Saint-Martin-de-Salencey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-de-Salencey
Image illustrative de l'article Saint-Martin-de-Salencey
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Mâcon
Canton Cluny
Intercommunalité Communauté de communes du Clunisois
Maire
Mandat
Marion Durand
2014-2020
Code postal 71220
Code commune 71452
Démographie
Population
municipale
107 hab. (2014)
Densité 6,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 31′ 23″ nord, 4° 30′ 13″ est
Altitude Min. 238 m – Max. 500 m
Superficie 15,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Salencey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Salencey

Saint-Martin-de-Salencey est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

C'est l'une des treize communes de Saône-et-Loire portant le nom de l'apôtre des Gaules[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chevagny-sur-Guye Passy Rose des vents
La Guiche N Sailly
O    Saint-Martin-de-Salencey    E
S
Saint-Bonnet-de-Joux Saint-André-le-Désert

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Martin-de-Salencay disposa durant toute la première moitié du XIXe siècle de l'une des onze stations (ou postes télégraphiques aériens) du télégraphe Chappe implantées en Saône-et-Loire (le long de la ligne Paris-Toulon), installation mise en service en 1807 et qui cessa de fonctionner en 1853, remplacée par la télégraphie électrique[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 mars 2014 Michel Bonin    
mars 2014 en cours Marion Durand    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 107 habitants, en augmentation de 8,08 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
389 355 409 442 465 503 494 506 454
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
480 479 477 505 492 456 454 411 371
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
364 385 368 323 296 273 262 242 207
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
189 186 150 125 102 116 98 107 107
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Sainte-Colombe, hameau de la commune implanté au sommet d'un mont culminant à 502 mètres d'altitude, sur lequel était autrefois implantée une tour Chappe (tour dont le sémaphore cessa de fonctionner à la suppression de la ligne, en 1854)[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Geoffroy, ancien instituteur de Saint-Martin-de-Salencey (où il enseigna jusqu'en 1890), qui écrivit une monographie de cette commune[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint Martin et les vieux chemins du Chalonnais », article d'Alain Dessertenne paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 94 (été 1993), pages 2 à 6.
  2. « Le télégraphe Chappe en Saône-et-Loire (1799-1853) », article de Pierre Laffont paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 84 (hiver 1990-1991), pages 17 à 24.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. « Sainte-Colombe », article (en deux parties) de Claus-Peter Haverkamp paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 158 de juin 2009 (pages 20 à 23) et n° 159 de septembre 2009 (pages 15 à 17).
  8. « Une monographie communale inédite : Saint-Martin-de-Salencey », article d'Annie Bleton-Ruget paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 175 de septembre 2013, pages 8 à 11.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :