
Min. 238 m
Max. 362 m
Superficie 13,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Laneuville-au-Rupt

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Laneuville-au-Rupt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Laneuville-au-Rupt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Laneuville-au-Rupt

Laneuville-au-Rupt est une commune française située dans le département de la Meuse en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de cinq communes :

Communes limitrophes de Laneuville-au-Rupt
Commercy Commercy, Euville Euville,

Sorcy-Saint-Martin

Ménil-la-Horgne Laneuville-au-Rupt Sorcy-Saint-Martin,

Void-Vacon

Ménil-la-Horgne Ménil-la-Horgne, Void-Vacon Void-Vacon
Carte de la commune

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village est traversé par le Rupt de Laneuville.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rupt (toponyme).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Robert Martin
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 mars 2008 André Rech DVG  
mars 2008 en cours Jacques Furlan SE  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2015, la commune comptait 199 habitants[Note 1], en augmentation de 5,85 % par rapport à 2010 (Meuse : -1,7 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
455548540535586589587574559
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
500449426404396382345334302
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
299273256235235193190216204
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
195174145134135146172188196
2015 - - - - - - - -
199--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Énergie renouvelable : cette commune dont le point culminant est très venté accueille un parc de cinq éoliennes.

Tourisme: en période estivale, un dimanche sur deux, le petit train de Laneuville-au-Rupt.

Vie associative et sportive[modifier | modifier le code]

  • Le Comité des fêtes organise annuellement la fête patronale et la brocante à la mi-juillet; et le festivités de Saint-Nicolas et les fêtes de fin d'année en décembre. Le comité organise aussi des randonnées, des concours de quilles, des activités pour les enfants, etc.
  • La commune possède un terrain de football et une aire de jeux.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Nicolas.
  • Monument aux morts.
  • Quelques croix de chemin en pierre.
  • Un beau guéoir : l'Abreuvoir des Moines.
  • Deux beaux lavoirs.
  • Plusieurs pompes avec leurs abreuvoirs, joliment aménagés en bac-à-fleurs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le Général Léon Fallon (1918-1998), époux de Thérèse Martin, est un militaire français de carrière. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, tout juste diplômé de l'école militaire spéciale de Saint-Cyr, il est fait prisonnier en Allemagne avant de s'échapper et de rentrer à Laneuville-au-Rupt. Parlant sept langues, ce fils de paysans meusiens a raconté cet épisode dans un ouvrage intitulé ironiquement "Tourisme en Germanie", où l'on retrouve les péripéties et dangers éminents de la guerre et de la vie qui, parfois, ne tient qu'à un sourire. Quelques années plus tard, le devoir l'appelle de nouveau, sur les terres asiatiques de l'Indochine, cette fois. Raconté dans un ouvrage nommé "La ferveur ou l'épreuve", il deviendra par la suite l'ami de l'officier contre lequel il combattait. Il finit ses jours sur la terre qui l'a vu naître en qualité de Général et responsable de la mémoire des anciens combattants sur tout le périmètre de Verdun et de son ossuaire pour les soldats de la Première Guerre mondiale.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Laneuville-au-Rupt Blason D'azur à la trangle ondée d'argent surmontée d'une ancre de marine d'or posée en bande et soutenue de broyes d'or.
Détails
Blason composé par R.A Louis avec les conseils de la Commission héraldique de l'UCGL et mis à disposition de la commune en 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]