Saint-Bonnet-de-Joux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Bonnet (homonymie).
Saint-Bonnet-de-Joux
Image illustrative de l'article Saint-Bonnet-de-Joux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Charolles
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Charolais
Maire
Mandat
Patrick Pagès
2017-2020
Code postal 71220
Code commune 71394
Démographie
Population
municipale
757 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 29′ 00″ nord, 4° 26′ 25″ est
Altitude Min. 330 m – Max. 465 m
Superficie 29,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Joux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Joux

Saint-Bonnet-de-Joux est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Activités[modifier | modifier le code]

Le village dispose de différents commerce :

  • 1 boulangerie-pâtisserie
  • 1 boucherie-charcuterie-épicerie
  • 1 supermarché (Super U)
  • 1 Bar-Tabac-Presse
  • 3 coiffeurs
  • 1 esthéticienne
  • 2 pizzerias
  • 1 pharmacie


Le village dispose également de services :

  • service à la personne (ADMR, ASSAD)
  • 1 maison de santé
  • 1 unité de vie
  • 1 bureau PIMMS et de poste
  • 1 garderie périscolaire
  • 1 crèche
  • École maternelle et primaire
  • 1 bureau de banque (Crédit Agricole)
  • 2 bureaux d'assurances (AXA et Groupama)
  • 1 notaire
  • 1 salle des fêtes
  • 1 stade
  • 1 camping et city-stade
  • 1 court de tennis


Associations[modifier | modifier le code]

  • Sport :

- Éveil bouliste bonnetois (pétanque) - USBG (football) - Club de judo - Red and White (majorettes) - St-bonnet gym

  • Culture :

- Bibliothèque et musée - École de musique - Sauvegarde du patrimoine

  • Loisirs :

- Amicale des chasseurs - Club des Aînés - Comités des fêtes - Chorale La source

Géographie[modifier | modifier le code]

  • L'altitude de la mairie de Saint-Bonnet-de-Joux est de 380 mètres environ.
  • L'altitude minimum et maximum de Saint-Bonnet-de-Joux sont respectivements de 330 m et 465 m.
  • La superficie de Saint-Bonnet-de-Joux est de 29,43 km2 soit 2 943 ha.
  • La latitude de Saint-Bonnet-de-Joux est de 46,482 ° nord et la longitude de Saint-Bonnet-de-Joux est de 4,439 ° est.
  • Les coordonnées géographiques de Saint-Bonnet-de-Joux en Degré, Minute et Seconde calculées dans le système géodésique WGS84 sont 46° 28 57 de latitude nord et 4° 26 22 de longitude est.
  • Les coordonnées géographiques de Saint-Bonnet-de-Joux en Lambert 93 du chef-lieu en hectomètres sont: X = 8 104 hectomètres Y = 65 991 hectomètres.

Les villes et villages proches de Saint-Bonnet-de-Joux sont :

  • Mornay (71) à 5,29 km,
  • Pressy-sous-Dondin (71) à 6,00 km,
  • Suin (71) à 6,03 km,
  • Saint-Martin-de-Salencey (71) à 6,42 km,
  • Chiddes (71) à 6,47 km.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mornay La Guiche Saint-Martin-de-Salencey Rose des vents
Viry N Saint-André-le-Désert
Pressy-sous-Dondin
O    Saint-Bonnet-de-Joux    E
S
Vendenesse-lès-Charolles Beaubery, Suin

Histoire[modifier | modifier le code]

Anciennes dénominations : Iocus, Sanctus-Bonittus, XIe s. — In aecclesia quae dicitur Jus, XIe s. — Parrochia de Jorz, 1259 — Parrochia de Joux, 1296. — Jours, avant 1312. — Girardus de Sancto Bonito, 1380 . — Parrocia de Jugo, 1387. — Parroche de Joux, 1397. — Saint Bonnot de Joulx, 1476. — Sainct Bonet de Jou, 1543. — Saint- Bonnet de Joux, 1666. — Bonnet- Rouge, 1793. — Saint-Bonnet de Joux ou Bonnet de Joux, an VII. — Saint-Bonnet-de-Joux, an VIII.

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Bonnet-Rouge[1].

Saint-Bonnet-de-Joux tient son nom du patron de l’église, saint Bonnet, qui fut évêque de Clermont. Le surnom de Joux lui vient de la montagne de Joux qui passe pour avoir été consacrée à Jupiter. Il existait jadis un château fort sur le « Mons Jovis ». Une autre montagne de la commune s’appelle Mont de Mars. Au hameau de Chaumont, un château magnifique appartenait au marquis de La Guiche. Ce bel édifice a été construit au début du XVIe par Louis, duc d’Angoulême, époux d’Henriette de La Guiche. L’ancien château avait soutenu des sièges durant les guerres civiles du XVe siècle. Il y avait aussi des châteaux à La Valette, à la Saule et à Availly. Dans la forêt d’Avaise, une ancienne tour dite « Tour d’Avaise », est le reste de l’ancien château de ce nom. C’est le marquis de La Guiche qui fit construire l’église à trois nefs avec transept dans le style roman.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1986 mars 2014 Jacques Lecoq DVD  
mars 2014 juin 2017 Josiane Corneloup UMP-LR  
juin 2017 en cours Patrick Pagès    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 757 habitants, en diminution de -5,26 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 348 1 321 1 323 1 417 1 458 1 465 1 534 1 598 1 556
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 545 1 632 1 601 1 573 1 610 1 630 1 590 1 521 1 546
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 516 1 608 1 515 1 261 1 261 1 205 1 244 1 139 1 000
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
1 024 1 032 953 945 845 841 811 760 757
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Josiane Corneloup, maire de Saint-Bonnet-de-Joux depuis 2014, puis députée de la 2e circonscription de Saône-et-Loire depuis 2017. Elle a depuis laissé sa place de maire du village, loi de non-cumul des mandats oblige, à Patrick Pagès.
  • Claude Brun (1859-1946), instituteur et secrétaire de mairie qui a tenu de 1914 à 1918 un Journal (fait de deux volumes de grands cahiers cousus entre eux, de 272 et 258 pages) dans lequel il a relaté la vie au quotidien à Saint-Bonnet-de-Joux pendant la Première Guerre mondiale[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Bonnet-de-Joux », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 10 août 2012)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. « De quelques églises disparues », article de Michel Bouillot paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » no 89 (printemps 1992), pages 9 à 19.
  7. « La guerre de 1914-1918 vue de Saint-Bonnet-de-Joux », article de Pierre Ponsot et André Jeannet paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 55 (automne 1983), pages 7 à 10.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :